Le Mouvement « Défendons le Mali » lance ses activités : « Anta Yé Mali Koyé » invite le gouvernement à ouvrir un dialogue inclusif

0
Soutien au président IBK
Une vue des responsables "Défendons le Mali" (photo Maliweb.net)

Le Mouvement « Défendons le Mali », par sa présidente, Mme Sidibé Fatoumata Sacko, dite Djiné, entouré de Yacouba Diakité de la jeunesse active, de Hamidou Sangaré de Mali-IBK, a procédé au lancement des activités de leur regroupement « le CAUCUS Défendons le Mali », le samedi, 12 janvier 2019, à la Pyramide du Souvenir.

Après un silence observé à la mémoire des militaires et civils tués tout au long de cette crise au Mali, la présidente de « Anta Yé Mali Ko Yé » ou «  Défendons le Mali, Mme Sidibé Fatoumata Sacko a invité le Gouvernement à ouvrir  un dialogue inclusif. En rappelant  la crise que le pays a traversée lors de la campagne électorale, Mme Sidibé a indiqué que leur accompagnement du président IBK, se traduira désormais par des réflexions sur les grandes questions de la nation aux plans institutionnel, socio-économique, politique et sécuritaire, chose qui se concrétisera par l’organisation d’une série d’activités. Contrairement à la période de campagne, elle a invité toutes les associations au regroupement, à une synergie d’actions pour faire face aux défis nouveaux. Selon elle, c’est le seul moyen de défendre le programme du président de la république. Il s’agit pour elle de mettre en place une coordination, un noyau avec une nouvelle approche communicationnelle qui aura l’avantage de fédérer autour du président de la république. Elle a rappelé les problèmes auxquels le président de la république reste confronté depuis sa prise de fonction. Il s’agit entre autres, des défis du front social avec les grèves des plus grandes corporations de notre pays. La présidente de «  défendons le Mali »,  a invité aux mouvements proches du président à changer de stratégies. Selon elle, il faut susciter des échanges entre tous les acteurs du pays  de tout bord et de toutes les échelles. « La conviction que les ressorts de dialogue de notre pays  sont inépuisables. » Selon la présidente du mouvement « Défendons le Mali », si les calculs politiques ou électoraux ont conduits les uns et les autres dans une intransigeance qui n’a rien apporté au pays, force est de reconnaître que face au péril du terrorisme, les Maliens n’ont pas d’autres alternatives que le dialogue. Elle a appelé tous les citoyens Maliens, de s’élever à hauteur de cet  héritage qui nous a toujours permis d’aplanir les antagonismes les plus radicaux. Selon Mme Sidibé, ces échanges directs entre tous les acteurs permettront d’expliquer au peuple les moindres détails de la nécessité des reformes, leurs avantages et leurs inconvénients. Aussi, le peuple sera édifié sur le projet de réaménagement du territoire qui n’est point un dictat imposé par quelques partenaires que ce soit et qu’il ne s’agit que d’un processus enclenché par ATT en 2002. Le nouveau regroupement appelé « le CAUCUS Défendons le Mali », regroupera « Kai Nyérè Yé », Mali-IBK, des membres de Doublé 2018, des membres du « Mali un Peuple », des membres de «  ARC en CIEL », des membres de «  Antè A Bana ». Selon Mme Sidibé, en mettant en synergie les compétences, ils pourront faire comprendre aux Maliens, le travail gouvernemental, les ambitions du président, les défis à relever, à savoir la sécurité dans toutes ces  composantes, la nécessité des réformes aux plans institutionnel et politique, l’accès des populations aux  services sociaux de bases etc. Par ailleurs, la présidente du Mouvement «  Anta Yé Mali Ko Yé », dira qu’ils ont pris l’engagement aussi de jouer un rôle de veille à chaque fois qu’il y a un manquement et des dérives du côté gouvernemental. Selon elle, le mouvement s’est engagé de dénoncer désormais les dérives du pouvoir et de proposer des solutions aux différents problèmes. Pour elle, c’est en cela qu’on peut aider le président de la république, c’est en cela qu’on peut aider le Mali. Selon la présidente « Anta Yé Mali Ko Yé », le chemin est long et parsemé d’embûches. Elle a invité tous les patriotes à l’abnégation, l’opiniâtreté et la ténacité dont chacun doit faire preuve individuellement et collectivement.

Fakara Faïnké

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here