Sortie de crise au Mali : Le MP4 dit ‘’oui’’ à la charte et à la feuille de route de la Transition

6

A l’appel du Mouvement populaire du 4 septembre (MP4), plusieurs centaines de Maliens ont apporté leur soutien à la charte et à la feuille de route de la Transition adoptées par les concertations nationales tenues les 10, 11 et 12 septembre 2020 au centre international de conférence de Bamako. Ces citoyens réclament un militaire à la tête de la Transition quelle que soit la position de la CEDEAO. Ledit rassemblement a eu lieu hier, mardi 15 septembre 2020, au monument de l’Indépendance.

Pour une 2ème fois depuis le renversement du régime IBK, des centaines de Maliens ont demandé une transition militaire. Pendant que les nouvelles autorités rencontraient les Chefs d’État de la CEDEAO au Ghana, des Maliens ont exprimé leur ferme volonté d’être dirigés par un militaire pendant cette période transitoire. Le drapeau malien en l’air, des pancartes à l’effigie des chefs du cnsp entre les mains des manifestants, des musiques en faveur de l’armée malienne et celles en faveur de la paix au Mali. Tel est notre constat au niveau du monument de l’Indépendance hier, mardi 15 septembre 2020, dans les environs de 15 heures. « Vive l’armée malienne » ; « Le peuple malien soutient la charte de la Transition » ; « Le CNSP, la solution » . .. sont, entre autres, les slogans des manifestants. « Nous ne voulons pas un pouvoir civil. Les civils ne peuvent pas gouverner ce pays actuellement. Nous voulons une transition militaire. Qu’on laisse les militaires gérer le pays pour un moment afin de mettre de l’ordre. Ce sont eux, les militaires, qui sont tués au nord et au centre. Qu’on les laisse combattre l’insécurité », a déclaré une manifestante en voile. A côté d’elle, d’autres manifestants criaient « vive les militaires ; vive une transition militaire. On veut une transition dirigée par un militaire ». Ces manifestants demandent à la CEDEAO d’écouter le peuple malien.  « Si la CEDEAO pense qu’elle nous aide, il faut qu’elle accepte la volonté des Maliens qui veulent une transition militaire », a sollicité un manifestant, Mamadou Dembélé.

Membre du Mouvement populaire du 4 septembre, l’animateur de radio, Seydou Oumar Traoré a exprimé tout le soutien de son mouvement à l’armée malienne. Pour lui, la situation du Mali est telle que seuls les militaires peuvent bien gérer la transition.  « Nous voulons que notre armée soit libérée. Nous voulons que cette armée libère ce pays », a-t-il laissé entendre.

Ce mouvement qui réclame les militaires à la tête de la transition dit soutenir la charte de la transition adoptée à la suite des concertations nationales tenues au CICB les 10, 11 et 12 septembre 2020.  Après avoir expliqué le contenu de la charte et la feuille de route de la transition, les membres du MP4 disent soutenir ce document. « Aux termes des assises tenues les 10, 11 et 12 septembre 2020, les Maliens ont adopté la charte et la feuille de route de la transition. Nous soutenons cette charte et nous demandons sa mise en œuvre », a déclaré le porte-parole de MP4 dans sa déclaration liminaire.  Bien que la Charte demande à ce que la transition soit dirigée soit par un civil ou un militaire, le CNSP dit préférer les militaires. Les manifestants ont appelé le peuple malien et la communauté internationale à accompagner le CNSP.

 

Boureima Guindo

Commentaires via Facebook :

6 COMMENTAIRES

  1. Bonjour mes amis il faut dire au militaires de garder le pouvoir avec Mp4 il ne sont malades eux croient que le pouvoir c est comme ca ils seront pure que les AYA SANAGO

  2. Beaucoup de maliens ne savent pas réellement ce qu’ils aiment. Ce manque de choix adéquat et juste pour le développement du pays nous rattrape toujours. En conclusion pour se fier au geste et acte des personnes, il serait justicier de compter sur l’avis du M5 RFP et non celui du MP4.

  3. Que des opportunistes ces mouvements de la dernière heure. Tant que le malien reste cupide, le pays restera sous tutelle internationale. Ensemble renonçons à nos intérêts particuliers pour chasser la munisma l’arme coloniale française, barkhane, takouba, G5 au Mali.

  4. Après le YÈRÈWOLON TON, le MP-23, le COPA, le COPAM,… pour soutenir les toxicomanes du CNDERRIÈRE de Sanogo, voici le MP4 pour soutenir les menteurs du CNSP. Si ce n’est la seule volonté de se faire remarquer pour pouvoir entrer dans les bonnes grâces de ces putschistes, qu’est-ce qui fait croire à ces démagogues que ces Colonels-en-blanc ont les compétences nécessaires pour tirer le MALI du gouffre actuel ?

    Ils disent que les civils sont corrompus, quid des militaires ? L’argent du budget militaire a-t-il été détourné sans eux ? Les hauts gradés de l’armée ne sont-ils pas les Maliens les plus riches de nos jours ?

    Ils disent aussi que les pseudo démocrates ont déçu, moi je leur demande ; depuis 2011 que le pays traverse une crise sécuritaire et militaire, l’armée Malienne n’a-t-elle pas déçu elle aussi ?

    Où étaient tous ces opportunistes quand des centaines de milliers de civils sortaient pour braver les balles de ces mêmes militaires et manifester contre le régime pourri d’IBK ?

    Aujourd’hui il est question de procéder à une refonte totale de l’état pour que la Nation cesse de végéter quand elle ne marche pas en arrière. Et comme toujours certains ne cherchent qu’à profiter du malheur de la patrie pour se construire un avenir personnel. À ce rythme, toutes les transitions seront dynamitées et le MALI finira un jour par être sous la tutelle de cette communauté internationale tant décriée.

    À ce que je sache, cette armée que l’on ne cesse de flatter n’a pas encore libéré un mètre carré du territoire Malien, c’est les autres qui l’ont libéré. Au lieu de demander à la communauté internationale de nous écouter, pourquoi nous nous ne devrions pas les écouter ?😎😎

    • Vous avez parfaitement raison Yugubané, cette armée a trop d’insuffisances qu’il faille d’abord corriger.
      Et Rien qu’à voir la tête des membres du MP4, on pense forcément à des opportunistes. Donc ils savaient que seul un militaire peut guider la nation et ils vociféraient demandant à IBK de ne pas céder?
      Si les militaires sont sérieux, ils ont la vice présidence, la défense, l’intérieur. Gérer une colonne militaire, si spéciales qu’elles soient n’est pas gouverner une nation.
      Mais justement le Mali est l’un des rares pays sur ce continent africain à ne pas apprendre de son histoire.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here