Livre : Dr. Choguel Kokala Maïga apporte son analyse des rébellions cycliques au nord

0

Un dilettantisme sur fond de gabegie et de corruption, la gestion hasardeuse des rébellions aura pour conséquence, l’effondrement, dans le courant du mois de mars 2012, de l’Etat, aboutissement de velléités séparatistes au départ contenues par les présidents des Ire et IIe Républiques.

La Maison de la presse a abrité le jeudi 28 juin 2018 le lancement du livre  intitulé : “Les rébellions au nord du Mali, des origines à nos jours”, coécrit par Dr. Choguel Kokala Maïga et Ahmadou Singaré. L’ouvrage de 452 pages évoque les causes de la rébellion du Nord, avant l’indépendance et de l’indépendance à nos jours.

C’est dans le souci d’informer la population malienne sur les raisons de la rébellion au nord du Mali que Choguel Kokala Maïga, docteur en télécommunications, et son coauteur professeur en littérature ont consigné dans un livre leur perception des différentes rébellions qui ont secoué le Nord du Mali de 1963 à nos jours.

Selon les auteurs, la rébellion persiste parce qu’un mauvais diagnostic de la situation a été fait. “Pourquoi depuis plus d’une cinquantaine d’années, les rébellions éclatent dans notre pays ? Les accords sont signés et malgré tout, les rebellions ne se terminent pas ? Pourquoi toutes ces rébellions au Mali ont pour épicentre la région de Kidal ? Quels sont les intérêts qui se cachent derrière ces rébellions ? Quelles sont les connexions étrangères ? Pourquoi la récurrence des rébellions au nord du Mali ?” Telles sont, entre autres, des questions que les auteurs se sont posés.

Selon Choguel, on a eu l’idée d’écrire cet ouvrage à la suite de l’effondrement de l’Etat malien, la récurrence des rébellions a comme raison le soutien des différents mouvements rebelles par l’extérieur. Et ce soutien a existé aussi bien sous la Première que la Deuxième République. Mais, selon lui, la question qui taraude son esprit est pourquoi ces dirigeants ont contenu la rébellion et pourquoi les autres n’ont pas pu la contenir sous la Troisième République ?

“Ce livre est composé des diagnostics, des pistes de solutions”… Avant de promettre dans deux semaines : “Je vais exposer aux Maliens comment je pense qu’il faut faire pour résoudre la crise”, a-t-il déclaré.

Le Pr. Ahmadou Singaré a signifié que la vérité n’a pas été dite sur les rébellions au nord du pays.

Bissidi Simpara

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here