Croissance agricole en zone office du Niger : Le PDG Ilias invite la jeunesse à s’adonner à la terre

0
Ilias Dogoloum Goro , PDG office du Niger
Ilias Dogoloum Goro , PDG office du Niger

 Dans un champ à Kouroumari, à l’aide d’un tracteur muni de charrue, le secrétaire général du Ministère du Développement rural, Daniel Siméon Kéléma a donné le coup d’envoi de cette campagne et à l’empoissonnement des cages flottantes des étangs d’eau à Kimbiri Wèrè. Ces activités se sont déroulées en présence du Président directeur général de l’Office du Niger, Ilias Dogolum Goro, de ses proches collaborateurs, du Directeur national du génie rural, Adama Diarra, du Chef de cabinet du gouverneur de la région de Ségou et de plusieurs autres personnalités du monde rural. Cette année, l’office du Niger prévoit une hausse de production, c’est pourquoi son PDG a mis un accent particulier sur l’encadrement et la motivation de la jeunesse agricole pour faire de la souveraineté alimentaire une réalité dans notre pays.

En zone office du Niger, la nouvelle campagne a été officiellement lancée, le vendredi 12 juin à N’Débougou (l’une des plus grandes zones de production de l’Office). L’occasion pour le premier responsable de la boîte d’étaler son ambitieux plan de campagne 2015-2016 au public juste après le coup d’envoi par le représentant du Ministre Bocari Tréta. Cette cérémonie s’est déroulé dans la cour de la Direction de zone de N’Débougou.

La campagne agricole qui commence prévoit une production de près 830.000 tonnes de riz paddy, 357.000 tonnes de produits maraîchers, 30.000 tonnes de maïs, 47.000 tonnes de pomme de terre et 5000 tonnes de poissons frais issus des cages, étangs et des parcelles de rizi-pisciculture.

Dans son intervention, le PDG de l’Office du Niger, Ilias Goro, a rappelé aux producteurs  que l’exécution correcte du plan de campagne nécessite des dispositions de mise en place de semences certifiées et d’engrais organiques et minéraux de qualité, d’où les efforts du chef de l’Etat, IBK, à poursuivre la subvention des engrais et semences. A titre d’exemple, un sac de 50 kg d’engrais est cédé au producteur à la somme de 11.000 F CFA au lieu de 12.500 F CFA. Rien que cette campagne, la subvention de l’Etat représente 5,2 milliards de nos francs.

En outre,  M. Goro a salué l’initiative du président de la République ayant consisté à l’octroi au monde rural de 1000 tracteurs au prix subventionné à 50% soit 500 tracteurs aux paysans.

Il rappellera que les faits majeurs de cette campagne 2015/2016 porteront sur la mise en valeur de 2 200 ha en aménagement communautaire sur financement de la Banque mondiale à Sabalibougou ; l’opérationnalisation des centres ruraux de prestations de services agricoles ; la poursuite de l’élevage intensif de poissons à partir de l’installation de 200 cages flottantes pour 1 000 emplois créés ; la poursuite de la sensibilisation pour les souscriptions à la pension de retraite des agriculteurs de la zone office du Niger qui s’élèvent à 345 adhérents ; la sensibilisation de la gestion efficiente de l’eau ; les logements sociaux pour les paysans seront au menu de cette campagne. « Avec  la vision du Ministère du Développement rural de valorisation du potentiel terre et eau de la zone office du Niger, la Direction générale s’engage dans des grands travaux d’extension des superficies avec l’agrandissement et l’ouverture de nouveaux émissaires des systèmes du Macina et du Sahel pour l’installation des exploitations agricoles familiales et entreprises agricoles conformément aux orientations de la loi d’orientation agricole. En plus de ces partenaires traditionnellement connus, il s’agira pour l’office du Niger  d’attirer de nouveaux partenaires tels que la Chine, les pays arabes et Inde… », a laissé entendre Ilias Goro.

Pour la concrétisation de toutes ces belles intentions, il faut une main-d’œuvre locale notamment la jeunesse agricole. Mais force est de constater qu’aujourd’hui, avec la ruée vers les sites d’orpaillage traditionnel, communément appelé « Damanda » et de surcroît,  à l’approche de l’hivernage ou en pleine saison même, cet appel du pied trouvera difficilement écho favorable. Cette situation est en effet devenue un véritable casse tête au niveau de nos exploitations familiales et a de réelles conséquences sur le déroulement de la campagne. D’où la présentation d’un sketch par le  groupe  Kabako de Niono lors de cette cérémonie pour invitant la jeunesse villageoise à s’intéresser à la terre. Très ému par la qualité  de cette prestation, le PDG Ilias Goro a lancé un cri de cœur : « j’invite la population de la zone office du Niger, plus particulièrement et la jeunesse à s’adonner à la terre pour son épanouissement et contribuer à l’effort de croissance agricole de l’Agropole de Ségou et du Mali. J’invite enfin, les chefs de familles à procéder à une rémunération conséquente de la main-d’œuvre familiale qui a participé à la formation de la richesse au niveau de l’exploitation agricole afin d’éviter le découragement de la jeunesse rurale, voire son départ en exode vers les grandes villes, les zones d’orpaillages, et d’autres continents plus hostiles »  a-t-il conclu.

Quant au représentant du Ministre à la cérémonie, Daniel Siméon Kéléma, il a salué et félicité le PDG de l’office du Niger pour l’élaboration et la consistance de son plan de campagne qui, selon lui, intègre tous les volets agricoles de la zone. Pour terminer, il a invité les paysans au respect du calendrier agricole pour une bonne récolte.

A titre de rappel, les réalisations de la campagne 2014-2015 ont été de 644.422 tonnes de riz paddy, 370.000 tonnes de produits maraîchers toutes spéculations confondues, 25.000 tonnes de maïs et 42.000 de pomme de terre.

 ABD

Source L’Enquêteur

Commentaires via Facebook :

PARTAGER