On en parle partout : Le délestage

1

Actuellement à Bamako il ya délestage au moins une fois par jour. Cette coupure pèse beaucoup sur des personnes qui en dépendent telles que les producteurs de glaces, de boissons, des vendeurs de produits alimentaires qui sont allergiques à la chaleur mais aussi et surtout les personnes âgées, les femmes enceintes et les enfants.

Ces derniers jours, tout Bamako est préoccupé par le délestage. En effet, selon les personnes que nous avons interrogées sur ce sujet comme Alassane Maîga ” le délestage a atteint son paroxysme. Trois à quatre fois par jour, c’est trop ! ” Mais, celui-ci se veut compréhensible car dit-il, ce phénomène est présent dans presque tous les pays en voie de développement. Prenons la Côte d’Ivoire par exemple où j’ai séjourné dans les années 70, avance M. Maïga. Ce pays est au bord de l’océan alors que notre pays se contente de deux grands fleuves qui sont le Niger et le Sénégal. Toutefois, il est présent là-bas, poursuit-il. La Côte d’Ivoire ne dépasse pas quelques minutes alors que le nôtre s’étend sur des heures, indique Alassane Maïga.

D’après Ousmane Traoré, le délestage n’est pas bon surtout en cette période de chaleur. Il touche à tout le monde, cependant le cas des vendeurs de boissons, des produits alimentaires qui sont allergiques à la chaleur, des producteurs de glaces, est particulier. La coupure peut affecter le portefeuille de ces derniers, martèle-t-il.

Amadou TOURE quant à lui indique que le délestage pèse beaucoup sur les vieilles personnes, les femmes enceintes, et les enfants. Car, prononce-t-il, ceux-ci ne sont pas comme les autres.

Il faut surtout noter que le phénomène devient de plus en plus inquiétant avec la durée de plus en prolongée des délestages et leur nombre de plus en plus croissant par jour et par secteur géographique. Par exemple le samedi dernier à Faladié Socoro, l’électricité a fait défaut de 16 h à 21 h soit 5 h cette seule journée alors qu’auparavant le délestage n’y avait jamais dépassé 1 h 30 par jour. En devinez les dommages causés à la population !

La situation interpelle EDM Sa et les autorités publiques.

Yacouba TRAORE, Stagiaire

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. Le marronnier de tous les ans ,à cette période avec les mêmes faits comme si celà était une fatalité.
    Chose à remarquer le silence envahissant des autorités dirigeantes ainsi que la classe politique.
    On aimerait voir le fils chouchou en parler et proposer des solutions. 😀 .
    Bref ,cette situation n est pas une fatalité faudra avoir de la volonté politique et un peu de sens républicain.
    Sinon ce n es les solutions qui manquent.

Comments are closed.