Diré (région de Tombouctou) : Le périmètre de la discorde

0

Mr Kalilou Ibrahim Touré, président de la Coopérative agricole intégrée de Saouné est aussi le maire de Diré, région de Tombouctou.

Ayant échappé à 4 tentatives d’assassinat et, sentant toujours sa vie menacée, il a décidé de parler. C’était au cours d’un point de presse tenu mardi dernier à la Maison de la Presse.

La violence prend de plus en plus des proportions inquiétantes dans la localité de Diré. Pour une histoire de contrôle d’un périmètre agricole.

«Mon cri de cœur, c’est que nos autorités entendent et qu’ils empêchent que le chaos que vit la 5ème région ne se passe à Diré dira le maire.

Il précisera ensuite que les premiers responsables politiques de Diré ont initié le projet de Saouné et la population a choisi Kalilou Ibrahim Touré (lui-même) l’actuel maire comme président d’une association devenue une coopérative agricole au fil des années avec un périmètre de 450 hectares.

« On a commencé l’exploitation en 2006-2007, et l’association a été transformée en coopérative », a déclaré l’élu.

Selon M. Kalilou Ibrahim Touré ( maire de 2004 à nos jours), c’est que des paysans qui sont dans l’ancien périmètre de GonrKohondou, n’ont plus d’eau. Ils ne récoltent plus, et donc ils ont décidé de se diriger vers le périmètre de Saouné pour le saboter. Des tensions sont donc nées sur fonds de suspicion politique.

Pour le M. Kalilou, c’est lui qui avait fait connaitre Diré à travers le Mali à cause de la culture du blé. Mais celle-ci n’est plus effectuée à cause de la mauvaise gestion. « C’est pour que Saouné ne soit pas comme cette coopérative de ‘’ Gonrkohondou’’ que je ne veux pas laisser le périmètre agricole de Saouné entre leurs mains », a indiqué le maire.

Selon M. Touré, Saouné le périmètre agricole concerné a coûté 6 milliards à l’Etat malien. C’est lui qui nourrit la population locale. «Le jour où cette coopérative ne sera plus exploitée, tous ceux qui ont des parents à Diré auront des étrangers, des gens qu’ils vont loger à Bamako ou  ailleurs, car tout le monde va partir. », a indiqué M. Kalilou.

Le maire de Diré dit aussi craindre que sa localité ne subisse le même sort que celui de la région de Mopti. Car, a-t-il ajouté, des paysans armés menacent de paralyser la production agricole de la zone qui est de nos jours le grenier de la région.

Pire, ces hommes dit-il ont tenté d’assassiner des paysans sur le terrain, ainsi que lui même qui leur a échappé 4 fois grâce à des mercenaires qu’il a recrutés. Mais, signale Mr Touré : ‘’ma vie est toujours menacée.’’

 

Aminata Dagnon

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here