MOUSSA MARA, par devoir de patriotisme

11

Si l’oubli est une punition qu’on inflige à ce qu’on a trouvé en commun, même la mort cependant ne saurait engloutir certaines personnes qui se sont distinguées en bien dans l’exercice de leur sacerdoce.

Cette dernière décennie, les jeunes se sont beaucoup plaints de leur absence dans la gestion des affaires publiques. Se sentant oubliés dans les politiques publiques, ils se sont révolutionnés. Toute cette révolte ou tout cet éveil de conscience comme on aime le rappeler à chaque fois que de besoin, n’a pas empêché les jeunes de se ranger  derrière les politiciens traditionnels. Mêmes avis, mêmes manières de faire, mêmes désirs. Cela prouve à suffisance que le Mali est un paradis de paradoxe.

Pourparlers d’Alger : Gouvernants et Gouvernés au même diapason d’Informations !
Moussa Mara

Il n’y a pas longtemps, on cataloguait certaines personnes comme des opposants farouches au régime. La suite est connue. Cela prouve à suffisance qu’on n’a aucune conviction politique. Donc il nous faut un << nouveau type de malien>>. C’est mon avis et celui de tous les maliens sceptiques.

Il est grand temps que les jeunes s’assument car le mal dans la jeunesse. La population malienne est jeune selon toutes les statistiques. Mais la gestion des affaires étatiques repose en grande partie dans les mains d’une même oligarchie politique septuagénaire en général. Et pourtant la meilleure manière d’aider la jeunesse, c’est de faire la jeunesse par elle-même. Mais il faut du courage car le Président Amadou Toumani Touré disait : << sans courage, il n’y a pas de gloire>> mais tant que l’appât du gain facile restera la base de la philosophie du jeune malien ordinaire, rien de bon ne se fera.

<< On ne cueille aucun fruit de la réussite sur l’arbre du repos>> dit-on. Les jeunes maliens veulent cesser d’être des courageux affamés d’espoir. Ils souhaitent vivre dans la cohésion, la solidarité et la fraternité, dans le respect des valeurs de progrès et dans la primauté.

Pour ce fait, ils ont choisi un chef de file. Ils ne prétendent pas qu’il soit un messie pour pouvoir porter le monde sur ses épaules mais ils ont l’impression qui a fini par devenir une conviction qu’il est le symbole de l’alternance. Il s’appelle MOUSSA MARA.

Beaucoup ont été comme Mara des jeunes sur lesquels toute la jeunesse a fondé et a manifesté un espoir grand mais comme le dit JEAN PAUL SATRE : << ils se sont salis les mains>>.

Monsieur Mara, si vous trahissez l’espoir que vous avez fait naître, les jeunes ne croiront plus jamais à aucun responsable. Ce sera alors le désert politique total dans notre pays, la disparition de l’espèce rare des références. Vous avez un vécu, un CV éloquent, immaculé, un parcours qui, à chacune des stations où le destin vous a placé, vous a élevé un peu plus. Suffisant pour dire que vous n’avez pas cherché à être ce que vous êtes. Vous êtes ce que vous êtes. De la mairie à la primature, en passant par le ministère et la représentation nationale vous vous êtes illustré de la plus belle des manières. Je ne vous chanterai pas. Je voudrai juste vous exhorter de rester là où vous êtes. Vous ne devez pas bouger car un repère ne bouge pas. Vous avez aussi un discours plein d’espoir car dépouillé de toute substance démagogique. Avec cet élan patriotique, l’espoir, même s’il est mince, existe. Il faut avancer avec endurance sans perdre l’enthousiasme mais il faudra faire preuve d’un don de soi inédit. Vous avez avec vous, la symbolique de l’espoir et la volonté de ne pas décevoir. Votre parcours qui tutoie déjà l’histoire suscite tous les espoirs.

L’histoire nous enseigne que lorsqu’on est appelé à lutter contre les monstres, on doit éviter de le devenir soi-même. Toutes les recherches et tous les témoignages qui ont été faits sur lui ont fait l’unanimité sur son caractère de patriote et sa dimension internationale d’humaniste.

Ces propos ne signifient pas qu’il faut mettre tous les vieux dans la poubelle car notre problème n’est pas générationnel. Il est lié au système. Quelque soit la compétence, le degré de patriotisme, la probité, l’intégrité de la personne qui mènera la baraque, elle échouera non pas parce qu’elle est jeune ou ancienne mais parce que le système est handicapant. Le modèle économique qu’a adopté ou qu’on a fait adopter à nos pays est inversé.

Comment conclure cette réflexion sans réécouter les propos de l’éminent juge sénégalais Keba Mbaye, le chantre de l’éthique : <<Que ceux à qui on a confié une parcelle de pouvoir et qui en abusent ou qui se sont enrichis en foulant aux pieds les règles de l’éthique se le disent bien : ils n’inspirent aucun respect aux yeux de nos compatriotes>>.

Je n’oublierai jamais qu’on est dans un pays à fortes barrières culturelles. Par conséquent, si mes propos ont heurté des sensibilités, je m’en excuse si j’ai violé dans le fonds et dans la forme de l’expression un droit malien et africain que je vous dois tous ou pour la plupart : le droit d’aînesse.Le silence devient pénible, presque coupable quand les valeurs républicaines désertent le champ politique.

Je vous remercie.

ABDOULAYE MAIGA

Interne en Pharmacie

TEL : (+223) 71134285

E-mail : maiga[email protected]

Commentaires via Facebook :

11 COMMENTAIRES

  1. J ai l impression que Moussa MARA nargue les maliens car malgré les nombreux morts de nos soldats et administrateurs civils à cause de son entêtement à KIDAL Mais voilà que l IMPUNITÉ lui a permis de continuer à faire de la politique au lieu de fermer son clapet et d être la vedette des réseaux sociaux . Moussa de grâce cessez de manipuler les maliens car ils se rappellent de tes interventions à l hémicycle allant jusqu’à traiter les régimes passés de tous les péchés d Israël Qu’ Allah protège notre MALIBA

  2. Le Débat sur Mara passionne. Si Mara a mérite c’est qu’il n’a jamais été impliqué ni de près ni de loin à un scandale de corruption. Je crois que ceci est le meilleur critère pour reconnaitre un homme d’état. Pour nous autres jeunes de Lafiabougou qui avons connu Mara depuis l’enfance, nous savons tous qu’il a eu une éducation exemplaire de sa mère. L’éducation et toujours entrain d’apprendre pendant que les autres jeunes de son entourage vagabondaient. Pratiquement on peut dire qu’il a échappé à une mauvaise fréquentation et qui a fait de lui un homme correct. Moi je vous dis clairement que Mara fait parti des rares personnalités (tels que Cheick Modibo Diarra ou Zoumana Sacko) dont le Mali a besoin pour se relever.

  3. En Iran, indignation après la mort de Romina Ashrafi sauvagement assassinée par son père
    En Iran, Romina Ashrafi, adolescente de 14 ans, a été décapitée par son père après s’être enfuie avec son petit ami de 35 ans. Un crime d’honneur qui a indigné les Iraniens.

  4. mais Maïga a dit ce qu’il pense sur Mara hein mais dire que c’est Mara qui a mis le pays ds cet état c’est autres choses hein,peut être c’est lui qui a montré le vrai problème de kidal.sinon si kidal appartient au Mali il doit aller kè

    • Une facon tres maladroite de montrer le vrai probleme de Kidal car pendant cette visite de Moussa Joseph a Kidal, le Mali a perdu plus de 100 peres de famille et subi une defaite militaire que Moussa Joseph nous a imposee des mains des rebelles et finallement Moussa Joseph lui-meme a fui pour aller se cacher dans les bureaux de la MINUSMA afin d’etre evacue sur Bamako, quelle honte!

  5. Mr Maiga tu sembles oublié qu’ en partie c est Moussa MARA qui nous a mis dans cette crise multidimensionnelle En réalité c’est la déroute de notre armée dont le seul responsable est Moussa MARA et sous d autres cieux il aurait croupi en prison et n aurait jamais songé à faire la politique Par ailleurs l occasion a été donnée à la jeunesse de relever le défi avec Moussa et maintenant Boubou et son gouvernement de jeunes mais avec tout ca le pays s enfonce de plus en plus dans le gouffre En conclusion en état où nous sommes la patrie a besoin de cadres patriotes jeunes ou vieux intègres compétents et justes pour sortir le pays de ces crises. Cessez de faire l éloge de Moussa responsable en grande partie du malheur des maliens avec la déroute de l armée à KIDAL Et puis les jeunes ont besoin d emplois et une bonne politique pour absorber le chômage serait nécessaire pour satisfaire la jeunesse et pour ce faire ,je pense que même le vieux cadre compétent intègre et juste saurait lefaire il suffit tout simplement de mettre l homme qu’il faut à la place qu’ il faut et la solution est trouvée Aussi l exercice du pouvoir par Moussa MARA puis Boubou CISSE avec son gouvernement de jeunes, qui a été un échec, nous amène à constater que l exercice du pouvoir n est pas une question de jeunes ou de vieux mais simplement une question d hommes et de femmes patriotes compétents intègres et justes.Ceci observé je suis sûr que notre pays sortira grandi de toutes les crises que nous traversons en ce moment.Juste une contribution Mr Abdoulaye MAIGA pour vous dire que vous vous tromper sur Moussa et que la jeunesse au pouvoir avec Moussa et Boubou a échoué lamentablement aussi un changement de Politique sur l emploi des jeunes doit être revu

  6. Maiga Djeli gardes tes analyses dans tes tubes dans ta pharmacie et laisses les analyses politiques et de comportement a d’autres plus eduques dans ce domaine car tu decois et tu decois la jeunesse Malienne si tu n’as de model que Moussa Joseph, en effet comme le dit Yugo tu creuses “a new bottom line” de la mediocrite, de la soif du pouvoir, de mensonge dEtat et de la grande corruption. A bon entendeur, salut!

  7. Qui est ce petit Maïga aussi et son regard de pachyderme en fin course ? Maïga où étais-tu quand Mara était Premier Ministre ? Laisses moi te répéter ce que moi j’avais dit de lui à l’époque. “ Dans un pays de 19 millions d’habitants comme le MALI il y a au moins 19 imbéciles, Mara est l’un de ces 19 imbéciles Maliens qui s’est retrouvé à la tête du gouvernement.” Cet homme petit d’esprit n’a pas fait que partir à Kidal contre l’avis de tous les partenaires et de toutes les chancelleries étrangères, il n’a pas insisté auprès de la MINUSMA qui le protégeait pour ramener avec lui les fonctionnaires que son entêtement avait voués à une mort certaine. Il n’a pensé qu’à sauver ses propres fesses pour venir fanfaronner à Bamako,comme quoi si c’était à refaire il le ferait ! Comme si cela ne suffisait pas, il est venu défendre les détourneurs 130 milliards FCFA parce qu’ils ont opéré par surfacturation et que la surfacturation n’est pas inscrit au code pénal Malien. Je ne reviendrai même pas sur ses propos délirants pour défendre l’achat inutile d’un deuxième avions présidentiel dans un pays où l’eau et l’électricité relèvent du miracle !

    Ceci dit, que toi ou la jeunesse Malienne fonde son espoir sur une tête de cancre comme Mara n’a rien de choquant ou de surprenant car la jeunesse Malienne ne se contente pas de toucher le fond, il creuse le fond.

    • “…car la jeunesse Malienne ne se contente pas de toucher le fond, il creuse le fond….” creuser le fond..? Cela est plus que tragic mon cher…. Esperons que tu te trompes… mais avec des jeunes ‘djeli Abdoulaye Maiga” comme l’auteur de cette contribution, c’est difficile de te contredire..

  8. “Monsieur Mara, si vous trahissez l’espoir que vous avez fait naître, les jeunes ne croiront plus jamais à aucun responsable. Ce sera alors le désert politique total dans notre pays, la disparition de l’espèce rare des références…”
    ABDOULAYE MAIGA, SI VOUS ETES LE PIX A PAYER, MOUSSA MARA VENDRAIT TOI, TES PARENTS, POUR ATTEINDRE LA PLACE ET LA POSITION QU’IL VEUT. AS-TU SUIVI SON INTERVENTION A L’A.N. CONCERNANT AIR-IBK? EN CES TEMPS LA SON AME ETAIT VENDU A CE DERNIER. COMME CEUX QUI S’ASSEMBLE SE RESSEMBLE, CELUI-CI S’EST SERVI DE LUI AVANT DE LE JETER. …
    PAR AILLEURS, DEPUIS MAI 2014, MOUSSA EST POURSUIVI PAR L’ODEUR DES CORPS DES ADMINISTRATEURS CIVILS QUE LEU CHEF- LE PM- A ABANDONNE AUX MAINS DES DJIHADISTES DE KIIDAL. CELA APRES SON HABITUEL FANFARONNADE, PARCE QU’IL SE SAVAIT EN SECURITE PAR SON TITRE ET EN CONSEQUENCE, PAR LES FORCES DE LA MINUSMA…..
    EN CONCLUSION, SI TU VEUX TE COUCHER ET PISSER “EN HAUT”, NE VIENT PAS NOUS ECLABOUSSER ICI SUR MALIWEB….

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here