Avion de transport des troupes : Les militaires du rang discriminés demandent justice

6

Avec l’insécurité grandissante sur les tronçons, beaucoup de soldats déployés au nord du pays de crainte d’enlèvement par des groupes armés qui sèment la terreur dans ces zones préfèrent emprunter l’avion pour leurs missions ou congés.

Cependant, être de nos jours dans l’avion même après confirmation de sa réservation, relève d’un parcours du combattant surtout pour les militaires du rang qui peuvent voir même au pied de l’avion leur nom barré au profit d’un civil ou d’un haut gradé. Comme ce fut le cas dans un incident déroulé la semaine dernière à Tombouctou quand un militaire du rang après avoir obtenu une semaine de congé, voulant se rendre à Bamako, s’est vu refuser de monter à bord de l’appareil militaire.

Problème : un gradé de Bamako aurait recommandé un passager qui, selon les mêmes sources, était un civil. Ce qui a été une grande désillusion pour notre porteur d’uniforme qui, d’ailleurs, ne s’est pas privé d’exprimer de vive voix son mécontentement à l’aéroport.

“Sa colère est  compréhensible parce qu’il a pris une semaine de congé pour rendre visite à sa famille et l’avion ne faisant pas la navette tous les jours, il est évident qu’il va finir son congé sans pourtant avoir une occasion de faire le voyage en avion. Et surtout qu’il a été écarté au profit d’un civil”, nous a affirmé un témoin oculaire de la scène.

Notre interlocuteur invite la hiérarchie militaire à éviter de tels désagréments considérés par certains hommes de rang comme une injustice malgré leur sacrifice pour la défense du pays.                                                                                 

Kassoum Théra

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

6 COMMENTAIRES

  1. Pareille mésaventure arrive même à ceux que vous appelés “hauts-gradés”. Souvent, eux-aussi ne parviennent pas avoir une place dans l’avion militaire alors que des civils embarquent en leur présence. Si vous ne me croyez pas, renseignez-vous auprès de vos amis militaires servant à Sénou, Gao, Tombouctou et Tessalit.

  2. Scandaleux, c’est foutu avec le mali”: degradation totale des meurs à tous les niveaux de la vie.
    Je suis choquée de lire certaines reactions ambigues à la suite de cet article. Toute personne avec un bon sens condamnera ce bafouement des droits de ce militaire privé de son voyage. c’est innaceptable. J’ai honte pour le Mali.

  3. Ce haut gradé n’a-t-il pas de nom? Ou bien il est si gradé que dès qu’on prononce son nom on est envoyé devant le peloton d’exécution ?

  4. Il ya certains détails qui manquent à l’article.
    Est ce que ce civil était en bonne santé ? Avait-il un quelconque besoin urgent d’évacuation ?
    Concernant le militaire en question, je comprends qu’il devait effectuer le déplacement pour visiter sa famille, ce qui n’est pas nécessairement urgent. Le rôle fondamental de l’armée est de protéger les civils. Donc laisser sa place pour un civil en besoin ne doit pas, à mon avis, être un big deal.
    Pat contre, il n’y a aucune justification pour le cas des hauts gradés de l’armée. C’est tout simplement stupide de la part de ces soi-disant haut gradés.

  5. “Problème : un gradé de Bamako aurait recommandé un passager qui, selon les mêmes sources, était un civil”

    Ce “haut gradé de Bamako” (!!!…) devrait être tout simplement radié de l’armée pour avoir préféré assurer le confort D’UNE RELATION PERSONNELLE (et civile de surcroît !!!), plutôt que privilégier qu’assurer le transport D’UN DE SES SOLDATS!!!

    C’est avec ce genre d’officiers de salon, qui n’ont de militaire que le nom et qui n’ont de haut-gradé que le titre, QUE NOTRE ARMÉE EST HÉLAS DEVENUE UNE RISEE MONDIALE !!!

    Où, et dans quel pays (a plus forte raison dans un pays EN GUERRE!!!), avez-vous déjà vu un SOLDAT se faire débarquer d’un avion MILITAIRE, au profit d’un…CIVIL?

    A part au Mali de Zonkeba 1er,………….OÙ ?????

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here