Le ministre Mohamed S. Dicko en visite à la Cour d’appel de Bamako : « La transition repose sur la justice…»

0

Le vendredi 07 mai 2021, le ministre de la Justice, garde des Sceaux, Mohamed Sida Dicko, accompagné d’une forte délégation, a effectué une visite de courtoisie à la Cour d’appel de Bamako pour s’enquérir des conditions de travail du personnel et si nécessaire apporter des améliorations. Au cours de cette visite, le ministre a fait savoir que la transition repose sur la justice qui est un facteur de paix.

Accueillis le vendredi matin par les responsables de la cour d’appel de Bamako, en l’occurrence son premier président, Hamadoun Souleymane, le Procureur général près la cour d’appel de Bamako, Idrissa Arizo Maïga, le ministre de la Justice, garde des Sceaux, Mohamed Sida Dicko, et sa délégation ont visité les différents compartiments de la juridiction, les bureaux, greffes, salles d’audiences etc.

Après la visite des différents lieux, le ministre a eu un échange avec le personnel. Dans son message, le ministre Dicko a fait savoir que cette visite de courtoisie a pour but de s’enquérir des conditions de travail du personnel afin d’apporter des améliorations. Il a remercié la cour d’appel pour l’accueil qui lui a été réservé ainsi qu’à sa délégation.

En outre, il a remercié le personnel de la Cour d’appel pour la bonne réussite de la Cour d’assises de Bamako qui avait à son rôle 81 dossiers et 150 accusés avec un taux d’exécution de 99%. Il a informé l’assistance que depuis janvier 2021, le Mali, à travers sa personne, assure la présidence du Conseil des Ministres de l’Organisation pour l’Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires (OHADA). Il a mis l’accent sur le rôle de la justice durant cette transition. « La transition repose sur la justice », a-t-il dit. Pour lui, la justice est un facteur de paix. Il a invité la famille judiciaire à travailler pour changer l’image de la justice en de termes de restauration de la confiance.

A cet effet, il a demandé aux chefs de service à assumer leur rôle. En outre, le ministre a souhaité l’amélioration de la distribution de la justice. Il a également mis l’accent sur la formation, la communication. « Un bon magistrat, c’est le comportement d’abord…nous sommes déterminés à améliorer les conditions de travail », a-t-il dit. Au cours des échanges, le personnel de la Cour d’appel a exprimé des besoins en termes d’infrastructures, de ressources humaines et d’équipements. Il ressort des débats que la Cour d’appel reçoit 3000 dossiers par an, mais qui n’a pas de magasin d’archive. La délégation conduite par le ministre de la justice dit avoir pris bonne note des doléances et a promis de trouver une solution. Les membres de la délégation ont fait savoir que des réflexions sont en cours pour procéder aux recrutements afin d’étoffer le secrétariat de greffe. Enfin, le ministre a souhaité le travail dans l’harmonie.

Aguibou Sogodogo

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here