Premières journées économiques Mali-Tunisie : Pour une coopération réciproquement avantageuse

0

En vue de développer les relations d’affaires entre le Mali et la Tunisie, la Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali (CCIM) et le Conseil National du Patronat du Mali (CNPM) en partenariat avec la société Tunisia Africa Business Council (TABC) ont organisé les 25, 26, 27 et 28 janvier 2016 à l’Azalaï Hôtel Salam de Bamako, un forum économique entre les deux pays. La cérémonie d’ouverture était coprésidée par M. Konimba Sidibé, ministre de la Promotion de l’Investissement et du secteur Privé et son homologue M. Abdel Karim Konaté, ministre du Commerce et de l’Industrie. Ils avaient à leurs  côtés M. Abdel Kader Sahili, ambassadeur de la Tunisie au Mali et  M. Siragata Traoré, ambassadeur du Mali en Tunisie.

La Tunisie était représentée à ce forum économique par une forte délégation conduite par Bassem Loukil, président de TABC. Les prospecteurs tunisiens évoluent dans plusieurs secteurs d’activité. Qu’il s’agisse des BTP, de l’agroalimentaire, des services, de l’’agrobusiness ou des textiles de  l’habillement, des produits cosmétiques, des huiles et de  l’immobilier, tous étaient présents.
Le forum économique est une plateforme multisectorielle de mise en relations d’affaires de potentiels investisseurs avec des porteurs de projets structurant maliens. Le forum, basé sur les rencontres entre experts, décideurs, acteurs et partenaires économiques, a été l’occasion de présenter les opportunités d’investissement, et surtout les réformes engagées pour améliorer et sécuriser l’environnement des affaires au Mali.

La Tunisia Africa Business Council est une organisation non gouvernementale tunisienne constituée d’acteurs économiques et de personnalités d’autres horizons. Elle a pour objectif de mettre l’Afrique au cœur des préoccupations du gouvernement tunisien ainsi que des opérateurs économiques et de mener un travail de rapprochement avec les autres pays du continent et ce, grâce à une capitalisation structurée de connaissances, de savoir-faire et de compétences.
Dans son discours d’ouverture, le ministre Konimba Sidibé a salué cette initiative et dira que les  Maliens et Tunisiens ont en partage en ce moment les mêmes préoccupations sécuritaires et l’impatience d’une jeunesse en quête d’emplois. Ce forum économique, souligne-t-il, offrira une réelle opportunité pour nos deux économies en vue de semer des graines d’espoirs pour nos entrepreneurs. Le programme, dira-t-il,  prévoit plusieurs rencontres  pour permettre aux entrepreneurs de mieux se connaître et de créer des pools de partenariat gagnant-gagnant.
En outre,  le ministre Sidibé a rassuré les entrepreneurs de l’accompagnement des pouvoirs publics, tout en annonçant l’adoption très prochaine d’un texte réglementaire dont l’objectif serait d’encadrer le partenariat public-privé pour permettre au secteur privé de reprendre définitivement son envol. Il a également demandé à ses collègues de prêter une oreille attentive aux sollicitations du secteur privé pour l’aider à lever les obstacles qui entravent son développement.
Quant à Youssouf Bathily, président de la CCIM,  il dira que cette rencontre  a donné une réelle opportunité aux opérateurs économiques maliens de mieux se faire connaître à leurs collègues tunisiens et de présenter les niches d’opportunités d’investissements au Mali ainsi que les secteurs porteurs de croissance.
Parlant du climat des affaires au Mali, Youssouf Bathily jugera que le contexte est très favorable en dépit de la précarité de la situation sécuritaire du pays. Selon lui, l’économie nationale est très réceptive aux investissements tant nationaux qu’étranger. La position géographique du Mali fait de lui une place incontournable pour tout investissement dans la sous-région. Mais, l’on ne peut investir dans un pays qu’on ne connaît pas. C’est pourquoi, la CCIM a accepté de s’inscrire dans ce projet de visite prospective.
M. Bassem Loukil, président de TAB a présenté le forum comme une sorte de laboratoire destiné à confronter les idées à la réalité du terrain. Il s’agit au cours de ces journées de mettre en relation directe les entrepreneurs maliens et tunisiens en vue de sceller des partenariats solides et durables. « Les échanges de contacts qui sortiront de ces rencontres d’affaires permettront de mesurer l’importance du potentiel de synergies entre la Tunisie et le Mali dans les secteurs à fort potentiel économique », a-t-il indiqué.
Dans sa prise de parole, M. Abdel Kader Sahili, l’ambassadeur tunisien au Mali a réitéré sa ferme volonté de promouvoir les relations économiques entre les deux pays et, notamment, à traduire en actes les instructions du gouvernement tunisien d’inscrire sa diplomatie dans le cadre du développement des échanges économiques entre les deux pays. Déjà, explique-t-il, plusieurs entreprises tunisiennes sont installées au Mali. Le présent forum vise à donc à prolonger et fédérer toutes ces initiatives en vue de donner un souffle nouveau au jeune partenariat économique Mali-Tunisie.
Mamadou Dolo

                                                                                                        dolo@journalinfosept.com

PARTAGER