Après les tueries de Ogossagou : IBK relève des chefs militaires et met en garde le nouveau chef d’Etat major général de l’armée

4

Après la mort de 134 personnes, le samedi 23 mars 2019, dans l’attaque contre le village de Ogossagou dans le cercle de Bankass, région de Mopti, le pouvoir malien a relevé, le 24 mars 2019, après un conseil des ministres extraordinaire, des chefs militaires : le chef d’État major des armées Bemba Moussa Keïta, qui a été remplacé par le Général de Division Abdoulaye Coulibaly. Le Général de Brigade Keba Sangaré a été nommé à la tête de l’Armée de Terre.

Le Général de Brigade Daouda Dembélé est devenu le nouveau Chef d’Etat-major de l’Armée de l’Air. Le Colonel-major Boukary Kodio remplace le Colonel-major Boukary Kodio à la tête de la direction de la Sécurité militaire. Un jour après, le lundi 25 mars 2019, lors de sa visite à Ogossagou pour présenter ses condoléances et celles du peuple malien, et se recueillir sur les tombes (trois fosses communes) le président de la République Ibrahim Boubacar Keïta a mis en garde le nouveau chef d’Etat major général des armées : « Si un cas similaire se produisait encore je mettrai immédiatement fin à ta fonction. »

La seconde décision phare prise par le gouvernement malien après les tueries de Ogossagou est la dissolution du groupe d’autodéfense des dogons Dana Amassagou. « C’est une surprise », selon les responsables de la milice qui estiment n’avoir aucun document administratif officiel de leur création.

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. OUFA QU`IL SACHE QU`IL EST VOUE A L`ENFER APRES AVOIR MIS DOS A DOS DEUX COMMUNAUTES QUI VIVAIENT EN HARMONIE DEPUIS DES MILLENAIRES….QU`IL SACHE QUE L`ENFER L`ATTEND DE PIED FERME…….KOUFA EST RESPONSABLE DE TOUS LES MASACRES ENTRE LES COMMUNAUTES DU CENTRE DU MALI …QU`IL SACHE QUE LES POPULATIONS NE LE PARDONNERA JAMAIS POUR CES CRIMES HORRIBLES DONT IL EST LE FACTEUR PRINCIPAL………

  2. Il faut Limoger DG de la SE Moussa DIAWARA qui n’a aucun soucis pour son état, qui n’a même pas fini d’abord avec son anniversaire,vous limogez les braves et laissez les sans soucis, et vous vous jugez comment, vous même?!

  3. Il (IBK) parle pour ne rien dire, le changement d’hommes n’est pas la solution, il s’agit de changer le système en équipant les FAMAs de moyens et de missions précises . Pourtant ils (ceux qui sont limogés ), ne sont pas les seuls responsables. Ils travaillent en étroite collaboration avec les forces internationales (Barkhane et MINUSMA), qui sont mieux équipés que les FAMAs. Pourquoi il ne demande pas à leur hiérarchie de prendre des sanctions à l’encontre de leurs chefs . Pourtant , leur présence aux côtés des FAMAs empêche d’obtenir les résultats escomptés . A titre d’exemple : si la force Serval française ne s’etait Pas opposé , les FAMAs rentreraient dans Kidal.

  4. « Si un cas similaire se produisait encore je mettrai immédiatement fin à ta fonction. » NON IBK, C’EST TOI QUI DEVRAIT DEMANDER PARDON AU PEUPLE EN RENDANT TA DEMISSION. LES MILITAIRES NE FONT QUE SUIVRENT LES ORDERS QUE LE POLITIQUE LUI DONNE…

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here