Formation en entrepreneuriat culturel : La culture en son et lumière

1

Comme chaque année, en marge de la rentrée culturelle du Centre Culturel Kôrè (CCK), l’Institut Kôrè des Arts et Métiers (IKAM), en collaboration avec le CCK organise des sessions de formation dans diverses disciplines et métiers liés à l’art et la culture. Pour cette rentrée, l’accent était mis sur l’entrepreneuriat culturel et la formation des techniciens en son et lumière.

Ces différentes formations se sont déroulées respectivement sur 5 et 10 jours sur les modules suivants : l’entrepreneuriat Maaya et structuration et gestion financière des entreprises culturelles ; et sur les modules portant sur le son et la lumière.

Ces sessions ont été animés par les experts internationaux et nationaux, venus du Congo (Luc Mayitoukou), du Sénégal (Ibrahima Wane et Abdoulaye Diouf) et du Mali (Mamadou N’Diaye), avec les participants engagés du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, du Togo, du Mali et de la Guinée Conakry. (Environ une trentaine de jeunes).

Le programme consistait à animer les contenus théoriques et après des séances pratiques dans tous les modules partagés. Des espaces de rencontres individuelles entre experts et participants ainsi que des séances collectives d’échanges et de partage de conseils très avisés de la part des formateurs ont été organisés.

Après la visite des potières de Kalabougou derrière le fleuve Niger pour voir un modèle économique qui pourra servir d’inspiration pour les jeunes entrepreneurs culturels, la formation s’est clôturée par une cérémonie sobre autour d’un cocktail entre participants et formateurs.

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. I blog often and I seriously thank you for your information. This great article has truly peaked my interest.

    I am going to bookmark your blog and keep checking for new details about once a
    week. I subscribed to your RSS feed as well.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here