Fédération malienne de football : Au bord de l’implosion

0

A quelques encablures de début de la coupe d’Afrique des Nation Gabon et Guinée Equatoriale 2012, notre sport roi, le football, se trouve dans une véritable impasse du fait de son instance dirigeante à savoir la Fédération Malienne de Football (FEMAFOOT) 

Une crise sans précédent secoue actuellement le monde du  football au Mali.  Deux situations sont à l’origine de la question.

Tout d’abord, la rétention, et la non-signature par le président fédération malienne de football de la décision de la commission du recours et de l’arbitrage de cette fédération  laquelle décision est sans recours.

On se rappelle cette commission avait été saisie pour statuer sur un certain nombre de litige, à savoir le contentieux sur les assemblées  générales électives de la ligue de Kayes et celle de Bamako ;  également la réserve formulée par l’ASOM contre le Nianan de Koulikoro lors de la monté en D1.

Sur le premier litige la commission, après  analyse et   examen des conditions de déroulement des assemblées  générales  électives  à Kayes et à Bamako a noté beaucoup d’irrégularités et de dysfonctionnement. Pour ces motifs, elle a décidé d’annuler  purement et simplement  ces élections.

A propos du second litige, la commission a constaté des irrégularités administratives du côté  des Koulikorois. Par conséquent, elle  trouve bien fondé la réserve formulée par l’Association Sportive de Missira (ASOM). Ainsi par cette décision, les Bamakois se voient accéder à la première  division de football malien pour la première fois de leur histoire.

La commission a transmis ses décisions au président de la  Fédération Malienne de Football (FEMAFOOT) Hamadoun Kola CISSE  qui doit les signer et les rendre publics. Mais à présent, le président s’es montré. Toute chose qui a entrainé la très grave crise au sein de la (FEMAFOOT).

A la date d’aujourd’hui, le président  Hamadoun Kola CISSE  ne souffle plus dans même trompète que certains membres du bureau fédéral. Ce qui a occasionné la démission du chargé à la communication du bureau fédéral Alassane Souleymane, lequel déclare: « Je n’étais pas à Tombouctou lors de l’Assemblée élective de la fédération. J’ai accepté venir au bureau fédéral parce que je pensais pouvoir apporter ma petite pierre à la construction de l’édifice national. J’ai essayé de faire tout ce que je pouvais pour accomplir ma mission à la tête de la commission média, mais en vain. Si j’ai une satisfaction aujourd’hui, ce sont mes rapports avec mes confrères qui ont toujours fait le jeu avec moi… »

Ce départ confirme si besoin en est, toute  absence de synergie d’actions indispensable au football malien.

Si les dispositions nécessaires ne sont pas prises très bientôt, cette crise affectera sérieusement le championnat national et  la  participation des Aigles à la C.A.N 2012.

S. Ouat.

 

PARTAGER