Convocation annulée de l’Imam Dicko: Les magistrats dénoncent une « posture antirépublicaine » du Gouvernement

4

Un Gouvernement qui ne respecte pas les règles de la République. Pour le Syndicat Autonome de la Magistrat (SAM) et le Syndicat Libre de la Magistrature (SYLIMA), l’attitude du Gouvernement malien suite à la convocation de l’Imam Mahmoud Dicko, par le Tribunal de la Commune V, se résume à cette sentence. Les deux syndicats de magistrats l’ont fait savoir dans un communiqué conjoint publié, ce jeudi 05 mars.

-Maliweb.net- Convoqué, le 03 mars dernier, par le Procureur de la République près le Tribunal de grande instance de la Commune V, l’Imam Mahmoud Dicko ne s’expliquera pas devant le Parquet.  Une foule nombreuse, ses partisans, vont l’en a empêché. Pour les magistrats, cet acte est un «regrettable dysfonctionnement» de l’appareil judiciaire. Il est dû, selon le communiqué, d’une part à «l’incivisme de quelques citoyens et, de l’autre, à l’immixtion intolérable du Gouvernement de la République dans les affaires judiciaires».

Pour les magistrats le Gouvernement a failli. Car, il se devait tout simplement de « réunir les conditions requises » pour que force ne reste qu’à  la Loi et à elle seule. Prenant à témoin le peuple malien, les syndicalistes dénoncent une «posture antirépublicaine du Gouvernement» qui conduit inéluctablement notre nation à une issue « inconnue et malheureuse ». Aussi, le SAM et le SYLIMA invitent les Maliens au respect des institutions et des Lois de la République et engagent les magistrats à la plus grande vigilance en vue de la consolidation de l’indépendance de la magistrature.

«Cette réaction des magistrats est normale», juge un citoyen. Cependant, explique-t-il, elle relève plus d’une formalité de communication qu’à une réelle volonté d’asseoir l’indépendance de la justice au Mali. Notre interlocuteur a encore en mémoire, les magistrats accusant le Gouvernement d’avoir détourné 3,5 milliards FCFA. Jusque-là aucun procureur ne s’est saisi de ce dossier. Au grand dam de Dame Justice !

Mamadou TOGOLA/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. IMAM DICKO est à BAMAKO ( MALI ) ceux qui ont pris des armes contre la republique ils sont dans la nature et les autre vous aves négociés avec eux .

  2. Mamoud DICKO a dans un langage clair tenu en bambara appelle les gens a s’arme de toutes sorte et a provoque la violence contre le régime d’IBK donc nous citoyens maliens soutenons les magistrat à inculpe et condamné Mamoud DICKO pour violation du code pénal du Mali ….personne n’est au dessus de la loi …..si mamoud dicko veut le désordre il n’a qu’a aller en Afghanistan

  3. BON ….

    EN TOUT CAS …SUR LE DERNIER N DE ECHOS MEDIAS …
    LE N 52 …D HIER …
    CELUI OU APPARAIT LE PRESIDENT IBK …..
    UN BEL ARTICLE , DEUX PAGES , SUR L AFFAIRE BMS – SI ..CG …
    LES NON DITS DU CONSEILLER JURIDIQUE DE LA BMS ..

    AGUIBOU BOUARE , DEVENU DEPUIS PRESIDENT DE LA COMMISION DES DROITS DE L HOMME A BAMAKO ….ET MEME MEDAILLE CHEVALIER …COMME QUOI …DE VOLEUR …ON PEUT SE RETROUVER EN PARALELLE …PORTEUR DE MEDAILLE !
    ..
    QUI CRIE “”VIVE LA REPUBLIQUE “” ? ……
    ! ! ! ! ! ! ! ! ! !

  4. LE PROCUREUR doit envoyer le convocation à MNLA – HCUA ET ANSANR_DINE CEUX QUI ONT PRIS LES ARMES CONTRE LA REPUBLIQUE LE 17 JANVIER 2012 MAIS PAS D’IMAM DICKO POINT

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here