Me Cheick Oumar KONARE à propos de l’affaire des bérets rouges : “Le dossier de Sanogo est défendable…”

58

Face à une information relayée par la presse ; à savoir : que la semaine dernière Cour d’appel aurait demandé un non-lieu pour des généraux inculpés dans l’affaire des bérets rouges disparus, l’avocat du général Amadou Haya Sanogo, Me Cheick Oumar Konaré, demande que la procédure continue son cours normal sans interférence de qui que ce soit“.

 

Dans un entretien accordé à Renouveau TV, Me Cheick Oumar Konaré, avocat du général Amadou Haya Sanogo, inculpé dans l’affaire des bérets rouges assassinés, affirme avoir appris par voie de presse les débats de la chambre d’accusation qui ont eu lieu le 24 novembre dernier.

Le juge d’instruction en charge du dossier, Yaya Karembé, a rendu une ordonnance qui retient la quasi-totalité des hauts gradés déférés devant lui dans les liens de la prévention. Sur appel des parties en cause, l’ordonnance a été transmise à la chambre d’accusation de la Cour d’appel de Bamako, seule compétente pour dire s’il existe des charges, c’est-à-dire des indices et reproches suffisants pour être renvoyé en jugement devant la Cour d’assises.

Selon Me Konaré, l’affaire connaîtra une nouvelle tournure le 22 décembre prochain avec le verdict de la chambre d’accusation. Mais déjà les grandes lignes du verdict sont connues.

“Comme révèle la presse, la chambre d’accusation pourrait confirmer le non-lieu pour les généraux Ibrahim Dahirou Dembélé, chef d’état-major général des armées au moment des faits, Yamoussa Camara, ministre de la Défense, Sidi Alassane Touré, patron de la Sécurité d’Etat (services secrets) à la même époque, inculpés, puisque le parquet général, chargé par la loi de les poursuivre et de rechercher contre eux les preuves nécessaires, renonce aux poursuites”, dit-il. Toutefois, explique l’avocat de Sanogo, la chambre d’accusation, souveraine, pourra décider autrement.

Dans ce cas, ne resteront dans les mailles de la justice que le général Amadou Haya Sanogo et certains de ses compagnons tels que le capitaine Amadou Konaré et l’adjudant-chef Seyba Diarra, les deux cerveaux du putsch du 22 mars 2012. Il leur est reproché des faits d’assassinats et d’enlèvement de personnes.

En attendant le verdict de la chambre d’accusation, l’avocat du général Sanogo demande que la procédure suive son cours normal sans l’interférence de qui que ce soit. “Mon dossier est défendable et je le ferai”, promet-il.

Maliki Diallo

 

 

PARTAGER

58 COMMENTAIRES

  1. Sanogo n’est pas différent de ses autres criminels qui sont en prison pendant des années avant Sanogo et qui restent toujours en prison. Au verdict de signalé s’il est innocent ou pas, et selon les crimes et le désordre qu’il à semer je ne suis pas sûr qu’il s’en sortira en ce moment. Nous avons une justice et c’est à elle de prendre les choses en main, il ne faut pas qu’on se précipite envers la libération d’un homme qui a fait tant de mal à des maliens.

  2. Nous devons laisser la justice faire son travail normalement, c’est d’ailleurs même normale que l’affaire Amadou Haya Sanogo traîne, pour sa propre sécurité car cet homme est la cause de beaucoup des mauvaises choses dans ce pays.

  3. Il faut que nous soyons conscients de la situation qui prévaut dans le pays, Il faut suivre et accepter le verdict du juge. L’affaire Amadou Haya Sanogou est dans la main de la justice, je peux même dire que Sanogo ne doit pas sortir maintenant car beaucoup ont des mauvaises intentions envers lui.

  4. Quand même il est vraiment compliquer de trouver une qualification à ses maliens qui sont toujours prêt à diriger le pays dans des polémiques.
    Nous n’avons pas à compliquer les choses, Sanogo sais lui-même qu’il n’est pas temps pour lui de sortir de la prison, des personnes de mauvaises intention pourront lui faire du mal.

  5. Le Mali est un pays de justice avec des lois bien structurer, nous n’avons pas à nous comporter comme des ignorants, tout le monde sais que Le général Sanogo est accusé de mettre de torture et autres. Sa situation est compliquée laissons le verdict au juge.

  6. Mr. Le journaliste, Il faut comprendre que nul n’est au déçu de la loi, Nous devons laisser les choses dans la main de la justice malienne, le temps venu s’il le faut vraiment Sanogo sera libre, pour le moment la justice fait son travail.

  7. Nous n’avons pas à faire des polémiques ou d’autres actions qui pourront contredire la justice malienne. Nous sommes tous conscient de ce qu’a fait Sanogo, sa libration pourra apporter beaucoup des polémiques au Mali. Mieux vaut pour lui de garder sa position, car cette position est considérer comme une cachette de cet homme afin qu’il soit d’abord oublier par autres.

  8. Mr. Le journaliste, vous devez encourager le climat serein, empreint de confiance mutuelle, Que la population fait de révoltes et autres n’apporterons riens au pays. Et il faut que les pros Sanogo sachent que l’endroit que ce trouve Sanogo lui est plus souhaitable que de sortir. Il faut que d’autres oublient cet homme, qu’ils oublient son existence, nous n’aimons pas assister à un Mali de compte rendu.

  9. Nous n’avons pas à faire cela, c’est un acte qui est contre la stabilité de notre nation, nous tenons bien à la stabilisation de notre chère patrie.
    Nous devons laisser ces choses en les mains de la justice malienne, une justice compétente.

  10. J’invite la population malienne au calme, le moment n’est pas de sortir dans les rues pour crier des mécontentements, le gouvernement malien saura prendre des dispositions pour mettre les choses au claire.
    Le Mali mérite la compréhension des uns envers les autres.

  11. Des crimes ont été commit pendant cette période et cela tout le monde le sait. Les charges retenus contre les putschiste sont véridique. La justice n’aura fini avec eux si seulement cette histoire n’est point éclairer. Les commandos parachutistes tué de toute les manières, justice doit être rendu à qui de droit.

  12. L ‘assassinat commit sur les bérets rouge était des crimes très grave, se sont des crimes organisés, accompagner par des tortures, des enferment, des assassinats a sang froid et en personnes arrêtés toujours portées disparues, des charniers retrouvés. Dans la constitution malienne la crise organisé étant l’un des crimes les plus graves, le verdict doit être très lourd et sans appel.

  13. La procédure judiciaire menée au Mali contre Amadou Haya Sanogo, l’ex-capitaine promu général et meneur du coup d’Etat militaire du 22 mars 2012, se poursuit avec la requalification et alourdissement des charges contre lui.
    Détenu et poursuivi depuis novembre pour « complicité d’enlèvements » dans le cadre de l’affaire de la disparition des bérets rouges, ces militaires proches de l’ancien régime et dont une tentative de contre coup d’Etat avait été violemment réprimée en avril 2012 par la junte militaire, Sanogo voit se renforcer, depuis mardi, les charges retenues contre lui.

  14. Les charges retenus contre Sanogo, ses complices et les trois généraux ne sont pas des charges a prendre à la légère. Des crimes d’une manière atroces, des disparitions sans suite et aussi la tortures des prisonniers sont des crimes très grave. La justice doit être au point de l’attente de la population malienne.

  15. « Nul n’est et ne sera au-dessus de la loi » ➡ ➡
    « La justice est pour tous et contre tous » ➡ ➡
    « La Séparation des pouvoirs, comme le souligne la démocratie » IBK n’a rien n’à avoir de le dossier Sanogo. ➡ ➡

  16. Les généraux payeront pour leurs crimes, la justice malienne sous le régime d’IBK est une vraie justice. Les putschistes devraient finir leur vie en prison. Les bérets rouge assassinés ne doit pas rester impuni. La justice malienne essuiera les larmes de ces bérets rouge assassinés de sang froid.

  17. Si Me Konaré trouve que son dossier est défendable et qu’il promet de se défendre, je pense qu’il est dans tous ses droits, il peut se défendre comme il peut. La justice malienne aussi suivra son cours comme de droit. Aucune intimidation de qui que ce soit ne peut empêcher la justice de suivre sont cour.

  18. L’avocat de Amadou Aya Sanogo est en train de créer des polémique fictif, il critique toujours le procureur dans la seule raison de masqué le jugement de son client. Mais son jeu de dupe ne pourra pas marcher, le procureurs sait très bien ce qu’il fait et depuis le debout de ce dossier, il suit normalement les règles.

  19. Me Konare arrêter de racontez les balivernes, arrêtez d’indexer le procureur chargé du dossier Sanogo. La procédure judiciaire de ce dossier est suivi à la lettre car ce dossier est aussi sensible qu’il ne le parait. Le procureur Karanbé jusqu’à présent est en tain d’accomplir un travail salutaire.

  20. L'Avocat du capitaine Amadou Aya Samogo doit savoir que le procureur Yaya Karambé ne cèdera point au mensonges et à l'incitation à la haine. La justice malienne est indépendante, le dossier Sanogo est traité avec la plus grande attention possible.

  21. L'Avocat du capitaine Amadou Aya Samogo doit savoir que le procureur Yaya Karambé ne cèdera point au mensonges et à l'incitation à la haine. La justice malienne est indépendante, le dossier Sanogo est traité avec la plus grande attention possible.

  22. Si Me Konaré trouve que son dossier est défendable et qu’il promet de se défendre, je pense qu’il est dans tous ses droits, il peut se défendre comme il peut. La justice malienne aussi suivra son cours comme de droit. Aucune intimidation de qui que ce soit ne peut empêcher la justice de suivre sont cour. ➡ ➡ ➡

  23. Si la liberté d’Amadou Haya Sanogo est la solution à la crise malienne, pourquoi ne pas le faire. Mais je sais que jusqu’à preuve de contraire l’acte qu’a commis Haya est un crime contre le peuple malien et condamnable pour une peine allant de 5 ans à 20 ans. 💡 💡 💡 😆 😆 😆

  24. La réconciliation nationale malienne passe par la libération d’Amadou Haya Sanogo et plein d’autres. Le coup d’Etat est, certes, condamné par la constitution malienne du 25 février 2015. Mais on doit souvent faire des sacrifices en pardonnant certaines personnes. 😥 😥 😛 😛 😛

  25. Amadou Haya est un criminel. Je me justifie. Le coup d’Etat est classé parmi la catégorie des crimes par la constitution de 1992. La personne qui commet cet acte est qualifiée de criminel. Un criminel à sa place en prison. 😯 😯 8) 8) 8)

  26. Amadou Haya doit être jugé pour le crime qu’il a commis à ce peuple. On doit donner du temps à la justice de faire son travail. S’il s’avère qu’il est innocent il sera libéré ; dans le contraire il sera condamné. Ainsi que les trois personnes au nom des quelles le procureur demande un non-lieu. Que la vérité triomphe ! 8) 8) 8)

  27. Certes Amadou Haya Sanogo a été une solution ayant permis de stopper un régime budgétivore dont le numéro était un affamé du pouvoir qui voulait réviser la constitution pour qu’il puisse faire un troisième mandat. Malgré que le coup d’Etat soit un acte anticonstitutionnel. Mais celui de Sanogo est légitime. Car il a été salué par l’opinion nationale. Mais l’homme fort de Kati de l’époque, le Dadis Camara du Mali, a un peu dépassé les bornes avec les bérets rouges. 😀 😀 😛 😛 😛

  28. Il ne peut pas y avoir de non-lieu pour le moment pour les trois personnes dont les noms sont mentionnés dans cet article. Si le procureur se désintéresse du dossier, le ministre tutelle demande à qui de droit de le remplacer en suivant les règles de droit. Cela n’est pas synonyme du fait qu’ils doivent bénéficier d’un non-lieu. 🙄 😈 😈

  29. Je demande à ce journaliste de ne pas prendre les maliens pour des cons comme lui. Aucun procureur n’a demande un non-lieu pour ces trois personnes impliquées dans l’affaire des bérets rouges. S’il doit y avoir de non-lieu ce sera pour tous ceux qui sont impliqués dans cette affaire y compris le général Amadou Haya Sanogo. 😛 😛 😀 😀 😀

  30. Toutes mes félicitations à ce journaliste incompétent de la bande des fripouilles journalistes de cette nation. J’ai honte de dire aux étrangers que ce journaliste est un malien. Il n’a aucune compétence. Il se contente de faire des “speech report”. Honte à ce journaliste. 😯 😯 😯 👿 👿

  31. Sanogo ainsi que les trois généraux restent tous poursuivis dans l’affaire de bérets rouges. Si ces généraux acquièrent un non-lieu ce sera aussi valable pour leur coauteur, Amadou Haya Sanogo. Aucun de ces généraux ne peut être déclaré innocent sans les autres. C’est une affaire les impliquant tous. 😀 😀 😛 😛 😛

  32. Je me demande réellement si ce journaliste est conscient de ce qu’il est en train de marteler dans son article? Il faut être un malade mental pour dire une telle connerie au sujet de l’affaire dite des bérets rouges. Amadou Haya est un complice de ces trois généraux. Donc il ne peut pas lui seul être poursuivi sans ces trois généraux. Soyez un peu raisonnable, cher journaliste. : 😯 😯 😯 ?: 😛 😛 😛

  33. Cet homme est l'avocat du général Amadou Haya Sanogo. Il ne peut pas parler en défaveur de ce dernier. Il a pour rôle de protéger coûte que oûte son client. Mais je sais que cette affair est loin de connaître une fin.

  34. notre pays a été malade par la corruption finalement était hospitaliser le 17 janvier 2012 il est sortie à l’hôpital le 22 mars 2012 grâce le général SANOGO 🙄 🙄 🙄 🙄

  35. Ceux qui ont une part de responsabilité là dans ont été arrêtés et maintenant les enquêtes ont montré aussi que tous les incarcérés n’étaient pas coupables, je ne vois pas de polémique dans cela. La justice est là et elle veut seulement des preuves. Elle est impartiale et neutre dans ces décisions.

  36. Ce sont les résultats des enquêtes qui ont donné lieu à cela donc il ne faut pas essayer de vous servir avec cela encore pour aboyer. Sanogo n’est pas incarcéré innocemment et il est en prison pour ses actes.

  37. Nous sommes dans un pays de droit, et nous optons tous pour que justice soit rendue, que SANOGO paye pour les actes qu’il a commit et à juste titre !!

  38. Nous devons vraiment éviter la polémique sur ces décisions de la justice, parce que c’est elle qui a mené les enquêtes et c’est elle aussi qui a déclaré qu’ils sont innocents des faits. Bravo à la justice malienne. Le sujet de SANOGO moi je ne me mêle pas de cela parce que c’est à la justice la décision mais monsieur le président de la république parce que les faits sont antérieure à son pouvoir.

  39. Comme on le dit il faut rendre à César ce qui est à César. La justice a fait ses enquêtes et les enquêtes ont montré que ces généraux soient éloignés de tout sujet de culpabilité. Je ne vois pas de quoi à polémiquer ici. Si réellement c’est elle qui est habilitée à trancher les litiges nous devons accepter ses décisions. Monsieur Konaré SVP!!!!

  40. Restons derrière les décisions de la justice, faire encore de la polémique sur ce sujet est un grand danger pour la stabilité de notre pays. J’invite tous les maliens de respecter les décisions de la justice.

  41. Nous n’accepterons jamais le fait que cet assassin soit libéré quelle que soit la raison, d’ailleurs il n’y a même pas de raison pour le faire, il doit passer le reste de sa vie en prison !!!

  42. SANOGO n’est pas au-dessus de la loi et la justice est libre de trancher les dossiers comme il faut et selon ce que les textes ont dit. Monsieur l’avocat il ne plus semer la pagaille dans notre pays, nous voulons la paix seulement.

  43. Chers journalistes et monsieur Konaré mettez un peu d’eau dans votre vin SVP, notre pays veut avancer et nous ne voulons plus revivre les situations déjà vécues durant ces quatre dernières années. On veut la stabilité dans notre pays. La justice a rendu ses décisions et c’est elle qui est habilitée à le faire aussi. Donc évitons la polémique. IBK n’a pas enfermé SANOGO et il n’est pas juge aussi. Je demande à la population de laisser la justice faire son boulot.

  44. Il ne doit absolument pas être libéré dans ce pays, les familles de ses victimes ne peuvent jamais lui pardonner ses actes, il doit payer avant de sortir !!!

  45. Personne n’a interféré dans cette histoire. Cette affaire est dans la main de la justice seule même pas monsieur président parce qu’il est venu trouver cette affaire en place, donc il n’a pas interféré là-dans et il ne peut pas aussi.

  46. SANOGO n’est arrêté par personne, ce sont ses actes qu’il réponde et il ne peut pas sortir aussi sans apporter des preuves contre les reproches dénoncés contre lui. Monsieur l’avocat juste des preuves tout simplement.

  47. S’il pouvait mourir en prison, ça nous fera vraiment plaisir car nous n’avons aucune envie de revoir sa tronche encore dans ce pays !! C’est un assassin et il doit payer de ses actes sans aucune clémence !

  48. S’il pouvait mourir en prison, ça nous fera vraiment plaisir car nous n’avons aucune envie de revoir sa tronche encore dans ce pays !! C’est un assassin et il doit payer de ses actes sans aucune clémence !!

  49. Ce monsieur raconte des n'importes quoi. Depuis quand son client est le trou mais on lui demande d'apporter des preuves seulement. Est ce que cela est difficile. Personne n'a interféré dans cette affaire, c'est la justice seule qui fait son boulot.

  50. Comment peut-on demander une éventuelle libération de ce bouffon de Sanogo, il ne mérite même pas qu’on lui prête attention, on doit le tuer même comme ça ces actes seront compensés !!!

  51. Monsieur l'avocat du diable, il faut défendre ton dossier c'est votre droit et personne ne vous empêchera aussi mais s'il vout plait ayez le courage d'apporter des preuves qui peuvent innocenter ton client. Pauvre capitaine !!!

  52. Sanogo ne mérite aucune clémence de la part des maliens, il doit pourrir en prison pour tout ce qu’il a fait dans ce pays !!! Nous ne pouvons jamais lui pardonner ces actes, on doit le brûler vif !!!

  53. Sanogo ne peut en aucun cas être libéré, il a commit des atrocités dans ce pays, et il doit répondre de ses actes !!! Si ça ne tenait qu’à moi, il allait passer le reste de sa vie en prison !!!

  54. Amadou Aya Sanogo mérite de passer le reste de sa vie en prison de par les actes qu’il a commit dans ce pays, il ne mérite aucune liberté !!!

  55. Pourquoi va-t-on le libérer ? Il a commit des crimes, des vols, des meurtres et doit payer pour !!! Ces actes ne peuvent pas rester impunis !!!

  56. Il ne peut pas être libéré, en tout cas pas après ce qu’il a fait subir aux pauvres innocents dans ce pays !!! Il faut qu’il paye d’abord pour ce qu’il a fait !!

Comments are closed.