Gianni Infantino, président de la FIFA au micro de l’ORTM : “Nous pouvons regarder le futur du football malien avec optimisme” “Je lance un appel de solidarité, d’unité et d’équipe à l’endroit des acteurs du football malien”

0

Au cours de sa visite de travail au Mali, le 25 février dernier, le président de la Fédération internationale de football association (Fifa), l’Italo-suisse Gianni Infantino, a accordé une interview à nos confrères de l’Ortm, dans laquelle il parle de cette visite historique au Mali, les difficultés que le football mondial a connues avec la pandémie de Covid-19, la place des anciennes gloires du football africain au sein de la Fifa et son appel à l’endroit des acteurs du football malien.

Quels sont les sentiments qui vous animent en posant la première pierre du nouveau Centre technique à Bamako ?

C’est vraiment un jour historique pour le football malien et pour le Mali. C’est un jour de fête, de célébration et de remerciement. Je vais remercier le ministre de la Jeunesse et des Sports, le président de la Fédération malienne de football parce que dans un contexte pas facile, ils ont réussi à mettre en place quelque chose d’exceptionnel.

Nous, en tant que Fifa, sommes aux côtés du Mali et nous donnons notre petite contribution, en agissant avec des faits et des actions. Quand nous voyons le projet de ce Centre, quand nous voyons en quelques mois ce que nous avons pu faire pour le mettre sur le pied, quand nous voyons ce que le Ministre a employé pour obtenir cette surface extrêmement importante, je pense que nous pouvons être heureux et fiers de regarder le futur du football malien avec optimisme parce que nous connaissons le talent du football malien. Avec cette structure, il n’y a plus d’excuses, il faut gagner la Coupe du monde.

Quelle est la symbolique de cette visite au Mali ?

Le Mali est un pays qui retrouve l’unité, la solidarité, mais en même temps se projette vers le futur en investissant sur les jeunes talents. C’est un symbole pour tout un pays. Evidemment que nous parlons du sport et du football, mais c’est symbolique parce qu’il incarne la volonté de ce pays de se projeter dans l’avenir.

Quel appel avez-vous à lancer pour unir davantage le monde du football malien ?

Je profite de cette occasion pour lancer un vrai appel au monde du football malien, mais également au Mali tout entier parce que nous savons tous que le monde du football malien correspond au Mali où tous les gens aiment le football. Mon appel à l’endroit des acteurs du football est un appel de solidarité, d’unité, d’équipe parce que le football enseigne que si nous travaillons en équipe, nous gagnons.

Aujourd’hui, nous avons la chance d’avoir un capitaine de la Fédération comme Mamoutou Touré et d’avoir un ministre qui travaillent ensemble. Il faut unir le pays dernière ce mouvement footballistique parce que c’est seulement ainsi que tout le monde va gagner au Mali. Donc, un appel à l’unité, à la solidarité et à la paix, la Fifa est là pour donner tout le support, tout le soutien, toute l’aide nécessaire et c’est à vous les Maliens de faire le pas.

Aujourd’hui, le football mondial est secoué par la pandémie de Covid-19, quel est l’état de santé de ce football malgré toutes ces difficultés?

C’est vrai que la Covid-19 a freiné le football, elle a même arrêté le football dans le monde entier. Maintenant, nous commençons à jouer dans certains pays dont le Mali. Nous reprenons doucement, la Fifa a pu mettre sur pied un plan de soutien pour accompagner les fédérations qui souffrent toujours de cette pandémie. Grâce à la situation extrêmement solide de cette nouvelle Fifa, nous pouvons nous permettre d’aider les fédérations et à maintenir la flamme du football allumée, maintenir l’espoir allumé afin que nous soyons prêts pour le futur. En plus de cela, il y a plusieurs projets pour le football malien et africain dont nous allons parler. Espérons que la Covid-19 passe le plus rapidement pour que nous puissions nous concentrer pour le futur.

Quelle est la place des anciennes gloires du football, notamment celles de l’Afrique au sein de votre instance? 

Depuis mon élection à la tête de la Fifa, j’ai toujours dit que les acteurs principaux sont les joueurs. En fait, je parle devant le ministre et le président de la Fédération malienne de football, il y a quelque chose de spécial avec le football, quelque chose de magique. Quand nous terminons nos carrières, nous serons des anciens présidents, des anciens ministres, des anciens journalistes, des anciens avocats.Un joueur de football, quand il arrête sa carrière, il ne devient pas un ancien joueur, mais il devient une légende. Et vous avez ces légendes du football au Mali et en Afrique et ces légendes doivent participer à notre vie de tous les jours. Ils doivent être un exemple pour nos jeunes, ils doivent les guider dans le futur. Nous travaillons pour les impliquer et leur donner ces rôles qu’ils méritent au sein de nos instances. Je suis toujours fier et content quand nos légendes peuvent nous accompagner.  

 Transcrits par Mahamadou TRAORE

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here