Chambre de métiers du Mali : En attendant l’adoption du Code communautaire de l’UEMOA

0

Affectées par la crise de 2012, les entreprises artisanales ont bénéficié de l’accompagnement de l’Etat d’un montant global de 302 033 706 FCFA pour développer leurs activités de façon substantielle

C’est dans une atmosphère de joie et de satisfaction que les membres de la chambre des métiers du Mali se sont réunis pour la 16ème fois dans le cadre de leur session ordinaire. C’était le jeudi dernier à leur siège sis à Golonina, sous la présidence de Mme le ministre de l’Artisanat et de Tourisme Mme Inna Walet Intalla. Etaient également présents la majorité des membres consulaires de ladite chambre avec à leur tête le président M. Mamadou Minkoro Traoré.

Dans son intervention, M. Mamadou Minkoro Traoré a reconnu les efforts  consentis par  les plus hautes autorités dans le cadre de la relance du secteur de l’artisanat. A la sortie de cette crise que connaît notre pays depuis quelques années, le secteur de l’artisanat a bénéficié d’un soutien de taille du gouvernement. Affectées par la crise de 2012, les entreprises artisanales ont bénéficié de l’accompagnement de l’Etat d’un montant global de 302 033 706F CFA pour développer leurs activités de façon substantielle. Au dernier sommet Afrique-France tenu  dans notre capitale,  l’occasion a été donnée aux artisans maliens d’étaler leur savoir-faire. Cela, à travers des espaces d’expositions qu’ont été aménagés par le ministère de tutelle Il a été créé à l’occasion un village artisanal qui a permis de regrouper les artisans de toutes les régions du Mali. Egalement, à l’Aéroport international Modibo Keita de Bamako-Sénou, de nombreux artisans avaient pu mettre leurs produits en vente.

De l’avis du président de cette chambre consulaire, ces espaces de promotion ont été très salutaires pour nombre d’artisans frappés depuis quelques années par les effets de la crise. Des efforts ont été accomplis par l’Etat pour faire aboutir les dossiers des titres fonciers en souffrance depuis plusieurs années s’est félicité M. Mamadou Minkoro Traoré. Il s’agit des titres affectés à l’Association Benton de la commune III et ceux des artisans du site de Djiflemba à Médine.

Mme Inna Walet Intalla, évoquant les efforts déployés par le gouvernement, dira que des actions concrètes et résilientes ont été déjà entreprises à cet effet. De celles-ci, nous retenons : l’élan de solidarité à l’endroit des artisans victimes du sinistre ; l’organisation du village artisanal à l’occasion du dernier sommet Afrique France ; la formulation de programmes d’actions prioritaires à l’endroit des acteurs du secteur de l’artisanat dans les régions du centre et du nord ; l’affectation d’espaces au bénéfice des associations d’artisans et l’organisation prochaine du Salon international de l’artisanat du Mali (SIAMA).

Par rapport au Code communautaire de l’Uemoa, Mme le ministre a assuré les membres consulaires de sa large diffusion. Pour cela, le ministère mènera une campagne d’information et de sensibilisation avec les acteurs et les partenaires sur le terrain. Dans les mêmes veines, elle dira que son département s’est déjà engagé pour la relecture des textes du réseau des chambres de métiers. Pour la nouvelle nomenclature, Mme Inna Walet Intalla a instruit à la chambre de faire en sorte que tous ces nouveaux métiers soient répertoriés.

Diakalia M DEMBELE

Commentaires via Facebook :

PARTAGER