Le CSDM désigne meilleure organisation : La reconnaissance du mérite pour ses membres

0

L’année 2018 s’achève sur des bonnes notes de satisfaction pour le Conseil Supérieur de la Diaspora Malienne (CSDM). Cela, suite à sa désignation par le Ministère des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration Africaine, le Département tutelle, comme meilleure organisation. Une reconnaissance du mérite que ses membres qualifient de couronnement de pleins succès de leur combat pour la cause des Maliens établis à l’étranger. Un trophée a été décerné à son Président, le 26 janvier dernier, dans les locaux du Ministère des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration Africaine.

Après quelques trois années d’existence, le CSDM est distingué comme meilleure organisation de l’année 2018. Dès sa création, cette association s’est fixée comme objectifs de défendre la cause des Maliens établis à travers le monde. Son slogan : « Servir les Maliens de la diaspora et non se servir d’eux », est révélateur de cet engagement. Le Département de tutelle vient de reconnaitre ses mérites à travers par le décernement d’un trophée à son Président. Il s’agit bien du Ministère des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration Africaine. A travers cette distinction, Mohamed Chérif Haïdara et ses Hommes se voient leurs efforts reconnus par les plus hautes autorités.

En recevant ce trophée de reconnaissance, Mohamed Chérif Haïdara a exprimé toutes ses reconnaissances au Département de tutelle. C’est le fruit d’efforts conjugués avec l’ensemble des membres du CSDM, les partenaires, les Responsables du département et les migrants eux-mêmes. Chacun a mis du sien pour réussir le challenge. C’est pourquoi, il n’a pas tari d’éloges à l’endroit. Pour lui le combat ne fait que commencer avec la nouvelle année 2019. Pour relever les défis liés à celle-ci, le CSDM est obligé de s’adapter aux nouveaux défis liés à la migration. En fonction des conditions économiques, sociales et culturelles, le migrant est tenu à s’adapter aux réalités de son pays d’accueil. Des violations du droit de migrants ne sont pas à écarter tant les choses changent en fonction du contexte. La vigilance doit être de mise du côté des défenseurs afin d’assurer un bon séjour au migrant. La relève de ces défis incombe à tous les acteurs : autorités de tutelle, association de défense des migrants, les pays d’accueil. Le CSDM en a conscience de tous ces défis et compte les relever avec l’engagement de tous.

Mohamed Chérif Haïdara invite tout un chacun au travail pour la cause de nos compatriotes établis à l’étranger.
De leurs côtés, des citoyens maliens réagissent à cette distinction honorifique du CSDM. Tous voient en ce trophée le mérite pour avoir défendu la cause des maliens établis à l’étranger.

« En distinguant cette association, les autorités de tutelle n’ont fait que reconnaitre le mérite. Il s’agit du combat du CSDM pour l’épanouissement socio-économique des maliens de la diaspora », ce sont en ces termes qu’a réagi un citoyen à l’annonce de cette distinction.

« De Quatre pays à sa création, le compte une quarantaine aujourd’hui. Il est représenté dans les cinq continents du monde. Cette montée en puissance est due à la politique inclusive que mènent ses responsables à l’endroit des migrants. Présent partout où vivent les maliens, le CSDM a toujours apporté son concours quand un migrant vit un problème dans son pays d’accueil. C’est cette politique inclusive qui lui valut la confiance de ses compatriotes vivant à l’étranger ». Ces propos ont été prononcés par un Malien de la diaspora à l’annonce de cette distinction. Il encourage les Responsables du CSDM à persévérer dans la même lancée pour le bonheur de tous les maliens.

Le CSDM a désormais le vent en poupe pour mener son combat pour la défense des intérêts des Maliens de la diaspora. Il bénéficie en cela le soutien du Département de tutelle pour l’avoir distingué meilleure organisation de l’année 2018. Bonne continuation à Mohamed Chérif Haïdara et ses Hommes.

Ambaba de Dissongo

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here