Concours régional de plaidoirie en DIH : Le Mali remporte la 6e édition

1

Le Mali a remporté pour la première fois le concours régional de plaidoirie en droit international humanitaire (DIH) du Comité international de la Croix-Rouge (CICR). C’était à l’occasion de la 6e édition de la compétition qui a opposé 14 pays d’Afrique francophone à Niamey au Niger, du 16 au 20 novembre.

 

L’équipe malienne sélectionnée lors du concours national de plaidoirie en DIH organisée du 26 au 29 mai 2015 à Bamako par le CICR en collaboration avec la Faculté de droit de l’Université de Bamako (Sokhona Diawara, Abdoulaye Sacko et Mohamed Diarra, tous étudiants) vient de remporter la 6e édition de la compétition régionale. C’est la première fois que le Mali inscrit son nom au palmarès de cette compétition.

Ces jeunes champions, accompagnés par le chef de la délégation du CICR, Christoph Luedi, et leur encadreur, Woyo Konaté, ont rencontré la presse le vendredi 4 décembre 2015 pour informer l’opinion nationale de l’exploit.

Pour M. Luedi, ce concours vise à mieux connaître le DHI et à y intéresser les étudiants en droit. Il est également l’occasion de faire sortir le droit des salles de cours afin que les participants comprennent mieux son application pratique dans les contextes de conflit armé. Cet événement vise à créer un environnement favorable au développement de l’enseignement de cette branche du droit dans les universités. Il a félicité les lauréats et leur encadreur, Woyo Konaté, qui ont hissé haut le drapeau malien.

“La coupe est enfin à nous ! Nous en sommes fiers, car les équipes en face étaient très fortes. Tout le travail de préparation que nous avons fait nous a beaucoup aidé”, s’est facilité Abdoulaye Sacko. “C’est l’occasion de remercier au nom de toute l’équipe les enseignants Woyo Konaté et Modibo Sacko qui nous fait travailler dur et nous ont totalement transformé”, ajoute-t-il.

Quatorze pays francophones (Bénin, Burundi, Cameroun, Congo-Brazzaville, Sénégal, Tchad, Togo, Tunisie, Niger, République démocratique du Congo, Côte d’Ivoire, Guinée, Niger et Mali) ont pris part à cette compétition. Après les épreuves éliminatoires, le finale a opposé le Mali et le Sénégal. La bataille a été extrêmement serrée entre juristes en herbe qui participait à un procès fictif.

A travers les jeux de rôle, les participants ont eu l’occasion de se mettre à la place d’un délégué du CICR, d’un officier militaire ou d’un civil dans une situation de conflit armé, et de faire l’expérience de la façon dont le DIH s’applique dans les faits. L’équipe malienne, s’est imposée et fait de notre pays le champion régional de plaidoirie en DIH.

Il faut rappeler que le DIH est un ensemble de règles qui, pour des raisons humanitaires, cherchent à limiter les effets des conflits armés. Il protège les personnes qui ne participent pas ou plus aux combats et restreint les moyens et méthodes de guerre. Le Mali est signataire du protocole, mais ne dispose toujours pas de lois qui rendent la législation nationale conforme au DIH.

Maliki Diallo

PARTAGER

Comments are closed.