Deuxième tour de l’élection présidentielle : Le président de l’APDP Oumarou Ag Mohamed Ibrahim Haïdara appelle au respect de la vie privée

0

A l’occasion de la deuxième session ordinaire de l’Autorité de Protection des Données à caractère Personnel (APDP), ce lundi 6 août, le président de cette institution Oumarou Ag Mohamed Ibrahim HAIDARA a appelé au respect de la vie privée des candidats.

Au moment où les électeurs s’apprêtent à retourner aux urnes, nous réitérons encore notre appel, afin que la campagne, au titre du second tour soit davantage respectueuse de la dignité humaine, à travers la préservation de la vie privée”, dixit le président de l’APDP Oumarou Ag Mohamed Ibrahim HAIDARA.

En effet, en cette période charnière où l’APDP tient sa deuxième session ordinaire au compte de l’année 2018, son président ne pouvait pas s’empêcher de se prononcer sur le respect des données personnelles au cours du 2ème tour de l’élection présidentielle prévue pour le 12 août prochain. Surtout que le 1er tour a été caractérisé par l’atteinte à la vie privée des candidats notamment sur les réseaux sociaux. Cela, malgré l’appel de l’APDP au respect vigoureux des données à caractère personnel des candidats.

“Dès l’entame de la campagne, l’APDP fidèle à ses missions n’a pas manqué d’appeler, l’ensemble des acteurs étatiques et non étatiques, la presse, les partis politiques ainsi que les candidats au respect strict de la loi n°2013-015 du 21 mai 2013 portant protection des données à caractère personnel en République du Mali. Le communiqué diffusé le 05 juillet 2018 sur l’ORTM fait foi”, confirme M. HAIDARA.

C’est d’ailleurs à cause de ses manquements à la vie privée des candidats lors du 1er tour que le président de l’APDP s’est abstenu de féliciter la CENI et la DGE qui pour lui ont été regardantes des principes de la protection des données personnelles lors de l’élaboration du fichier électoral et de la diffusion de la liste des électeurs.

Par ailleurs, à noter que l’autorité de protection des données à caractère personnel est de plus en plus sollicitée tant dans le public que dans le privé. Ainsi, son président affirme que le personnel de l’APDP aura à analyser sous l’angle de loi, une vingtaine de dossiers. Selon lui, ces dossiers portent sur le système de vidéosurveillance, les lieux de travail, les lieux privés, les mesures de sécurité applicable au traitement des données, les données relatives à la gestion du personnel ou la gestion de la clientèle, etc.

Yacouba TRAORE

 

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here