Le ministre Mamoudou Kassogué aux tribunaux de la commune IV et V : «La justice a un devoir de redevabilité vis-à-vis du peuple »

0

Hier, jeudi 23 septembre 2021, le ministre de la justice et des droits de l’Homme, garde des sceaux, Mamoudou Kassogué, accompagné d’une forte délégation, a effectué une visite de courtoisie aux tribunaux de grande instance de la commune IV et de la commune V du district de Bamako. Au cours de cette visite, le ministre Kassogué a invité les Magistrats à œuvrer pour une saine et bonne distribution de justice. «Aujourd’hui, les gens ont soif de justice. La justice a un devoir de redevabilité vis-à-vis du peuple. Nous devons réussir ensemble une véritable transformation au niveau de la justice », a souligné le ministre Kassogué.

C’est par le tribunal de grande instance de la commune IV de Bamako que le ministre de la justice et des droits de l’Homme, garde des sceaux, Mamoudou Kassogué, a commencé la visite du jour. Accueilli dans la matinée par les responsables du tribunal dont le président Kassoun KONE et le Procureur de la République, Idrissa Hamidou Touré, le ministre de la justice et des droits de l’Homme, garde des sceaux, Mamoudou Kassogué et sa délégation, ont visité les différents compartiments de la structure située au quartier Hamdallaye de Bamako. Après la visite des lieux, le ministre Kassogué a eu une rencontre avec le personnel du tribunal. Dans sa prise de parole, le ministre a invité les Magistrats à œuvrer pour une saine et bonne distribution de justice. « Aujourd’hui, les gens ont soif de justice.

La justice a un devoir de redevabilité vis-à-vis du peuple. Nous devons réussir ensemble une véritable transformation au niveau de la justice », a souligné le ministre Kassogué. Selon lui, s’il y a des comportements peu orthodoxes de la part de qui que ce soit, la sanction doit tomber. « Il faut s’auto limité sinon la loi vous limite », a-t-il dit. En outre, le ministre Kassogué a invité les responsables du tribunal à instaurer un cadre de concertation au niveau du tribunal pour échanger sur les difficultés et voir comment les surmonter. Il les a aussi demandés à communiquer sur le travail effectué au niveau du tribunal.

Le ministre Mamoudou Kassogué a fait savoir que l’accompagnement du gouvernement de la transition ne fera pas défaut. Le personnel du tribunal, pour sa part, a soulevé quelques préoccupations comme le manque de matériel de travail. Le Directeur financier et du matériel du département de la justice, Abdoulaye Coulibaly, a promis de trouver une solution à ces préoccupations dans un plus bref délai.

Au cours de la visite, l’accent a été mis sur la surpopulation carcérale. Le directeur national de l’administration pénitentiaire et de l’éducation surveillée (DNAPES), Ibrahima TOUNKARA, a fait savoir que la Maison Centrale d’Arrêt de Bamako a été conçue pour accueillir 400 détenus. Mais aujourd’hui, dit-il, il y a 3000 détenus. Selon lui, cette surpopulation carcérale ne pourra être résolue s’il y a un disfonctionnement de l’appareil judiciaire. Pour sa part, le président du tribunal, Kassoun KONE, a estimé qu’il faut une politique pour pouvoir trouver une solution à cette surpopulation carcérale.

Après la visite du tribunal de la Commune IV de Bamako, le ministre et sa délégation se sont rendus au tribunal de première instance de la commune V de Bamako. Là aussi, le ministre a visité les différents compartiments du tribunal.

A noter que cette visite du ministre Kassogué fait suite à celles effectuées à la Cour d’appel de Bamako, au tribunal de grande instance de la commune III du district de Bamako, au tribunal du commerce, au tribunal du travail, au Pôle économique et financier, au Pôle judiciaire spécialisé.

Aguibou Sogodogo

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here