9ème édition du festival ‘’Daoulaba’’ : Le coton dans toutes ses dimensions à Koulikoro du 18 au 21 mai prochain

0

Le Festival ‘’Daoulaba’’ est une rencontre autour du coton dont la 9ème  édition se tiendra à Koulikoro du 18 au 21 mai prochain sur le thème « femmes, jeunes et migration, dignité et sécurité humaine : le rôle du coton dans la recherche d’alternatives ».  A cet effet, la directrice, Awa Meite Vartil,  était face à la presse le vendredi 28 avril dernier dans la salle de conférences du  Ministère du Développement Industriel  pour édifier les hommes de média sur le programme de ce festival. Elle avait à ses cotés, le Président Directeur Général de la CMDT, Baba Berthé et le secrétaire général du Ministère de l’Artisanat et du Tourisme.

La directrice du festival Awa Meite Vartil a rappelé que le festival Daoulaba s’inscrit depuis son lancement en 2007, sur le terrain de la valorisation des savoir-faire et la recherche  d’alternatives  au chômage et à la pauvreté  à travers la transformation  du coton.

Pour elle, la 9ème  édition se déroulera en quatre jours avec des conférences-débats, un défilé de mode, une exposition  des produits  artisanaux haut de gamme, des projections  de films suivies de débats  sur les opportunités de la filière artisanale et l’industrie.

«  Le festival Daoulaba dont la programmation s’articule autour de neuf axes qui sont entre autres, le forum, le salon de l’artisanat, de la recherche et de l’industrie  textile, la foire agricole, les concerts géants, les défilés de mode, les ateliers et spectacles de marionnettes, des découvertes culinaires, un documentaire et la compétition sportive offre un espace exceptionnel de réflexion, d’échange et d’action. Entre tradition et modernité, le festival est ouvert aux producteurs, aux artisans, artistes créateurs, intellectuels et entrepreneurs », a-t-elle expliqué. Avant de poursuivre que ces thèmes abordés pendant le festival Daoulaba ont  pour  objectifs de faire connaitre les grands enjeux de la mondialisation dans les rapports Nord Sud. Mais aussi, le rôle du coton dans la recherche d’alternatives à l’économie, à la politique, au changement climatique et à la grave crise migratoire.

Selon la directrice du festival, ce thème met en exergue le phénomène de l’émigration qui est devenue cette dernière décennie, une crise mondiale et qui touche l’Afrique plus que tout autre continent.

« Cette année durant 4 jours, le festival Daoulaba accueillera une nouvelle fois des artistes de la scène nationale et internationale tels que Cheick Tidiane Seck, Nahawa Doumbia, Mariam Koné, Oumou Sangaré et beaucoup d’autres invités », a-t-elle promis.

Parlant des défilés, elle dira que les collections qui seront présentées sont les textiles faits à partir du coton.

« Des créateurs comme François 1er du Burkina Faso, Angélique Diedhou du Sénégal, Pathé O de la Côte d’Ivoire et Mike Sylla de la France ont été invités au festival. Un concours de jeunes créateurs qui décerne le prix Chris  Seydou  pour le talent et la créativité y est aussi organisé », a souligné la directrice du festival.

Le Président Directeur Général de la CMDT, Baba Berthé pour sa part a fait savoir que la production de coton pour  la campagne 2016-2017 est de 647.300 tonnes. Toute chose qui constitue un record pour le Mali.

« Nous souhaitons devenir le premier producteur africain de coton. La CMDT a injecté dans la zone CMDT, un peu plus de 164 milliards FCFA pour l’achat de coton graine. Ces deux chiffres mis ensemble font de la CMDT, un outil de développement. Ce festival sera un cadre d’échange sur le coton et j’ai été impressionné par le thème », a affirmé le PDG de la CMDT.

Aoua Traoré

Commentaires via Facebook :

PARTAGER