Développement durable au Mali : La restitution nationale

Du lundi 14 au mercredi 16 novembre 2016, s’est tenu un atelier national de restitution, de formation et d'appropriation des Objectifs de développement durable (ODD) à l'hôtel Laïco Al Farouk.

0

Du lundi 14 au mercredi 16 novembre 2016, s’est tenu un atelier national de restitution, de formation et d’appropriation des Objectifs de développement durable (ODD) à l’hôtel Laïco Al Farouk. Cet atelier de trois jours avait pour but de renforcer la capacité de leadership du gouvernement dans la priorisation, l’appropriation, l’intégration des ODD dans les politiques et stratégies de développement et l’accélération de leur atteinte au Mali, en lui fournissant les concepts et les outils nécessaires dans ce domaine. Il a été co-présidé par les ministres des Affaires étrangères et de l’Economie et des Finances.

Trois années de consultations et de négociations de 193 Etats membres des Nations unies ont permis d’adopter, en septembre 2015, l’Agenda 2030 pour le développement durable s’unissant autour d’une vision commune et un plan pour le futur de l’humanité intitulé “Transformons notre monde: le programme de développement durable à l’horizon 2030”.

Ainsi, il est de notoriété publique que l’agenda post-2015 est très ambitieux avec 17 objectifs, 169 cibles et 231 indicateurs. Dans cette vision, l’Union africaine avait mis en place un Groupe de travail dont le rôle consistait à transcrire les priorités africaines dans la formulation des indicateurs des ODD. Le but était d’assurer la totale prise en compte des objectifs de la Position africaine commune (Pca/Cap) et de l’Agenda “Africa 2063” dans l’Agenda Post-2015 pour le développement. Et concernant le Mali, le Cadre stratégique pour la relance économique et le développement durable (Credd 2016-2018) adopté en conseil des ministres le 27 avril 2016 offre une opportunité d’inscrire les ODD au cœur des objectifs et priorités nationaux. “Ce document est une opérationnalisation de la vision de l’Etude nationale prospective (ENP) Mali 2025”.

L’atelier, organisé par le gouvernement avec l’appui du Système des Nations unies, a permis aux plus de 160 participants de s’informer et de sensibiliser sur le contenu, les enjeux, les composantes et les conditions de mise en œuvre de l’Agenda 2030 sur les ODD. Il s’agira en principe de présenter l’historique de l’Agenda 2030 en rappelant le processus des consultants nationales et en insistant sur le passage des OMD vers les ODD, de présenter le contenu des 17 ODD et leurs cibles, de mettre en lumière les différentes étapes de la mise en œuvre des ODD, de leur lancement à leur accélération…

Seydou Karamoko Koné

 ===================

DEVELOPPEMENT DES VILLES : Le plan de travail 2017 présenté

 Du 15 au 17 novembre 2016 s’est tenu à l’hôtel les Colonnes un atelier de préparation du plan annuel de travail 2017 en faveur du Projet d’appui aux communes urbaines du Mali. L’objectif de cette rencontre était de mettre en place un plan d’amélioration du cadre de vie des populations notamment ceux des sept nouvelles villes qui viennent d’intégrer le processus de mise en œuvre du Projet à savoir : Kita, Koulikoro, Bougouni, Bla, Niono, Bandiagara et Gao.

 

La cérémonie d’ouverture de l’atelier était placée sous la haute présidence du ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme, Ousmane Koné. C’était en présence des maires, des chefs de service technique ainsi que le coordonnateur du projet, Mamadou I. Ouane. Les participants se sont penchés sur la validation du point de la mise en œuvre du Plan annuel de travail 2016, l’identification des investissements retenus par les conseils communaux des différentes villes participantes au Projet dans leur budget primitif de 2017 et la planification de leur réalisation, l’identification des études stratégiques concourant à l’atteinte des objectifs de la Politique nationale de la ville (Ponav), de la Politique nationale de décentralisation (PND) et de la planification de leur réalisation, de l’identification des besoins d’appuis aux structures centrales dans le cadre de l’assistance aux communes cibles.

Le ministre Ousmane Koné a rappelé que le Projet d’appui aux communes urbaines du Mali (Pacum) est une initiative du gouvernement pour un montant total d’environ 41,7 milliards de F CFA, soutenue par la Banque mondiale (32 milliards de F CFA) et la Coopération suisse (9,7 milliards F CFA). Il dira que le Pacum est conçu comme étant un des instruments de base pour la mise en œuvre de la Stratégie de développement des villes du Mali (SDVM) qui est inspirée de la Politique nationale de la ville (Ponav) et de la Politique nationale de décentralisation.

Suite à sa revue à mi-parcours effectuée en juin 2015, dit M. le ministre, la fin du projet, initialement prévue pour le 30 juin 2017 en ce qui concerne le financement de la Banque mondiale et le 31 mars 2018 pour celui de la Coopération suisse, a été prorogé au 31 décembre 2018.

A la fin des travaux, les participants ont formulé un plan annuel de travail budgétisé avec les orientations et recommandations pertinentes, à l’attention du comité d’orientation du Pacum.

Seydou Karamoko Koné

Commentaires via Facebook :

PARTAGER