Défense et sécurité : La 1ère vague du contingent 2021 opérationnelle

1

Les Forces de défense et de sécurité (FDS) du Mali se renforcent en effectif pour assurer leur mission régalienne de défense et de protection de l’intégrité du territoire national. Pour preuve, plus de 1000 jeunes recrues de la première vague du contingent 2021 viennent d’intégrer le rang des forces de défense et de sécurité. Ces jeunes ont bouclés la Formation commune de base (FCB) de près de six mois dans différents centres d’instructions du pays, notamment de Koutiala, Yanfolila, Ségou, Sénou, ainsi que Touganisso 1 et 2. La cérémonie officielle de leur sortie a eu lieu le jeudi 15 septembre 2022. Les hauts responsables de l’armée malienne ont présidé les sorties dans les centres cités ci-dessus.

A Koutiala, le nombre de recrues s’élève à 1240 éléments. Ces recrues des Forces de défense et de sécurité ont été présentées au drapeau dans le Centre d’Instruction de Koutiala, sous la présidence du Chef d’état-major de la Garde Nationale, le Général de Brigade Élisée Jean Dao. Les jeunes recrues sont composées de 985 FAMa, de 185 de la Police nationale et 70 de la Protection Civile. Pendant 6 mois de formation Commune de Base, ces nouveaux éléments de l’armée se sont familiarisés avec des techniques comme la Tactique, la Topographie, l’Instruction Civique et Morale, le RSA, le DIH, la Connaissance Interarmes, l’ISTC, le tir, les EEI entre autres.

Les 1109 recrues des Forces de Défense et de Sécurité (FDS) du centre d’Instruction de Yanfolila ont été présentées au drapeau à la place Publique de Yanfolila. C’était sous la présidence du Directeur des Transmissions, des Télécommunications et de l’Informatique des Armées, le Général de Brigade Alkalpha Coulibaly. Ont pris part également à la cérémonie, le gouverneur de la région de Bougouni, le Général de Brigade Keba Sangaré ; le directeur du Sport Militaire, le Colonel Séga Sissoko et plusieurs autorités militaires et civiles.

Dans la cour du Centre de Formation d’Administration de la Base 101 de Sénou, la 1ère Vague du Contingent 2021, au nombre de 1154, a été présentée au drapeau national. La cérémonie était présidée par le Directeur des Services de Santé des Armées, le Général de Brigade Mohamed Alpha DIAW, en présence du Chef d’état-major Adjoint de l’Armée de l’Air, le Colonel Mohamed Sékou SYLLA, et plusieurs autres responsables militaires et civils.

Elles sont 683 recrues FAMa de l’Armée de Terre, de la Garde Nationale, du Génie Militaire, de la Gendarmerie Nationale, de la DMHTA, de la DCA, du DTTA et 347 recrues de la Police Nationale, ainsi que 124 recrues de la Protection civile à avoir pris part à cette formation. Durant 5 mois, ces jeunes recrues se sont familiarisées avec des modules tels que l’éducation physique militaire, la formation militaire générale et la formation opérationnelle.

Pour le Directeur des Services de Santé des Armées, le Général de Brigade Mohamed Alpha DIAW, cette formation est l’occasion de regrouper des recrues de l’ensemble des Forces de Défense et Sécurité dans un même creuset pour en faire des soldats d’une même famille au service de la patrie. A en croire le Général DIAW, cela permet de créer une cohésion parfaite entre les recrues d’une part et d’autre part un partage d’expérience entre les instructeurs des différentes composantes.

Dans la quatrième région administrative du Mali, les recrues de la 1ère vague du contingent 2021 du Centre d’instruction de Ségou ont été présentées au drapeau national. C’était sur la Place d’Armes du Camp Amadou Cheickou Tall de Ségou, sous la présidence de l’Inspecteur en chef des armées et services, le Général de Brigade Boureïma Diabaté. Durant cinq mois, les jeunes soldats ont appris les notions de combat tactique, le maniement des armes, le règlement militaire. Ils ont également reçu les formations morale et physique. A cela s’ajoute une série de conférences débat sur le Droit International Humanitaire (DIH), la circulation des armes légères et de petits calibres, le terrorisme, les conséquences de l’utilisation des réseaux sociaux. Ils sont plus de 1000 recrues (garçons et filles) a avoir fait le serment de défendre la patrie au prix de leur vie.

Le Contingent 2021-1ère Vague des Centres de Touganisso 1 et 2, a également été présenté au drapeau national, sous la présidence du Chef d’Etat-major Général Adjoint des Armées, le Général de Brigade (CEMGA-Adjoint) Ousmane Wélé. L’on notait aussi la présence du ministre de la promotion de la Femme de l’Enfant et de la Famille, Mme Wadidie Founè Coulibaly et le Directeur général de la Protection Civile, le Général de Brigade Boukary Kodio.

Le nombre total de ces recrues est de 3118 jeunes. Elles étaient composées de 1557 pour le Centre de Touganisso 1. Cet effectif était constitué de 1023 des FAMa, 391 de la Police Nationale et 153 de la Protection Civile. Pour le Centre de Touganisso 2, 1561 recrues ont été formées. Elles étaient constituées de 1023 des FAMa, 394 de la Police Nationale et 144 de la Protection Civile.

Pendant 6 mois de formations physique militaire, ces jeunes recrues ont acquis des connaissances dans les domaines de la formation militaire générale et la formation opérationnelle.

Sidiki Dembélé

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. It is good to know FAMA, plus our various police forces are receiving training that allow them to interact as combine force in fulfilling some security conditions. United training ascertain minimum capability level of all.
    It is good young Malians are stepping forth to defend Mali against terrorists from around world that are receiving support from foreign nations. We must continue to loudly reveal to all of Negroid Africa what need be done to effectively in steps plus stages overwhelm plus neutralize terrorists. Nonpolitical Negroid Africans Self Reliance Movement may even make it easier to recruit more people to become members of security force.
    Terrorists plus their foreign supporters are taking bold method plus have been for excess decade of attacking those they perceive most strong plus dynamic of Sahel nations first with belief of if they break strongest rest will submit. But Mali is in steps plus stages not moment to late taking approach of not only to with self reliance defended itself but also to neutralize all terrorists where possible. While we use this approach we should be loud proclaiming plus demonstrating to other Sahel nations how our method work. Thereof leading them to cease hoarding wealth plus heavily investing in security as necessary to timely pursue our method thereof make possible for all Sahel nation’s as one to simultaneously employ method plus efficiently plus totally neutralize all terrorists within Sahel nations. This is possible if we timely make necessary commitment. As we fulfill commitment it become possible plus more easy to develop across Sahel nations comfortable world class modern living conditions under unstoppable accelerating Global Warming. That is best we may do plus that is doing very much under unstoppable accelerating Global Warming.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here