Protection des droits de l’Homme : Les forces de l’ordre rassurent

0

Dans le but d’éclaircir l’opinion sur les allégations de violation des Droits de l’Homme, la direction de l’Information et des Relations des armées -Dirpa a fait le point.

 

Selon le Colonel-major Yacouba Sanogo, sous-chef d’état-major, ces allégations ont mis en cause 3 détachements FAMas du centre de l’opération Maliko. Il précise que des dispositions et mesures strictes seront déployées par le commandement et le ministère de la Défense pour qu’aucun de ces médisances ne restent impunies.

C’est l’occasion aussi de rappeler la détermination des FAMas à protéger les personnes et leurs biens. Face à ces allégations le commandement militaire a décidé de faire la lumière sur les incidents survenus à Niangassadiou, Binedama et Massabougou”.

Selon la Dirpa, des missions d’enquête n’ont pas encore relevé d’exactions même si des manquements aux consignes militaires ont été notés dans le secteur 5. Des sanctions disciplinaires ont été prononcées comme mesures conservatoires. Les enquêtes continuent sur le terrain.

Le respect des Droits de l’Homme et la protection de la population sont au cœur des préoccupations des FAMa. Justement, l’opération Maliko vise à changer la perception des populations locales, et resserrer le lien Armée-Nation. Les FAMa sont déterminées à traquer tout contrevenant à la quiétude des populations dans le respect des droits de l’homme. La hiérarchie militaire invite les populations de continuer à accorder leur confiance aux FAMa et à leur apporter tout le soutien indispensable. La hiérarchie militaire rassure qu’aucun comportement répréhensible ne restera impuni. Il faut aussi inviter à la vigilance notamment dans un environnement terroriste avec beaucoup d’acteurs criminels dont la marque de fabrique emprunte les chemins de la perfidie”, souligne le Colonel-major Yacouba Sanogo.

 

Fatoumata Kané

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here