32 C
Bamako
lun 17 Juin 2019 - 19:15
Accueil Sports

Coupe du Monde U-17: Samuel Diarra sacré meilleur gardien du tournoi

64
Samuel Diarra
Samuel Diarra

En s’appuyant simultanément sur de nombreuses individualités et sur un collectif bien rôdé, le Nigeria s’est hissé en finale de la Coupe du Monde U-17 de la FIFA, Chili 2015. Mais les Golden Eaglets ne se sont pas contentés de conserver leur titre ; ils ont aussi fait le plein de récompenses individuelles.  

Le meilleur buteur Victor Osimhen et le capitaine Kelechi Nwakali ont incontestablement marqué le tournoi de leur empreinte. Lauréat du Ballon d’Or adidas, ce dernier marche désormais sur les traces des Cesc Fábregas et autres Toni Kroos, devenus depuis des internationaux de premier plan.

Son compatriote et coéquipier n’est pas en reste, puisqu’il a établi un nouveau record dans cette compétition. Le Groupe d’Étude Technique de la FIFA (TSG) a également tenu à distinguer le Malien Samuel Diarra et le fair-play de l’Équateur.

Découvrez la liste complète des lauréats des différents prix de Chili 2015.

Ballon d’Or adidas : Kelechi Nwakali (Nigeria)

L’actuel capitaine des Golden Eaglets avait fait partie des présélectionnés pour l’édition 2013 du grand rendez-vous mondial U-17, avant d’être écarté de la liste définitive. Deux ans plus tard, le jeune prodige a été le premier à soulever le trophée. Véritable relais du sélectionneur Emmanuel Amuneke sur le terrain, Nwakali a su prendre ses responsabilités et garder la tête froide dans les moments difficiles. Ses deux penalties convertis (trois réalisations en tout) et ses trois passes décisives lui permettent en outre de s’adjuger le Soulier de Bronze adidas.

Ballon d’Argent adidas : Victor Osimhen (Nigeria)
Avant même de poser le pied au Chili, Osimhen figurait parmi les candidats au Ballon d’Or adidas. Auteur de 39 réalisations en 71 sorties avec la sélection U-17, il a également terminé en tête du classement des buteurs du Championnat d’Afrique U-17 de la CAF disputé en mars. Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce grand admirateur de Didier Drogba a tenu toutes ses promesses. Il a ainsi trouvé le chemin des filets à chacune de ses sept sorties en Coupe du Monde U-17. Mieux encore, il a ouvert le score à quatre reprises. En signant son dixième but en finale, il a établi un nouveau record dans cette compétition. Il fait mieux que l’Ivoirien Souleymane Coulibaly (2011) et le Français Florent Sinama-Pongolle (2001). En outre, il devance largement tous ses concurrents au classement de cette année. Compte tenu de tous ces succès, on imagine qu’il se consolera de s’être fait souffler le Ballon d’Or adidas par son capitaine Nwakali.

Ballon de Bronze adidas : Aly Malle (Mali)

Aux côtés de Boubacar Traoré, Sekou Koita et Sidiki Maiga, Malle a formé une ligne d’attaque impressionnante, qui a su poser de gros problèmes à la défense nigériane dès les premières minutes de la finale. Aligné en pointe, l’attaquant malien s’est souvent chargé de distribuer le jeu et de mettre en valeur ses coéquipiers.

Meilleur-joueur

Soulier d’Or adidas : Victor Osimhen (Nigeria / 10 buts, 2 passes décisives)

Soulier d’Argent adidas : Johannes Eggestein (Allemagne / 4 buts, 0 passes décisives)
Le numéro 9 allemand s’est illustré tout au long de la phase de groupes. Auteur de quatre réalisations en trois matches, il a bouclé la première phase du tournoi en tête du classement des buteurs, aux côtés du Nigérian Osimhen. Malheureusement, l’élimination de son équipe face à la Croatie en huitièmes de finale ne lui a pas permis d’augmenter son pécule. Malgré tout, l’attaquant du Werder Brême s’adjuge le Soulier d’Argent adidas. “Mes atouts sont l’anticipation et la polyvalence”, confiait Eggestein dans un entretien accordé à FIFA.com. Les chiffres confirment cette analyse puisqu’il a signé deux buts du pied gauche, un du droit et un autre de la tête.

Soulier de Bronze adidas : Kelechi Nwakali (Nigeria / 3 buts, 3 passes décisives)

Gant d’Or adidas : Samuel Diarra (Mali)

Le prix du meilleur gardien a été décerné pour la quatrième fois en 2015. Samuel Diarra succède donc à Benjamin Siegrist (Suisse, 2009), Jonathan Cubero (Uruguay, 2011) et Dele Alampasu (Nigeria, 2013). Il faut dire que le dernier rempart malien a désespéré les attaquants adverses tout au long de la compétition en multipliant les parades spectaculaires. Le champion d’Afrique en titre s’est distingué par ses excellents réflexes et son autorité. De plus, Diarra n’a encaissé que quatre buts en sept matches, soit le meilleur bilan du tournoi.

Prix du Fair-play de la FIFA : Équateur

Pays hôte de la compétition en 1995, l’Équateur a signé cette année-là sa meilleure performance en atteignant les quarts de finale. Vingt ans plus tard, une nouvelle génération a égalé cette performance. Les jeunes Équatoriens ont, en outre, su se rendre sympathiques aux yeux du public. En cinq matches, ils n’ont récolté que quatre cartons jaunes et un rouge pour 69 fautes. Ces statistiques honorables valent aux protégés de José Rodriguez de repartir avec le Prix du Fair-play de la FIFA. En plus d’un trophée, des médailles et d’un diplôme, la fédération se verra remettre un chèque de 10 000 dollars US à utiliser pour l’équipement des équipes de jeunes.

(FIFA.com) 09 nov. 2015

 NB: Le titre est de la rédaction

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

64 COMMENTAIRES

  1. QUESTION A MALIWEB:

    Comment se fait-il que ces jours derniers, TOUS (je dis bien TOUS!) les articles faisant état du Maroc et de Sa Majesté Mohamed V alias le Porcelet luisant 😆 😛 ) se sont trouvés privés d’espace destinés aux commentaires? 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8)

    1/ Le Royaume du Porcelet Luisant, Grand Formateur d’Imams 😛 , serait-il OPPOSE A TOUTE FORME DE COMMENTAIRE A SON SUJET? 8) 8) 8) 8) 8) 8)

    2/ Et si tel est le cas, MALIWEB se serait-il ACHETE par ce régime? 8) 8) 8) 8) 8) 8)

    • JE N’INSULTERAI NI TON PERE NI TA MERE! C’EST TOI MEME LE VIEUX BLAKORO!!!!!

      • JE N’INSULTERAI NI TON PERE NI TA MERE !

        Parfait !

        🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁

  2. General Noloma Sagono tu es un wuruwaye et un veritable fils d’un wuruwaye, Blakoro den

    • @ Kinguinranke,
      Mais kopin quelle mouche t’as pique aujourdhui 🙄 . Toi aussi. Mais je connais les realations entre toi et le general Capi Sanogo :mrgreen: , mais je crois que entre nous tu depasses les bornes la. Bon je ne mele pas de ce qui ne me regarde pas entre vous meme si c’est sinangouya. Reveins dans le gang, on se dit des choses nous memes avec ouvert d’esprit mais la……
      Bref toutes les felicitations pour “Gant d’Or adidas” : Samuel Diarra et a pour son “Ballon de Bronze adidas” : Aly Malle. quel Honneur pour le Mali et pour Vous memes. En plus Grand merci et felicitations a toute l’Equipe Nationale en tout le staff pour etre le Vice-Champion du Monde Juniors. toute Une Fierte Nationale. Bravo et Merci encore.

  3. Les aigles ont fait de leurs mieux et nous devons leurs félicite pour ça…

  4. je dirais que les aigles ont mis le paquet nous leurs disons merci pour cela, et plus de courage pour une autre fois…

  5. Les aigles vous avez fait l’essentielle, Bravo, une prochaine fois la coupe sera fabriquer pour les maliens.

  6. Bravo les petits aigles vous avez fait du très bon boulot et je suis sûr que la prochaine fois vous feriez mieux, nous vous vous souhaitons du courage.

  7. Congretilation les aigles, vos ailes pousses comme il le faut, nous sommes fier de ce résultat que vous nous aviez honoré.

  8. La prochaine fois vous apportera mieux, pour l’instant nous sommes fiers de vous et de ce que vous n’avez pas hésiter de faire pour ce pays.

  9. Toutes mes félicitation à Samuel Diarra, vous et votre équipe ont honorer les maliens, nous sommes fier de vous et la prochaine fois vous porterais meilleur…

  10. Bravo aux Aigles du Mali, ils ont su etre à la hauteur. Du courage 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

  11. Les cadets ont fait un excellent travail dans cette coupe du monde en brisant un seuil qui permettra a nos equipes aux prochaines compettions d’etre immunes de certains complexes d’inferiorite. Ils ont pu montrer au monde entier leur capacite de jouer un fooball efficace. Le Nigeria a tout simplement ete superieur, il faut le reconnaitre.

    Cependant, perdre dans une finale a zero metre de la coupe est un peu doulereux, mais ce n’est pas la fin du monde; et ca fait partie du long processus vers l’eventuel succes du football d’un pays. Des equipes comme celle de la Cote d’Idvoire et de la Zambie etc.. avaient tant souffert des defaites dans les finales qu’il fallait se suicider…? Mais enfin un jour ils ont fini par reussir. L’equipe de Netherlands aussi a tant souffert de frustrations dans les finales. Le Mali avec la mentalite de battant actuelle de ses equipes juniors et cadets ne doit plus attendre 20 ans avant de remporter un jour une coupe d’Afrique ou une coupe du monde. Il faut tout simplement evoluer sur les experiences actuelles…viser desormais plus haut. Il faut rester positif. “Every dog has its day”, on dit.

    Bon courage!

  12. BRAVE LES JEUNES ET DU COURAGE…ET SI NOS DIRIGEANT IRRESPONSABLES POUVAIENT S’INSPIRER DE LEUR EXAMPLE POUR RELEVER LES MULTIPLES DEFIS.

  13. Bravo vous êtes béni par le peuple malien une fierté totale Merci encore les de l’espoir

  14. J’ai pris un plaisir fou à vous voir jouer. Cela prouve qu’il y a du potentiel à valoriser dans notre pays. Hier j’étais très fière d’être malien. 😉 😉 😉 😉 😉

    😆 😆 😆 Merci pour le rêve le gars.

    • Heureusement que Samuel n’est pas mon cousin a’ plaisanterie sinon j’allais dire qu’il est vilain comme un vrai Keita!!!! NOUN KOUROUNI!!! Rire!!!!!!
      Samuel Diarra, ne vous fachez pas car votre tonton Le General Sanogo de maliweb est un idiot!!!! A’ FORCE DE REPONDRE AUX IDIOTIES DE KINGUIRANKE’, ON DEVIENT IDIOT!! RIRE!!!!

      • Veritable wuruwaye et digne fils d’un wuruwaye, tu as vu comment le PD que tu es regarde nos enfants, Samuel n’aime pas les PD comme toi, cherches to un enculoir aux USA et laisses notre enfant benit Samuel en paix. Un veritable patirote qui a mis le nom du Mali haut dans l’histoire mondiale.

          • A’ FORCE DE REPONDRE AUX IDIOTIES DE KINGUIRANKE’, ON DEVIENT IDIOT!! RIRE!!!!……….. 😀 😀 😀

            Tu l’as tué ! ………….

            😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀

          • Brou Brou le General Naloma Sanogo a tue ton pere encore, il est mort une fois de plus, idiots rejettons d;idiots. Salades humaines les deux voyous et descendants de voyous.

  15. Nous sommes fière de vous. Merci de nous avoir fait rêve. 😉 😉 😉 😉 😉

  16. AIGLONNETS, LE MALI EST TRES FIER DE VOUS!!!! VOUS FAITES NOTRE FIERTE’!!!
    MES FELICITATIONS!!! VOUS ETES SIMPLEMENT LES MEILLEURS MALIENS ET LES MEILLEURS AMBASSADEUR DU MALI DANS LE MONDE!!!!
    BRAVO!!!!
    FELICITATIONS!!!
    CONGRATULATIONS!!!!
    CHOUKRAN!!!!!
    AW NITHIE’!!!!
    DJARAMA!!!!

  17. BRAVO aux aiglonnets et à leur encadrement!!! Merci de nous avoir fait rêver! je félicite individuellement toutes les personnes qui ont permis aux aiglonnets de faire ce qu’ils ont fait. Je demande tout simplement à Baye Ba de regarder à tête reposée la vidéo de la finale et tirer après les enseignements qui s’imposent. merci à lui pour le travail abattu. Un seul bémol, c’est le manque de réalisme de la ligne d’attaque du Mali.

    Encore une fois, félicitations à l’équipe d’avoir mouillée le maillot!!!!

  18. Félicitation à toute cette génération de jeune qui a fait rêvé et porté le drapeau Mali au firmament du monde. Que Dieu vous bénisse. Longue vie, santé et meilleure carrière pour un Mali de demain.

  19. bravo les jeunes vous avez fait honneur aux africains et au mali en particulier , bon vent à vous que dieu vous bénisses et vous méritez le dianjo plus que l' hadji bourama le mandé mansa

    

  20. Coupe du Monde U-17: Samuel Diarra sacré meilleur gardien du tournoi

    L’image aura fait le tour du monde! Un Samuel Diarra à la mine serrée pourtant sacré meilleur gardien de tout un tournoi mondial! Un Boubacar Traoré couché contre terre et au dessus de lui un Nigérian qui manifeste de l’autre côté sa joie!

    Assez symptomatique entre une joie et une tristesse, entre une victoire une défaite, mais très pathétique pour nous Maliens qui nous retrouvions et nous identifions à cette l’image!
    C’est vrai, le pathos est bien là!

    Que faut-il en faire?
    Du Nigerian, on dira que tous les oiseaux ne pourrissent pas terre, mais de Boubacar Traoré, on dira qu’un aigle revient aussi à terre pour chercher à manger et chercher la force nécessaire pour reprendre un nouvel envol!
    De Traoré, on souhaite que ce contact avec la terre sera tellement plus intelligente, juste le temps d’y méditer. Q’auprès de cette terre il faudra puiser de vraies ressources et sublimer ses revanches!

    Que faire de cette défaite ?
    – Qu’elle réveille un peuple, parce qu’on ne peut décemment accepter la défaite sans se battre. Se battre pour ne pas rendre l’image de Traoré contre terre orpheline, mais partagée par tout un peuple, toute une équipe… !
    – Se battre pour que Samuel Diarra retrouve le sourire, parce qu’il aurait certainement préféré ce sourire à ce trophée de meilleur gardien… !
    – Se battre pour que Mallé retrouve le sourire, parce qu’il aurait aussi préféré ce sourire qu’à se ranger derrière un ballon de Bronze !

    En admettant cette défaite que naisse la sagesse du temps pour trier entre défaites et victoires, qui confondues, ne sont en fait que des rayons différents d’un même jour solaire.
    Alors suivons la sagesse du Philosophe chinois Confucius qui disait que « …La plus grande gloire n’est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute… »

  21. Félicitation à Samuel Diarra et à tous ses coéquipiers. Félicitation au Nigeria et honneur au Mali, après tous c’est l’Afrique qui gagne. Je souhaite bon vent à nos cadets et nous encourageons sur cette ligné de succès.

  22. Chili 2015 : Coupe du Monde des Cadets

    Le secret d’une victoire et les leçons d’une défaite !

    Les rideaux viennent de tomber sur la 16èdition de la coupe du Monde Cadet au Chili et notre pays termine sur un podium d’argent après la finale remportée par le Nigeria. Habitué des podiums nous le sommes depuis Yaoundé 1972, mais la particularité de ceux des dernières années réside d’une part dans sa version plus médiatique, donc accessible à la masse populaire auquel ce sport appartient, mais aussi et surtout aux prestations assez satisfaisantes de nos équipes nationales. Jamais on n’avait été si près du but, pas par le fait de se retrouver en finale, mais par l’espoir d’y croire suscité par la qualité du jeu qui avait fait l’unanimité auprès de tous les experts du Football, par les potentialités que renferment nos équipes nationales toutes catégories confondues.

    Le rêve fut brisé et sans jeter l’enfant avec l’eau du bain, il revient de tirer les enseignements de la défaite de façon objective, la défaite étant en soi le début du succès, pourvu que l’on soit conséquent avec soi-même dans l’analyse de la défaite. « On apprend peu par la victoire, mais beaucoup par la défaite », disent les Japonais !

    Notre défaite se trouve évidemment dans cette victoire nigériane qui avait son secret depuis le début de la compétition :

    1-Le « Kick and Rush » auquel l’équipe nigériane est resté fidèle tout au long du tournoi : Grand ballon balancé en avant avec la certitude de toujours trouver un grand attaquant sur place qui ne se fatiguera jamais, duels aériens avec le but de résister le plus longtemps possible à la pesanteur que l’adversaire, des bolides d’expédié de plus de 30 mètres sur le but adversaire, qu’importe la position du joueur ou la direction du ballon, donc une vieille tradition du Football anglo-saxon qui jette le malheur sur celui qui se fatigue le premier après la lancée des chevaux. Etonnant tout de même qu’un entraineur comme Amuniké, qui a appartenu à une génération exceptionnellement technique du Nigeria, puisse aller puiser dans cette vieille marmite traditionnelle ! Elle a payé !

    2-La leçon que les joueurs nigérians ont tirée de leur déconvenue prématurée à Niamey et les critiques qui ont fusé de tout part au Nigéria. En tant que grand abonné de cette compétition, le Nigeria a en outre remplacé depuis longtemps le lexique « participer » par « remporter » quand il s’agit de cette compétition ! D’où une certaine volonté et motivation supplémentaires à légitimer cet état d’esprit !

    Ces deux facteurs combinés ont eu le dessus sur le système technique léché et le collectif d’une équipe malienne, qui loin d’avoir démérité, a résisté pendant presqu’une heure de temps au rouleau compresseur pour se désagréger complètement. Puisque c’est ce système qui a fait et a fait notre force en Junior et en Cadet, il revient d’y travailler. Ce travail est possible parce qu’ayant fait et fait encore ses preuves :
    Par exemple en 1995 à Bamako, lorsque la génération d’Issiaka Aoudou, E. Painsil, Souley Baba et autres du Ghana avait battu le Nigéria dans la même constellation technique que le Mali par le score de 3 – 1 ; auparavant en 1987 c’est les Russes qui avaient eu raison de ce système nigérian au Canada, de la France en 2001, ou de la Suisse en 2009. A un niveau supérieur on pourra élargir l’allusion au FC Barcelone qui a trouvé à plusieurs reprises une solution aux phénomènes germains et anglo-saxons par sa maitrise technique du ballon !

    Le travail pour nos espoirs du Football consistera donc :
    – La maitrise du ballon quel que soit l’adversité et le score en produisant moins de déchets techniques! – Y croire en sa propre force, n’épousant donc pas le rythme imposé par l’adversaire !
    – Plus de réalisme face au but adverse ! Sérénité et opportunité…

    En attendant, on peut cantonner « janjo, mansa, kaira, sara, touramakan, kulanjan, duga, tabara, taara, alla lakè, jarabi, fodé, soundjata… » pour nos enfants, nos frères, nos cousins et parents cadet, héros de Viña del Mar (Chili).

  23. Sans critique à l’égare des Aiglonet, toutes nos félicitation et à la prochaine

  24. Samuel ! 😀

    Samuel ! 😀

    Samuel ! 😀

    Samuel ! 😀

    Samuel ! 😀

    Samuel ! 😀

    Bravo les Aigles !

    Vive le Mali ! … Vive l’armée malienne ! 😀 😀 😀 😀 😀 😀

    • Lui est un patriote et pas un con comme toi, lui il aime son pays et pas un apatride comme toi, et si IBK et toi pouvaient apprendre le patriotisme de Samuel Diarra.

      • Tu peux insulter mon père… par la grâce d’Internet et par la complicité de Maliweb… :mrgreen:

        Tu peux insulter ma mère aussi… :mrgreen: :mrgreen:

        J’attends de lire tes posts…

        :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

        • Espece de vaurien et un vrai bon a rien, tes parents devraient te tuer et t’enterrer avant de mourir en nous laissant un dechet humain comme toi sur terre.

          • kinguiranke’, c’est toi le plus grand dechet humain!!!! DJANGALEME’!!!! DANGADEN!!!! TU ES UN VRAI NTAKALAMA!!! ESPECE DE BLAKORO!!!! TU CESSERAS D’INSULTER NOS PERES ET NOS MERES!!!!

  25. félicitations aux jeunes, ils ont montré courage et technicité durant toute la compétition.
    Ne vous décourager pas , c’est le foot.
    Tout le Mali, vous félicite….

  26. Félicitation vous avez depacé a ce que vous devriez faire merçi vous avez le soutien des maliens bonne continuation merçi

  27. Bravo les jeunes, et nous sommes très fière de vous? il n'y a rien à dire car vous avez fè c ke vous pouvez faire. Merci et félicitation à vous?

  28. Bravo les jeunes, et nous sommes très fière de vous? il n'y a rien à dire car vous avez fè c ke vous pouvez faire. Merci et félicitation à vous?

  29. bravo les aiglonais terminer à deuxieme c’est ne pas pour rien mais vous devez jouer avec mayons jaunes car mayons jaunes apportent bonheur pour mali les dirigeants de fedaration malienne doivent prendre en compte car 10 ans passé tous le macht gagner ont jouer avec mayons jaunes car il compagne l’efort de jouers

  30. On dit tournoi.
    Un tournant c’est quand une rue dévie sa direction sur la gauche ou sur la droite.
    Un tournoi c’est quand des éléments se rencontrent en compétition chacun avec l’autre tour à tour ou dans un règlement imposé.
    Mr.le journaliste tu vas ruminer le score 0/2 avec des félicitations méritées aux jeunes aiglons sinon je te colle et 0/20

  31. Oui Mr touré tu à raison , mais il faut reconnaître que ses petits sont les meilleurs dans la plus grande réalité , mais le dieu du ballon rond nous à défavorisé en deuxième mit-temps.Le nigéria à toujours triché l’age dans les compétition de cet genre.Quelle équipe , quel talent , quel engagement et abnégation ,quel dévouement , quelle ri guère , quelle discipline , quel faire play que les petits viennent de prouver au monde entier durant toute la compétition , vous êtes la fierté de tout un continent vous avés prouvez le civisme , le patriotisme sur ceux je dis bravo , félicitation que dieu vous donne une longue vie et la plus grande santé pour pouvoir bien mener une très bonne carrière professionnelle.Que dieu vous bénis et bénis le Mali amène. Merci

  32. Le Mali a péché par inexpérience, mais aussi peut être par outrecuidance. Samuel Diarra tout ayant été désigné meilleur gardien du tournoi a livré hier la pire des ses prestations. Il a fait une première relance à la main suivie d’une perte de balle de son partenaire qui a abouti au premier but et il a continué à faire des relances de la sorte ❗ 👿 Quand à la défense qui était la meilleure, hier elle a été nulle et a laissé les attaquants nigérians se promener devant Diarra ce qui finit toujours mal ❗ Que dire du milieu totalement absent et noyé par les nigérians, c’est dommage nous étions si proches de ce sacre, nous risquons d’attendre très longtemps pour vivre un parel évènement 👿

    • Non du tout!

      C’est l’attaque et le milieu qui n’ont pas fonctionné trop de pertes inutiles de balles et trop d’individualisme stérile.

      Mais bravo à tous les aigles et mention Excellent pour Samuel car sans lui on aurait pris au moins 5 buts.

      Salute

      • @Kassin, je valide ton analyse du jeu. Le milieu a failli dans les relances et aussi dans les récupérations. Tout le poids du match a été sur la gardien malien.
        Il y a avait également la fatigue des jeunes qui n’ont pas bien récupéré.

        VIVE LA REPUBLIQUE.

Comments are closed.