Affaire de la démission du DG de l’ENA : -Après le BVG et le Pôle économique, le CGSP saisi -Le Procureur du Pôle s’apprête à lancer ses enquêtes

1

Dans le but de voir clair dans ce qu’il est convenu d’appeler le dossier du « concours suspecté de l’ENA ayant provoqué la démission du DG Amadou Kéita », l’association malienne de lutte contre la corruption et la délinquance financière (AMLCDF) a saisi le Bureau du Vérificateur général pour enquêtes. Elle a aussi déposé une requête pour investigations devant le Pôle économique et financier du tribunal de la Commune III de Bamako, avant de saisir, la semaine dernière le Contrôle général des services publics (CGSP).

Selon nos informations, le samedi dernier, le président de l’AMLCDF, Moussa Ousmane Touré, a été informé par le Procureur du Pôle économique et financier, Mahamadou Diawara sur le début des enquêtes et des interrogatoires dans les prochains jours. Il aurait été déjà envoyé des correspondances à des ministres impliqués dans le dossier de ce concours suspecté de fraudes dans les résultats.

Contacté par nos soins pour recouper l’information, le Procureur du Pôle économique et financier, Mahamadou Bandiougou Diawara, a été on ne peut plus clair : « Dans tous les cas, une suite sera donnée à l’association, dont vous parlez, qui nous a saisis par une dénonciation ». Et d’ajouter avoir donné des conseils aux responsables de l’AMLCDF dans le but de leur permettre de « compléter » leur dénonciation. « Ils doivent rassembler le maximum de supports…et nous, par respect du principe de la transparence, nous les informerons de toutes les étapes de la procédure des enquêtes », a-t-il indiqué. Avant de préciser qu’il ne peut entrer dans le fond d’aucun dossier (secret professionnel oblige), mais, a-t-il insisté, une suite diligente sera donnée par rapport à cette dénonciation.

Bruno D S

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here