Justice : Les 259 ex-employés de la SEMOS gardent espoir

0

Nonobstant les multiples rebondissements judiciaires, les 259 ex-employés de la SEMOS, ne désespèrent point, ils gardent foi à la justice malienne singulièrement celle enclenchée sous l’hospice du Mali Kura mettant à égalité tous les Hommes. Aussi, ils espèrent rentrer dans leurs droits ce jeudi 09 décembre 2021 avec le verdict de la Cour d’Appel de Bamako.

-maliweb.net– Ils sont 259 ex-employés de la SEMOS qui attendent que justice leur soit rendue ce jeudi 09 décembre 2021. Depuis 2018, ils sont en quête de leurs indemnités avec leur ex-employeur SEMOS-SA (société des mines de Sadiola), la somme demandée s’élève à 5 082 676 563 FCFA. De  soubresaut en soubresaut, les 259 ex-employés sont partagés entre espoir et lassitude. En effet après une première victoire  au niveau du Tribunal de Première Instance  et à la Cour d’Appel de Kayes, les  259 ex-employés de la SEMOS, sont vite dépités par la Chambre Sociale de  la Cour Suprême  de Bamako qui a cassé les précédentes décisions  et renvoyé l’affaire devant la Cour d’Appel de Bamako.  Pendus au  verdit de la Cour D’Appel de Bamako prévu pour ce jeudi , le Collectif des 259 licenciés par la société minière SEMOS-SA et LTA Mali-SA pour motif économique , gardent espoir au bon déroulement de la justice en leur faveur. Ils croient mordicus que la justice va enfin les mettre dans leurs droits, selon eux, il ne  peut être autrement car la justice malienne a redoré son blason  et entamée une nouvelle marche illustrée au quotidien par la gestion de bon nombre de dossiers même ceux pensés sensibles ou intouchables  par le citoyen lambda. D’où  tout le confort du collectif qui entend voir son ex-employeur le dédommager. Pour rappel, le 1er juin 2014,  la SEMOS-SA engagée  par contrat avec la société LTA-Mali-SA, portant fourniture des minerais,  a embauché du personnel  (259 ex-employés). C’était  dans le cadre de l’exécution dudit contrat qui   était   à durée indéterminée,  et malheureusement ces employés   seront licenciés pour motif économique sans préavis et indemnité le 1er décembre 2017 par  la  LTA sur instruction de la SEMOS.  Suite à cela les employés avaient porté plainte pour réclamer leurs dus, c’était en depuis 2018 et près de 4ans , l’ histoire perdure, les ex-employés de la SEMOS –SA peinent à rentrer dans leurs droits qu’ils attendent impatiemment quant on sait que déjà ils vivent avec le deuil de 4 des leur et deux compagnons  qui vivent  désormais avec une   santé fragile, le Collectif   égrènent  le chapelet pour que le verdict de la Cour D’Appel de Bamako du 9 décembre tranche enfin en mettant les victimes dans leur droit. L’espoir reste permis  si l’on se réfère aux propos des Hautes Autorités de la Transition  notamment ceux du Président de la République, le Colonel Assimi Goita et son Premier Ministre Choguel Kokalla Maïga  qui tous deux jurent pour un changement à égale chance, droit et justice pour tous. Aussi Wait and See l’affaire opposant les 259 ex-employés et le géant minier  la SEMOS-SA ce jeudi 9 décembre !

Khadydiatou SANOGO  /maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here