Reconnaissance du mérite en Commune VI de Bamako : Le CAREN célèbre huit habitants de marque de Banankabougou et de Faladié

0

L’espace  vert  de Banankabougou  a servi de cadre, sur  initiative  du Comité d’Action  pour  le Renouveau (CAREN) présidé  par  Cheick Oumar Diallo, à la cérémonie  de remise  de  prix  de  reconnaissance  (première édition) des populations  de  Banankabougou  et  de Faladié, aux  hommes  et aux femmes qui par leurs actions quotidiennes, leurs dévouements,  leur engagements et leurs  sens élevé  du respect  de  l’autre  et  leur dextérité, ont  contribué  efficacement  au renforcement  de  la cohésion  sociale  de leurs quartiers, gage d’un développement  durable. Pour  cette première  édition, Cheick Oumar Diallo et ses  camarades  ont  décerné  huit  ciwara   et  neuf attestations de reconnaissances. Ils sont allés à l’endroit des grandes figures  de ses quartiers : Il s’agit  d’El Hadji Bekaye Kounta (Imam de la grande Mosquée de Banankabougou), Manfing Traoré, Seydou Samaké (professeur  du Lycée), Feu Alou Kouma, Feue Ba  Awa Diallo, Feu Kabiné  Kouyaté (griot de la Commune VI), Seydou Nantoumé (opérateur économique), Cheick Kéita, Salif  Diombana.

Le président du CAREN, Cheick Oumar Diallo a expliqué que le choix  des différentes personnalités  n’a nullement  été fait au hasard par l’association. Des enquêtes minutieuses  ont été faites auprès  des sages, notabilité traditionnels, religieuses, et autres pour la circonstance.  Comme pour dire que dans tout travail, dit Cheick O Diallo, il y a toujours des gens qui se font admirablement remarquer  par leur don de soi, leur disponibilité dont la reconnaissance de leur mérite s’impose comme un devoir de génération.

Selon le Caren, dit Cheicko O Diallo, il ne peut y avoir  de développement  harmonieux sans une solidarité  active, sans  l’amour  du prochain  entre les populations vivant  ensemble et ayant les mêmes préoccupations, le même destin. Car c’est en cultivant l’amour, la solidarité et l’entraide entre tous les habitants de nos quartiers que nous parviendrons, déclare Cheick O Diallo, à booster le mieux être de nos familles et la marche en avant  de leurs quartiers, fondements de notre pays. « Il s’agit d’un travail de longue haleine de rapprochement, de solidarité, d’amitié auquel nous invitons chaque citoyen, chaque famille de nos quartiers à s’y investir pour l’épanouissement de notre cadre de vie. Ce n’est pas un travail nouveau, mais un encouragement à cultiver  la paix dans le cœur  et les esprits que nous avons hérité  des anciens. Ce travail admirable consistant  à cultiver  l’amour dans nos quartiers n’est pas et ne peut être  une  œuvre  individuelle  personnelle. C’est plutôt un effort  conjugué de tous, ou  chacun s’efforce de donner  le meilleur de lui-même.

Le  président  du CAREN, Cheick O Diallo, s’est  dit espéré  que  cette  initiative contribue  au  renforcement  de  la solidarité, de  l’entente, le  travail  bien  fait et surtout  du  respect  des valeurs  traditionnelles  dans  leurs quartiers. « Nous considérons  cette  initiative  de  célébration  de  la reconnaissance  du  mérite  est  ainsi  lancé  et que  chaque, le CAREN organisera  avec vous, pour honorer les hommes et les femmes, les jeunes et les vieux qui l’auront mérité par leur travail, leur don de soi et leur effort  dans le développement de nos quartiers », a promis Cheick Oumar Diallo.

Pour boucler la boucle, le CAREN a remis une douzaine de pieds d’arbres au gestionnaire de l’espace vert de Banankabougou. Des plans qui ont été plantés devant  les initiateurs,  récipiendaires, leurs familles, et d’autres invités de marques.

Hadama B. Fofana

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here