Nièna sur la route de Sikasso : Les populations adressent de nombreuses doléances au ministre Bathily

1

Après son meeting à Sikasso, le ministre Me Mohamed Aly Bathily et sa délégation, de retour à Bamako, ont fait une escale à Nièna où ils étaient très attendu par une population acquise à sa cause. Le rattachement de cette localité à Sikasso et le problème d’accès aux services de l’Office de Radiotélévision du Mali (ORTM) étaient entre autres, les doléances soumises au ministre lors de son passage par la population.

Comme à Sikasso, c’est une foule nombreuse qui attendait le ministre et sa délégation et qui l’a accueilli à son arrivée.

Les autorités religieuses et coutumières qui sont venues le rencontrer l’ont remercié et encouragé pour le combat noble qu’il est en train de faire pour les pauvres.

A sa suite, le Maire de Nièna, dans son intervention a adressé plusieurs doléances au ministre notamment le problème d’électricité, le besoin de lotissement, le manque d’équipements pour le CSCOM de Koungoba(commune de Benkadi), le difficile accès aux ondes de l’ORTM à Nièna et le rattachement de Nièna à la circonscription de Sikasso.

Le Maire, Sina Mamourou Diallo s’est réjoui de la présence du ministre, qui, pour lui est une chance pour les populations de Nièna.

Il est revenu sur les actions du ministre Bathily depuis qu’il était à la tête du département de la Justice jusqu’à son poste actuel.

Concernant le rattachement de  Nièna à Sikasso, le Maire dira qu’une grande partie du Ganadougou dont Nièna reste toujours rattachée à Kignan, situé à plus de 300 km et difficile d’accès. C’est pourquoi, ils souhaitent que Nièna soit rattaché à Sikasso.

Même doléance de la part du représentant des jeunes, Adama Diallo. Selon lui, pour avoir un simple certificat de nationalité qui coûte seulement 750 FCFA, ils sont obligés de payer 6000 FCFA comme transport.

La représentante des femmes a, quant à elle, plaidé pour des terres pour les femmes afin de permettre leur émancipation.

Dans son intervention, le ministre a rassuré la population qu’il a pris bonne note des doléances formulées.

S’agissant des problèmes d’équipements du CSCOM,  d’énergie et d’accès aux ondes de l’ORTM, le ministre a promis de rentrer en contact une fois de retour à Bamako avec ses collègues chargés de ces différentes questions. Il s’est réjoui de l’absence de litiges fonciers dans les différentes interventions des habitants de Nièna contrairement aux autres localités qu’il a sillonnées.

Il a néanmoins dénoncé les abus de certaines autorités qui se cachent derrière leurs différentes fonctions électives ou administratives pour opprimer le peuple. Avant de toucher du doigt la responsabilité des populations pour leur passivité et leur complicité à travers le choix de leurs dirigeants.

Modibo Dolo

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. Le ministre Bathily cerne le probleme du foncier au Mali .Tout ce qu il dir est proche de la réalité. Cependant,Bathily n est pas n importe quel citoyen,il est ministre.Pouquoi au lieu de prendre des décisions et agir,non il fait la campagne auprès des braves populations et s amuse avec le peuple.Batholy fait de la campagne soit pour lui même, soit pour IBK qui est totalement en perte de popularité. Il essai de mobiliser une partie des maliens une grande majorité dont la préoccupation est la sécurité fonciere.
    Sinon le problème du foncier au Mali est connu, ol s agit surtout des textes notament La Loi Hamidou Diabatė qui dit que le Titre fonciet est inattaquable. Une veritable boite a pandoire pour les speculateurs.
    Ensuite la jurisprudence de la section administrative de la Cour SUPREME du Mali sur le delai de reccours contentieux.C est sur ce point que les maires prennent des décisions et on dit que 2 mois après, eux memes ne peuvent pas annuler .
    Aussi il faut penaliser les actes pris par les maires vereux.
    On demande au ministre Bathily de prendre des décisions et non de faire des dénonciations.
    Le ministre Bathily cerne le probleme du foncier au Mali .Tout ce qu il dir est proche de la réalité. Cependant,Bathily n est pas n importe quel citoyen,il est ministre.Pouquoi au lieu de prendre des décisions et agir,non il fait la campagne auprès des braves populations et s amuse avec le peuple.Batholy fait de la campagne soit pour lui même, soit pour IBK qui est totalement en perte de popularité. Il essai de mobiliser une partie des maliens une grande majorité dont la préoccupation est la sécurité fonciere.
    Sinon le problème du foncier au Mali est connu, ol s agit surtout des textes notament La Loi Hamidou Diabatė qui dit que le Titre fonciet est inattaquable. Une veritable boite a pandoire pour les speculateurs.
    Ensuite la jurisprudence de la section administrative de la Cour SUPREME du Mali sur le delai de reccours contentieux.C est sur ce point que les maires prennent des décisions et on dit que 2 mois après, eux memes ne peuvent pas annuler .
    Aussi il faut penaliser les actes pris par les maires vereux.
    On demande au ministre Bathily de prendre des décisions et non de faire des dénonciations.

Comments are closed.