Promotion du leadership jeune au Mali : La COFOR fait de l’adoption de la loi portant « promotion des jeunes » son leitmotiv

0

La Coalition des Forces Juvéniles pour le Renouveau au Mali (COFOR) a présenté son projet de loi portant promotion des jeunes, le samedi 07 août 2021 au Centre International de conférence de Bamako (C.I.C.B.). L’objectif de cette coalition est de favoriser une meilleure participation des jeunes dans le processus électoral et dans la gestion des affaires publiques et locales en République du Mali ; d’inciter les membres du Conseil national de Transition à établir une loi portant promotion des jeunes afin que ces derniers soient représentés dans toutes les instances électives et nominatives et d’organiser des sessions de formations à l’endroit des jeunes et les réunir au sein d’une organisation afin de mener un combat légitime pour leur essor.

La présentation de ce projet de loi a enregistré la présence des initiateurs de la coalition, des représentants du ministère en charge de la jeunesse, des partis politiques, des organisations de la société civile, des organisations juvéniles, ainsi certaines organisations internationales. La présidente provisoire de la Coalition des Forces Juvéniles pour le Renouveau au Mali (COFOR), Evelyne Jack, a entamé ses propos en fustigeant les multiples maux qui sont le quotidien de la jeunesse malienne. Elle a expliqué que la COFOR est un regroupement des jeunes leadeurs du Mali de tout bord, réunis au sein d’un et seul groupe pour parler le même langage afin de promouvoir un leadeurship jeune et exemplaire. Selon elle, l’objectif de la coalition est de favoriser une meilleure participation des jeunes dans le processus électoral et dans la gestion des affaires publiques et locales en République du MaliLa présidente provisoire de la COFOR a indiqué qu’ils mèneront des combats nobles afin que la jeunesse occupe la place qui lui revient. Le Directeur exécutif provisoire de la COFOR, Diakaridia Diakité, a présenté le projet de constitution de la coalition qui comprend trois grands axes: jeunesse et société ; jeunesse et formation et jeunesse et action.  Pour lui, la création de cette coalition sera l’occasion pour les jeunes maliens de couper le pont avec les pratiques anciennes, de tracer le chemin de leur propre développement et de fédérer les efforts en faveur de l’adoption d’une loi portant « promotion des jeunes ». Le projet de constitution propose l’octroi d’un quota aux jeunes allant de (18) à trente-huit (38) ans dans les institutions de la République avec l’appui technique du département et la volonté affichée du ministre. Le représentant du ministère de la jeunesse, chargé de l’instruction civique et de la construction citoyenne, Ibrahima Boubacar Kalossi, a souligné que la jeunesse n’est plus l’avenir, mais le présent du Mali et que son département a le devoir d’accompagner la coalition dans cette démarche.

Moussa Samba Diallo

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here