Journée africaine de prévention des risques professionnels : le centre de diagnostic et de traitement de l’INPS ouvert au public

0

En prélude à la journée africaine de prévention des risques professionnels célébrée le 29 avril de chaque année, la direction générale de l’Institut national de la prévoyance sociale (INPS), à travers son service de prévention des risques professionnels,  a organisé le mercredi 28 avril une journée porte ouverte au Centre  de diagnostic et de traitement de l’INPS sis à la zone industrielle. C’était sous l’égide du Dr.  Zepré Coulibaly, chef de service de prévention des risques professionnels.

« C’est  une première que l’INPS ouvre les portes d’un de ces joyaux dans le cadre de la célébration de la journée africaine des préventions des risques professionnels à l’endroit des assurés et autres partenaires », a tout de go déclaré Dr.  Zepré Coulibaly, chef de service de prévention des risques professionnels à l’Institut national de la prévoyance sociale (INPS).  Il s’agit selon lui de montrer aux partenaires dans le cadre des activités de santé, sécurité au travail, ce que nous faisons dans nos structures socio-sanitaires.

Le choix du Centre  de diagnostic et de traitement de l’INPS sis à la zone industrielle n’est pas fortuit.  Créé au départ par l’INPS pour assurer les services de ses travailleurs et assurés, le centre a été élargi ensuite aux populations pour  faire  leurs traitements et autres.

Selon la secrétaire générale de la section syndicale des travailleurs  de l’INPS, Sidibé Dédéou Ousmane, la prévention des risques professionnels est un volet  très important dans les activités de tous les jours des travailleurs. « C’est un  domaine passionnant sur lequel il faut  vraiment  insister vis-à-vis de nos partenaires, car il y va  de la survie et de la pérennité et de l’entreprise et de ses travailleurs », a-t-elle précisé. D’après elle, c’est  la mission essentielle confiée à l’INPS et qu’il exerce, qu’il cherche à améliorer tous les jours au service de ses assurés, au service  des  entreprises, au service de la nation.

Par rapport à la COVID-19, Sidibé Dédéou Ousmane a ajouté que tout le monde connaît l’impact, d’où la pertinence du thème sur le monde du travail d’abord. « Ce sont  les travailleurs qui en font les frais et principalement ceux qui sont dans le domaine de la santé. C’est chez eux que nous sommes aujourd’hui ; ils sont majoritaires ; ils sont les premières victimes et ce sont eux aussi qui encouragent à prévenir les mesures barrières quand on dit de les respecter. C’est la prévention. Et cette prévention joue à 80% dans la lutte contre cette pandémie», a indiqué Mme Sidibé Dédéou Ousmane.

La visite dans les locaux a mis fin à la cérémonie. Le Centre  de diagnostic et de traitement de l’INPS est un bâtiment composé de trois niveaux.  Au 1er  étage on retrouve le service santé et sécurité  au travail. Le 2e étage est consacré à la  protection maternelle et infantile. Et enfin le 3e niveau est dédié au volet curatif.

Abdrahamane SISSOKO/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here