Encore du fake news sur Africa-Kibaru : Konimba Sidibé apporte un démenti et blanchit Salif Traoré

0

Comme à son habitude, le site médiocre persiste dans la bêtise et raconte des contre-vérités. Le très tristement célèbre site d’information, Afrika Kibaru, fait parler de lui  une fois de plus  avec la plus mauvaise des manières.

En effet, après la forte mobilisation du vendredi 5 juin des Maliens sur la place de l’indépendance à l’appel de l’imam Mahmoud Dicko, le site d’information non crédible n’a trouvé d’autres de faire buzz sur les réseaux sociaux que d’inventer des mensonges sur le ministre de la Sécurité, Salif Traoré.

Le fameux site, Afrika Kibaru, a servi encore de l’insulte à ses lecteurs, comme à son habitude, un grossier article truffé de contre-vérités visant à ternir l’image du  ministre de la sécurité et de la protection civile, le général Traoré.

Dans ce torchon de papier, on a accusé le ministre  d’avoir planifié une chasse à l’homme.

Dans son acharnement contre le ministre, il affirme que l’ordre a été donné aux Forsat d’encercler les domiciles de Mahmoud Dicko et de plusieurs personnalités à la tête de la manifestation dont l’ancien Konimba Sidibé, président de la formation politique Modec.

Malheureusement pour ce site en manque de crédibilité, se servir des autres pour régler des comptes  ne peut nullement prospérer au Mali.  Malgré l’adversité politique, ces cadres politiques à la tête de la contestation n’accepteront rien au monde de s’associer à un mensonge aussi indigné pour ternir l’image d’un simple citoyen à plus forte raison un ministre de la République.

C’est pourquoi le démenti cinglant ne sait pas fait attendre. Dans un langage clair sur sa page facebook,  Konimba Sidibé a blanchi le ministre  de la Sécurité et de la Protection civile.  « J’informe toutes et tous que ma maison n’est pas encerclée par la Forsat et que je n’ai pas été arrêté contrairement aux fausses informations qui circulent sur les réseaux sociaux. Je me porte très bien et la lutte continue de la plus belle manière. Soyez donc rassurés.» Pouvait-on lire sur sa page.

Ce n’est pas par le biais de la diffamation et de mensonges grotesques qu’on peut déstabiliser un régime et les institutions de la République.

Malheureusement pour le fameux site, l’information qui a fait le buzz est à classer dans la rubrique des Fake-news.

N.D

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here