Mali : les fidèles commémorent les 100 ans de la Zawiya Thierno Tidjane Ibn Sidi Abdalah Anboudja de Darsalam

0

La Zawiya Thierno Tidjane Ibn Sidi Abdalah Anboudja de Darsalam a été fondée en 1922. La même année a eu lieu pour la première fois les veillées de Maouloud. Dans le but de commémorer de ce double évènement, les fidèles de la Zawiya ont organisé une cérémonie, le samedi 17 septembre, dans l’enceinte dudit lieu culte. C’était sous l’égide du Cheik Aliou Kane, khalife actuel et petit-fils du fondateur de la Zawia, Thierno par Cheick Ahmed Tidjane Siby (Thierno Tidjane dit Seydi).

 Fondée en 1922, la Zawiya Thierno Tidjane Anboudja de Darsalam, la toute première Zawia des onze Grains de Bamako, à 100 ans. C’est dans cette Zawiya qu’a eu lieu, la même année, pour la première fois à Bamako les veillées de Maouloud. Cette viellée de Maouloud a été initiée par Cheick Ahmed Tidjane Siby (Thierno Tidjane dit Seyidi) et son grand frère Cheick Sidi Mouhammad (Seyidi Koroba).

Cette commémoration a une double signification. Selon ses initiateurs, il s’agit d’abord de faire connaître la Zawia Thierno Tidjane Ibn Sidi Abdalah Anboudja de Darsalam et ensuite d’expliquer au peuple malien le parcours et les œuvres de son fondateur, Cheick Ahmed Tidjane Siby (Thierno Tidjane dit Seyidi) et ses compagnons. C’est ce qu’a déclaré Cheik Aliou Kane, khalife actuel et petit-fils du fondateur de la Zawia. Selon Cheik Aliou Kane a invité les enfants des disciples de son grand-père à suivre l’exemple de leurs parents en s’occupant de la Zawia. Il dit ne pas connaître des enfants de certains disciples de Cheick Ahmed Tidjane Siby qui selon ses dires ont abandonné le lieu de culte.

Homme pieux très versé dans les sciences islamiques, Cheick Ahmed Tidjane Siby a connu durant ses 113 ans (1848-1961) une vie résolument tournée vers Dieu. Il est, selon Cheik Aliou Kane, celui qui a demandé et obtenu du gouverneur blanc de la capitale malienne l’autorisation de la grande mosquée actuelle de vendredi de Bamako. « Après sa construction de la mosquée, on lui a demandé d’être imam. Une offre que Seyidi a décliné estimant qu’il n’a pas demandé la construction de la mosquée pour être l’imam », rapporte le Khalife actuel de la Zawia Thierno Tidjane Anboudja de Darsalam.

Selon les témoignages, l’érudit et saint homme, Cheick Ahmed Tidjane Siby, a partagé sa vie entre les foyers religieux de Ségou, Niamana, Koulikoro, Nioro du Sahel et Bamako. « Partout où il a passé il fit de nombreux disciples », témoignent ses disciples.

Le centenaire de la Zawiya de Darsalam  est une  très belle  occasion pour nous de nous ressourcer dans le passé, a affirmé le représentant du ministère des Affaires Religieuses, du Culte et des Coutumes. « Au niveau du département, on se réjoui encore de l’existence encore de ces foyers spirituels (Zawiya) », a déclaré Habib Kane, soulignant que « si aujourd’hui le Mali est encore stable et n’est pas embarrassé totalement par l’extrémisme violent, c’est parce qu’il y a ces tendances, ces courants religieux qui continuent à donner l’ascendance spirituelle originelle de l’Islam et qui se battent pour la préserver ».

Il faut rappeler que la cérémonie commémorative s’est déroulée en présence de nombreux fidèles et disciples venus de Bamako et d’un peu partout à travers le Mali. A noter enfin que le Hadaratoul et le Wasifa continuent à drainer de nombreux fidèles dans la Zawia Thierno Tidjane Ibn Sidi Abdalah Anboudja de Darsalam.

Abdrahamane SISSOKO/Maliweb.net

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here