Bamako City-Tour : Affirmer la souveraineté touristique du Mali

0

Le ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme, Andogoly Guindo, a présidé, samedi dernier, au Musée national, la cérémonie de lancement de la 2ème édition de « Bamako City-Tour » qui se déroulera du 1er juillet au 27 septembre 2023 à Bamako, Kayes et Ségou.

A Bamako, 20 sites sont à découvrir, dont le Musée national, le jardin zoologique, le Mémorial Modibo Keïta, le Musée des armées, la Tour de l’Afrique, le Parc des Sofas, le Monument Kwamé Nkrumah, le Conservatoire multimédia Balla Fasséké Kouyaté, des musées des galeries et des trésors humains vivants comme Mariam Bagayoko, entre autres.

Selon, le ministre de la Culture, le programme City Tour qui est un projet phare de son département représente une des réponses aux séries de crises ayant affecté notre industrie touristique au cours de ces dix dernières années.

Jusqu’à une période récente, le modèle sur lequel était bâtie l’industrie du tourisme malien était principalement dépendant des flux touristiques internationaux. Bamako City-Tour s’inspire des visions des autorités de la transition qui ambitionnent de réduire à long terme la dépendance de notre tourisme du flux du tourisme récepteur.

Dès lors, « Bamako City-Tour » intervient comme un élément essentiel des plans anticrise, de reprise post crise de l’activité touristique et se voit accorder de plus en plus une importance relative, aussi bien de la part des décideurs que des acteurs et intervenants dans la chaîne de production, distribution et de commercialisation des produits touristiques.

En effet, depuis plusieurs années, notre pays traverse des épreuves particulièrement dures pour le secteur du tourisme, du fait de la double crise sécuritaire et sanitaire. Les crises institutionnelle et sanitaire qu’a connues le pays ces dernières années ont très vite démontré que ce modèle ne fonctionnait pas.

« Il s’agit maintenant pour nous de repenser notre tourisme, de fournir de nouveaux produits, de donner de nouvelles opportunités et surtout il s’agit pour nous malien d’affirmer notre souveraineté touristique fondée sur le patrimoine national auquel les Maliens eux-mêmes vont attacher la plus haute importance. Il s’agit pour nous de promouvoir et développer le tourisme domestique. Faire en sorte de faire découvrir davantage le Mali par les Maliens », a indiqué le ministre Guindo.

A l’en croire, Bamako City-Tour est d’une importance capitale. Car elle traduit la volonté des plus hautes autorités de répondre à une aspiration profonde de notre peuple : faire du tourisme malien un moteur de croissance, de développement, de création d’emplois et de richesses contribuant ainsi significativement au PIB.

« La cérémonie qui nous réunit ce matin est certes sobre, mais elle est pleine de significations.
En juillet 2022, dans cette même salle du Musée national du Mali, nous avons procédé au lancement de la toute première édition de Bamako City Tour et au terme de laquelle des résultats très satisfaisants ont été atteints », rappelait-t-il.

En effet, au démarrage de ce programme en juillet 2022, ajoute le ministre de la culture, « nous étions loin de nous imaginer le succès retentissant ainsi que la popularité qu’allait connaître « Bamako City Tour » avec ses 5000 visiteurs, toutes catégories confondues, en moins de trois mois d’activités.

« Au-delà de ces statistiques qui se passent de commentaires, la 1ère édition de Bamako City Tour a permis à nos populations d’avoir un autre regard sur les pratiques touristiques dans notre pays », se réjouissait le ministre Andogoly Guindo.

Adama DAO

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Leave the field below empty!