Mali : Un grand meeting dénonce les actes blasphématoires contre l’islam

16

Une foule massive de fidèles musulmans a envahi le boulevard de l’indépendance, Vendredi après-midi, à Bamako en réponse à l’appel du Haut conseil islamique du Mali (HCIM). L’objectif déclaré par les organisateurs est de dénoncer l’offense faite à l’islam, la mécompréhension de la laïcité et de la liberté d’expression.

On pouvait lire entre autres sur les banderoles : « On ne touche pas à notre religion », « Touche pas à mon coran » et « Plus jamais ça au Mali ». Le ton de cette rencontre a été donné par la lecture du Saint Coran.

Ensuite dans une déclaration lue par le secrétaire général du HCIM, Mahamadou Diamouténè, l’instance dirigeante des associations musulmanes a condamné avec la dernière énergie, les actes et propos blasphématoires, blessant dans leur foi tant de fidèles musulmans à travers le monde et qui constituent des menaces pour la paix et la stabilité sociale.

Ils ont entres autres apprécié les déclarations de condamnation de ces actes par les plus hautes autorités de la Transition et la promptitude avec laquelle les pouvoirs judiciaires ont engagé des poursuites contre l’auteur et ses complices. Pour une stabilisation sociale réussie, les organisateurs ont demandé aux pouvoirs publics de mettre rapidement un terme aux activités jugées blasphématoires contre la religion, et généralement menées au nom d’une compréhension erronée de la liberté d’expression et de la laicité.

Avant d’appeler les médias à ne pas être les vecteurs de transmission de la haine contre l’lslam, religion de paix et de tolérance. Ils ont par ailleurs appelé les musulmans à la retenue, au respect de l’autorité religieuse dans la gestion d’une telle situation, conformément à l’enseignement de l’lslam.

Mélancolique, l’imam Mahamoud Dicko, a indiqué que « c’est un constat d’échec pour nous les musulmans ». « Je ne suis pas fier », a-t-il lancé. Pour le religieux, il faut aller au-delà de toutes les considérations, avant d’appeler les fidèles à l’union sacrée et à la paix en laissant de côté les différends. « Ils veulent nous pousser à la faute pour créer le désordre mais n’accepterons pas », a estimé le président d’honneur du HCIM.

Pour sa part, le président du HCIM a déploré leur mise à l’écart dans les instances dirigeantes du pays notamment lors de la proposition des membres additifs du Conseil national de la Transition (CNT). Une façon pour lui d’attirer l’attention des autorités sur cette situation. Par ailleurs, Ousmane Chérif Madani Haidara a appelé les fidèles à la retenue, au calme et à œuvrer à l’union, à la paix.

En présence de plusieurs leaders religieux et d’un parterre de fidèles musulmans, le rassemblement a pris fin par des prières et des bénédictions pour la paix et la stabilité sociale dans le pays.

Par Tamba CAMARA

Commentaires via Facebook :

16 COMMENTAIRES

  1. Mais au juste de quelle religion vous parlez ? Quand Dicko dit qu’il est sur un plateau humiliant et que les musulmans doivent rester souder c’est triste, les grands voleurs , menteurs, escrocs et pilleurs de ce pays sont ils chrétiens ou orthodoxes ? Ces syndicats fantômes et alimentaires sont dirigés par ces musulmans pour détruire le pays , un ministre du culte et des affaires religieuses qui pensaient tout son temps à réciter les versets coraniques a détourné près de 800 millions de nos francs , ces djihadistes tuent au nom de l’islam, ces coups d’état futiles sont menés chez nous par les musulmans rien de va , la religion c’est la morale. Ces imams qui imposent leurs hommes au gouvernement sont ils sérieux ? Les youba Bah et bientôt Daffé à la BAD sont ils protégés par des musulmans ? Mon œil l’islam n’a rien servi chez sauf la destruction totale du pays convertissez vous sinon vous irez directement en enfer.

  2. LES MENTEURS ET LEURS IDIOTISES (CONVERTIS) SE BATTENT CONTRE L HOMME NOIR SUR LES TERRES DES NOIRS QUFAROHW.
    C EST CA LA VERITE’!

    LE SENS DU BLASPHEME, C EST LE MENSONGE.

    QUAND LES NOIRS AFRICAINS, LES QAAFRS SE SOULEVENT C EST CONTRE LE MENSONGE, CELUI DES RELIGIONS DES FILS D ABRAHAM. MENSONGES DU JUDAISME DU CHRISTIANISME ET DE L ISLAM QUI N ONT AUTRES BUTS QUE LEURS EGOISMES ET LEURS CRIMES CONNUS ET DOCUMENTES PARTOUT CONTRE TOUS LES PEUPLES DE TOUS LES CONTINENTS.

    LE BLASPHEME? C EST DENIER GENOCIDE ARABO MUSULMAN EN AFRIQUE LE GENOCIDE DES CROISES HEUBROPAENS EN AFRIQUE, ET AILLEURS, NON?!!!

    Étymologie
    Modifier
    Mot dérivé de βλάσφημος, blasphêmos (« blasphème »), avec le suffixe -ία, -ía.
    Nom commun
    Modifier
    βλασφημία, blasphemia, féminin

    Parole de mauvais augure, parole tabou qui ne doit pas être prononcée dans une cérémonie religieuse.
    Mauvais propos, médisance, calomnie, diffamation.

  3. EH OUT, LE MENSONGE ET LE GENOCIDE ARABO MUSULMAN A PRECEDE’ CELUI DES CROISE’S EUROPEENS OU HEBREUX’PAENS, ABRAHAMIQUES OU SEMIABRAHAMIQUES. IL EST GRAND TEMPS DE LIMITER LEURS STRATEGIES DE GENOCIDES ET DE REMPLACEMENT.

    HYPOCRISIE CONGENITALE CEUX QUI PARLENT DE TOLERANCE COMME “TENDS L AUTRE THE JOUE QUAND TU RECOIS UNE GIFFLE SUR LA PREMIERE”, NON!!!!

    POURQUOI LES AUTRES RELIGIONS, SURTOUT CELLES ABRAHAMIQUES, NE SONT PAS AUTANT TOLERANTES, SURTOUT SUR LEURS TERRES D ORIGINES? COMBIEN DE TEMPLES ANIMISTES EN ISRAEL ET EN ARABIE SAOUDITE OU MEME EN EUROPE DU CHRISTIANISME QUI ST BAT AUJOURHUI CONTRE L ISLAM GEOPOLITIQUE.

  4. MEFIONS-NOUS POUR NE PAS DONNER L’OCCASSION A LA MAUDITE FRANCE D’ALLUMER UN AUTRE FEU ENTRE LES FILS DU MALI COMME D’HABITUDE.

    • LA OU L ISLAM ECHOUERA, LA FRANCE NE POURRA RIEN. L ISLAM A DEJA CAUSE’ TANT DE TORDS A’ L HOMME NOIR ET SES TERRES QU IL FAUT SE SOULEVER, UNIS TOUS COMME UNE POUR RETABLIR NOS CROYANCES TRADITIONS EN LIMITANT LES RELIGIONS DE GENOCIDES ET D OCCUPATION.

  5. Bougouzié Jacques Dembelé, Merci pour ta contribution .
    Nous voyons bien qu’il ya des gens sérieux qui nous permettent d’apprendre sur ce site.
    Même Assimi sait que Dieu dans sa langue maternelle s’appelle Kilé.
    Nous avons nos croyances ou religions qu’il ne faut jamais abandonner.
    Toutes lès religions doivent être contenues par le pouvoir pour éviter lès débordements .Sous Modibo ou GMT c’est ainsi au Mali.
    A ailleurs en Libye,Kadhafi a dirigé son pays pendant plus de 30 ans, sans débordements religieux.A sa mort que reste t-il de la Libye? cet vaste territoire contrôlé par différents courants religieux.
    Pareil pour Irak.
    Bougouzié c’est Minianka ou Senoufo, mais plus proche du Minianka.Rien à voir avec un nom étranger.
    Moi-même mon nom d’origine c’est Zanga.
    Jacques, c’est chrétien.
    Dembele, Malien ou Burkinabè .Pas plus
    Pas Ivoirien sauf immigration.
    Mallé, Goita, Fané, Sogoba….des noms authentiques minianka.on atrouve pas ailleurs.

  6. Qui parle de diffamation ?… Ceux-la meme qui on denigre’ l’homme noir par l’aide de cette religion qui n a autres buts qu esclavagiser et remplacer les noirs sur leurs terres ancestrales ?… Les noirs islamise’s qui sortent a` Bamako, ne connaisent ni leurs vrais prenoms que dire de leurs noms , malades mentaux faits par l’epe’e et la peur, le mensonge!
    LIBERONS L HOMME AFRICAIN, POUR ARRETER L INVASION DE L AFRICAIN. LIBEREZ FAKOLY, DIGNE FILS DES ANCETRES!

    • J’ai toujours dit aux kamites sur facebook ou de vive voix qu’ils veulent défendre les religions africaines qu’ils appellent l’animisme alors qu’eux mêmes n’ont rien compris de ces religions ni de façon historique, ni de façon structurelle.
      1. En Afrique toutes les religions sont bienvenues et nos religions traditionnelles n’en ont jamais fait un problème. Les religions peuvent cohabiter. Voilà d’ailleurs une des raisons ou l’islam et le christianisme se sont développés facilement par rapport à d’autres parties du monde. Donc penser que les autres religions sont mauvaises et doivent être combattues n’est pas africains.
      2. L’Afrique a toujours été monothéiste: Nous africains ne croyons pas à 2 dieux mais un seul, qui s’appelait Aton Ra, ou Amon Ra en Egypte, Kilé chez les miniankas, Kolotcholo chez les Senoufos, Ama chez les dogons, Debenu chez les bwabas, Gnamien chez les baoulés, Zambés chez les bantous, Ngosi chez les zoulous, Allah chez les arabes, Adonai et puis Yahveh chez les hébreux. Il s’agit du même Dieu qui a tout créé et que rien n’a créé, qui est le début et la fin. C’est cette ignorance qui fait que ces kamites ne comprennent pas que le christianisme et l’islam sont des religions africaines parce que basés sur des principes théologiques africains. Le christianisme n’est autre que la suite du culte d’Aton basé sur les cycles solaires, et l’islam, le culte d’Amon basé sur les cycles lunaires. Mais tous ont été inspirés par les religions africaines: Christ a grandi en Egypte et il est noir, le prophète Mohamed est un éthiopien de Saba (il ne faut pas oublier), sauf si on pense que Saba aujourd’hui ne fait pas partie de l’Afrique. C’est ce que les kamites n’ont pas compris. Ils ne savent pas faire la différence entre les sociétés initiatiques africaines et la religion africaine. En Afrique chaque corporation est une société secrète et il faut être initié pour y faire partie mais cela n’est pas la religion africaine. C’est sur cette base que les européens ont pensé que les africains dont les egyptiens sont animistes et polythéistes et les kamites s’en orgeuillent pour dire que nous sommes traditionnellement animiste. Ce qui est faux. Les chasseurs ont leur société initiatique (Da), les forgeron (Nango), les paysans (Gna ou le Komo) etc. Mais la religion mamaala par exemple est basée sur Kilé, Dieu unique invisible.
      3. Les religions traditionnelles comme l’islam et le christianisme ont connu des périodes de crises. le 19 ème siècle a été la période de crise de nos religions traditionnelles. D’ailleurs c’est une des raisons pour lesquelles l’islam et le christianisme ont eu des adeptes chez nous. Certaines questions fondamentales ont poussé nos propres sociétés à questionner les religions africaines. Pourquoi n’ont-elles pas été aussi fortes pour empêcher la traite négrière et la colonisation? pourquoi n’ont elles pas permis d’empêcher que l’Afrique ne tombent sous le coup des étrangers?
      4. Les Kamites doivent comprendre que l’Afrique est un continent de tolérance religieuse et d’humanisme. Il est vrai qu’il faut reconstituer la culture africaine mais cette r3constitution doit se faire sans oeilleures, avec une ouverture d’esprit et basée sur la vérité histoire non sur l’émotion. La stratégie actuelle de confrontation avec les religions qu’ils appellent abrahamiques ou “religions étrangères” qui ne sont pas étrangères pour quelqu’un qui a bien étudié l’histoire africaine, est suicidaire et va certainement créé beaucoup de problèmes. Ils vont creer des jeunes extrémistes fanatiques qui vont détruire le continent.
      Entretemps, etudions notre passé, cherchons à connaître. Plus on connait, plus on devient sage, plus on est tolerant. Ce sont les tonneaux vides qui font trop de bruits
      Bougouzié Jacques Dembele

      • HYPOCRISIE CONGENITALE.
        POURQUOI LES AUTRES RELIGIONS, SURTOUT CELLES ABRAHAMIQUES, NE SONT PAS AUTANT TOLERANTES, SURTOUT SUR LEURS TERRES D ORIGINES? COMBIEN DE TEMPLES ANIMISTES EN ISRAEL ET EN ARABIE SAOUDITE OU MEME EN EUROPE DU CHRISTIANISME QUI ST BAT AUJOURHUI CONTRE L ISLAM GEOPOLITIQUE.

  7. L’Imam Dicko: c’était en 2015 dans la mosquée de Badalabugu

    Youtube: “imam Dicko 2015 la Recolonisation du Mali A L’aide des Médias Mansonge RFI et FRANCE 24”

  8. Camarake, il n’ y a pas de problème de comprehension de la laïcité mais plutôt la liberté d’expression car la laïcité est tres simple: respectes ma religion car je respecte la tienne, c’est la source du vivre ensemble dans une société plurielle comme celle du Mali. Mais la liberté d’expression est la ou les gens sont confus souvent car ils pensent qu’ils ont le droit de dire tout ce qu’ils veulent dire, c’est archi-faux car ‘ta liberté des uns s’arrete là ou comme commence celle des autres’.

  9. Il faut tolérance religieuse et compréhension mutuelle.
    Le Mali se met sur une lente très glissante .
    Dans un pays où les genspréfèrent payer le djaka au lieu et place des impôts et taxes de l’Etat
    Les Problèmes de la religion sont encore plus graves et dangereus que le terrorisme et extrémisme violent.
    La guerre de la religion ronge plus que le cancer,
    C’est comme du feu dans un champ de coton mûr.
    Rien ne peut l’arrête jusqu’à le destruction totale du pays.
    Le cas du Liban.

    • ” Le cas du Liban”, GÉNIAL , SEYDOU…!

      IL Y A Á PEU PRES 15 ANS QUE J’ AVERTISSAIS SUR LE DANGER DE “LIBANISATION” DU MALI….

      LE LIBAN, UN AUTRE PRODUIT DE L’ INGÉNIERIE SOCIO-POLITIQUE DE LA FRANCE :

      – LE POUVOIR EST PARTAGÉ EN “CHAMBRES” CONFESSIONNELLES, ET SELON DES QUOTAS….!!!

      Y A T-IL QUELQU’ UN ICI, POUR NOUS DÉCRIRE LE CHEMIN ISLAMO-POLITICO-ÉCONOMIQUE MORTEL PARCOURU PAR LE PAUVRE MALI , PENDANT LES 40 DERNIERES ANNÉES…?????

      SI QUELQU’ UN LE TENTE, ALORS IL TROUVERA QUE LA MARCHE HONTEUSE DU MALI DANS LE WAHABISME-PÉTRO-DOLLAR L’ A CONDUIT TANT DANS L’ ENFER TERRESTRE QUE DIVIN.

      OUI, MEME DIEU, LE VRAI, REJETTE LE MALI WAHABISTE-PÉTRO-DOLLAR.

      L’ HYPOCRISIE CHEZ L’ HOMME NOIR DATE DE L’ ARRIVÉE DES RÉLIGIONS ISLAMO-JUDÉO-CHRÉTIENNES SUR SES TERRES.

      ET CETTE ARRIVÉE DES RÉLIGIONS ISLAMO-JUDÉO-CHRÉTIENNES SUR NOS TERRES FUT GÉNOCIDAIRE.

      AUSSI, CE GÉNOCIDE CONTINUE DE NOS JOURS.

      L’ ARABIE SAOUDITE ISLAMIQUE A ACCEPTÉ DE FOURNIR L’ ARGENT AUX USA JUDÉO-CHRÉTIEN POUR INNONDER TOUTE L’ AFRIQUE TERRORISME-MILITARO-POLITICO GÉO-ÉCONOMIQUE.

      Y A T-IL EU LIEU UN TEL RASSEMBLEMENT ISLAMO-POLITIQUE CONTRE L’ OCCUPATION DU PAYS PAR LES ISLAMO-TERRORISTES VENUS AÉRO-TRANSPORTÉS DEPUIS L’ AFGHANISTAN, LA SYRIE ET LA LIBYE VERS LE MALI, PAR LA FRANCE ET LES USA….????

      NON, NON ENCORE NON….!!!

      LE MASSACRE DES AFRICAINS PAR LES ISLAMO-JUDÉO-CHRÉTIENS DURE DÉJÁ 1500 ANS, ET A COUTÉ LA VIE Á PLUS DE 3 MILLIARDS DE NOIRS AFRICAINS.

      PAR MOI-MEME, MAITRE FÉTICHEUR Á M’PETIONNAH, COMMUNE RURALE DE SOMAW’SO, CERCLE DE BLA, RÉGION DE SÉGOU, MALI JAMANA.

      PS:
      LIBÉREZ VITE FAKOLY DOUMBI AVANT QU’ IL NE SOIT TROP TARD, BIEN SUR POUR VOUS LE SIMULACRE DE POUVOIR…!!!

  10. Camarake, il n’ y a pas de problème de comprehension de la laïcité mais plutôt la liberté d’expression car la laïcité est tres simple: respectes ma religion car je respecte la tienne, c’est la source du vivre ensemble dans une société plurielle comme celle du Mali. Mais la liberté d’expression est la ou les gens sont confus souvent car ils pensent qu’ils ont le droit de dire tout ce qu’ils veulent dire, c’est archi-faux car ‘ta liberté s’arrete là ou comme commence celle des autres’.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here