Soutien du gouvernement aux opérateurs économiques du Mali touchés par la crise : Plus de 5 milliards Fcfa alloués aux commerçants détaillants

0

Le 1er Comité de pilotage du Projet de formalisation des acteurs du commerce de détail (Profac) s’est tenu le jeudi 15 mars 2018 au département du Commerce et de la Concurrence, sous la présidence du ministre Abdel Karim Konaté. Le Profac, selon le ministre Konaté, est un projet qui entre en droite ligne dans le Programme d’urgence du président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, notamment en son point relatif au soutien aux opérateurs économiques

Président du Comité de pilotage du Projet de formalisation des acteurs du commerce de détail (Profac), le ministre du Commerce et de la Concurrence, Abdel Karim Konaté, en présidant la cérémonie d’ouverture du 1er Comité de pilotage du projet, a rappelé que le 16 août 2017, le Gouvernement du Mali a adopté le document du Projet de formalisation des acteurs du commerce de détail (Profac) et son plan d’actions, pour un coût total de 5 078 000 000 Francs Cfa sur une durée de cinq ans (2018-2022). Les missions, l’organisation et les modalités de fonctionnement du Profac sont définies respectivement dans l’Ordonnance n°037/P-RM du 27 septembre 2017 et le Décret n°0869/P-RM du 24 octobre 2017. Aux dires du ministre Konaté, la mise en œuvre du Projet de formalisation des acteurs du commerce de détail est en phase avec le Cadre stratégique pour la relance économique et le développement durable (Credd) et la Loi d’orientation du secteur privé (Losp). “En effet, les objectifs affichés du Gouvernement dans le 1er axe stratégique de l’objectif spécifique numéro 18 du Domaine prioritaire 7 du Credd sont de “réguler les activités commerciales en général, d’organiser et renforcer les acteurs du commerce intérieur et de développer les échanges commerciaux avec l’extérieur “. De même, la Loi d’orientation du secteur privé a, dans ses orientations stratégiques, mis l’accent sur la migration rapide du secteur informel vers le secteur moderne structuré. Le Profac prend en compte, en partie, le volet commerce de cette Loi “, a-t-il rappelé.

Les objectifs ambitieux du Profac

Selon le ministre Abdel Karim Konaté, le Gouvernement, à travers la mise en œuvre du Profac, contribuera à la promotion du commerce intérieur,  par la création de nouveaux Centres de gestion agréés (Cga) qui ont pour missions d’assister leurs adhérents en matière de gestion ; l’amélioration de la gouvernance des Cga mis en place ; l’appui au financement des acteurs du commerce de détail ; le développement des services non financiers pour permettre aux Cga de générer des ressources pérennes ; l’amélioration des conditions d’accès des Cga aux prêts bancaires pour ses adhérents ; l’amélioration des conditions de commercialisation des produits.

Les composantes du Profac

D’après le ministre Konaté, le Projet de formalisation des acteurs du commerce de détail (Profac) comporte 4 composantes, à savoir la création et au renforcement des Centres de gestion agréés (Cga); l’appui au financement des activités; l’appui à l’amélioration de la commercialisation des produits et la Coordination, le suivi-évaluation et la communication.

Plus de 500 millions Fcfa alloués au Profac pour 2018

Le Ministre a informé qu’au titre de l’année 2018, un montant de 550 000 000 Fcfa a été alloué au Profac, à travers le Budget spécial d’investissement. Et sur cette allocation, il a été ouvert pour le premier semestre un crédit de 209 000 000 Fcfa en plus de la participation des partenaires pour une somme de 300 000 000 Fcfa. “Au total, le projet dispose d’une allocation de 509 000 000 Fcfa pour le premier semestre 2018. Quant aux activités proposées au titre du premier semestre, elles sont extraites, par composante, du plan d’action du Profac 2018-2022”, a précisé le ministre Konaté.

Auparavant, le ministre Konaté avait félicité les membres du Comité de pilotage pour le choix porté sur eux par les départements et les structures. “Je ne doute point que vos observations et contributions seront d’un grand apport à la mise en œuvre du Projet“, a-t-il espéré. Cheick Oumar Sacko président du Synacodem et Albert Maïga, président de la Coordination des associations et groupements de commerçants détaillants du Mali, ont salué l’initiative du Profac qui est une bénédiction pour les commerçants détaillants du Mali. Ils ont invité leurs membres à plus d’union pour la réussite du projet.

S. DOUMBIA

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here