Colonel Major Abdrahamane Baby sous chef d’Etat Major des FAMa : «A part les lignes de démarcation l’armée malienne contrôle l’ensemble du territoire national »

2
Abdrahamane Baby (au centre) lors de la conférence de presse (photo archives)
Abdrahamane Baby (au centre) lors de la conférence de presse (photo archives)

« L’armée malienne est en état de sécuriser l’ensemble du territoire national, mais elle est tenue de respecter l’esprit des pourparlers en cours en Algérie », cette affirmation du sous chef d’Etat Major chargé  des opérations  militaires,  le Colonel Major Abdrahamane Baby, répond à la préoccupation des Maliens aujourd’hui. Surtout qu’il a évoqué l’état de préparation des forces armées nationales. Un niveau encourageant, à l’en croire.

Lors de ce point de presse, il a été livré à la presse la véritable version des faits concernant l’attaque perpétrée par les groupes terroristes contre la ville de Tenenkou.

A cet effet,  le colonel-major Baby dira ceci :  «  le jeudi 16 janvier des groupes terroristes ont attaqué la ville de Tenenkou dans la région de Mopti, face à la ténacité  des forces armées ils ont pris la poudre d’escampette , on déplore toutefois 3 morts du côté de l’armée nationale et au moins une  demi douzaine de mort parmi les assaillants et plusieurs d’entre eux ont été fait prisonniers et mis à la disposition du détachement prévôtal  de la gendarmerie nationale , dans les rangs de l’armée on dénombre quelques blessés ». Outre cette attaque inqualifiable le sous –chef d’Etat Major chargé  des opérations militaires   est revenu sur l’attaque de Nampala : «  la ville et la base militaire de Nampala sont contrôlées par les FAMAS, contrairement à certaines rumeurs d’ailleurs exploitées par l’ennemi     pour saper le morale des troupes  qui  n’a jamais été aussi au beau fixe ». Pour le Colonel Major Abdrahamane Baby  cette guerre est différente d’une guerre classique où l’ennemi est connu avec sa position. C’est une guerre asymétrique  ou parfois l’ennemi est parmi vous, schématise-t-il, avec la précision qu’aucune armée au monde même celle des USA  ne peut venir facilement à bout  de cette nouvelle tactique terroriste qui consiste à se fondre dans la population dès que la partie est perdue. Avant de souligner que le problème actuel c’est ne pas avec  les groupes armés qui discutent  avec Bamako à Alger mais avec  des groupes terroristes  qui sont sur le terrain et qui créent la confusion, même s’il ya quelques  connexions entre eux et certains mouvements armés. « Nos services sont en cours d’investigation pour retrouver des éléments probants qui montrent qu’effectivement certains groupes armés en rapport avec ces bandits sont là à fragiliser le dialogue en cours. Au delà des groupes terroristes » a ajouté le Colonel major Baby, avant d’indiquer qu’il y’a des organisations criminelles transnationales  qui se livrent à des trafics en tout  genre dans la bande sahélo-saharienne avec son corolaire de luttes parfois sanglantes pour le contrôle de couloir de contrebande pour échapper à la force publique. Ces luttes font parfois monter la tension sur le terrain. Il faut tenir compte de tous ces facteurs, selon lui.

Pour ce qui  est de l’état de préparation des forces armées nationales le Colonel-Major Baby de rassurer en ces termes : «  les forces de défense et de sécurité    sont pratiquement opérationnelles et cela est visible  au regard des récentes opérations militaires ». A l’en croire, une armée quelque soit son degré de préparation est toujours dans le besoin. Dans cette perspective, il est revenu sur la session du conseil supérieur de la défense tenue le 22 décembre  dernier  qui a décidé  de l’augmentation des effectifs et le renforcement des capacités matérielles sur les cinq prochaines années pour rendre l’armée plus efficace.     Il n’a pas manqué de parler de la coopération sécuritaire entre le Mali et ses voisins, à savoir  l’Algérie et la Mauritanie. A la question d’un confrère de savoir si la Mauritanie joue franc-jeu,  le Colonel Baby répond sans détour : «  nous collaborons ensemble au sein d’une structure chargée de collecter les informations sur le mouvement des groupes terroristes ».

Dans son intervention, le chargé de mission communication de la défense, le colonel de la garde nationale Diaran Koné a souhaité   que  la presse joue pleinement son rôle en prêchant la bonne information pour ne pas  prêter  le flanc à l’ennemi. Pour le Colonel Souleymane Maiga directeur de la DIRPA les medias doivent faire la part des choses en vérifiant la teneur des informations pour ne pas affoler la population.

Badou S. Koba 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. « L’armée malienne est en état de sécuriser l’ensemble du territoire national, mais elle est tenue de respecter l’esprit des pourparlers en cours en Algérie », cette affirmation du sous chef d’Etat Major chargé des opérations militaires, le Colonel Major Abdrahamane Baby.
    Ayez le culot et l’audace de dire la virite au peuple, Col. C’est la seule et unique facon pour que le peuple Vous supporte. Le mensonge concernant la securite nationale surtout de la gueule d’un officier est passible de peleton d’execution. 👿 .
    Je peux comprendre que vous etes votre possible de ramener la paix et la securite. Soyons realistes c’est parce que certaines forces alliees sont la pour Nous supporter Tous et Toutes. J’aurai prefere entre avec “la collaboration de Nos alliees” c’est plus juste et honnete. Je Vous supporte parce que l’Armee Nationale a ete desarmee par AOK et ATT puis dementelee et mise dans les bureaux et assise juste pour prendre les salaires et ne rien foutre.
    J’espere qu’avec les milliards mis dans vos formations et equipements, ELLE (LES FAMA) SERA CAPABLE DE RELEVE SA TETE ET D’ARRETER D’ETRE LA RISEE DE TOUTES LES ARMES DE LA SOUS REGION ET DE L’AFRIQUE TOUT SIMPLEMENT.
    NE JOUEZ PAS LA POLITIQUE FAITES VOTRE TRAVAIL ET DOMMANDEZ A NOS POLITI-CHIENS CEUX QUE VOUS AVEZ BESOIN POUR LEUR VOTRE DEVOIR SUPPREME. 👿 .

  2. C’est quoi ce guignol de colonel de mes couilles . Le respect des pourparlers d’alger doit être respecté par toutes les parties . Ceci n’explique pas la non application de la réciprocité en cas de violation de ce respect par les rebelles . C’est faux et archi faux . L’armée malienne ne peut pas controler l’ensemble du territoire et que Nampala , Téninkou et d’autres localités soient attaquées sans que l’armée réagisse .ça ne tient pas la route cette explicaton.Qu’on ne prenne pas les maliens pour des démeurés.Où était donc l’armée quand Nampala se faisait attaquer ? Et on vient nous dire que l’armée controle quelque chose . Et Gao hier ? L’armée contrôlait Gao aussi ? Vous dites n’importe quoi . Bande de couilles molles que vous êtes . Au nom du respect des pourparlers l’armée doit rester l’arme au pieds et laisser ces fils de putes massacrer la pauvre population ? Allez vous faire foutre avec vos galons de colonel de pacotilles . Vous êtes comme l’armée du Nigeria devant Boko Haram.

Comments are closed.