Election législative partielle d’Ansongo : L’URD demande l’annulation des opérations de vote à Tessit

0

L’Union pour la République et la Démocratie (URD) demande l’annulation des opérations de vote dans la commune de Tessit au motif qu’il y a eu des bourrages d’urnes.

Le 1er Vice-président de l’Union pour la République et la Démocratie (URD), Pr Salikou Sanogo, a animé un point de presse sur l’élection législative partielle d’Ansongo qui s’est déroulée le 10 janvier dernier. Il était entouré entre autres de l’honorable Abdoul Malick Diallo, élu à Ansongo, de Dr Beffon Cissé, mandataire du parti à la commission de centralisation des résultats au Ministère de l’Administration Territoriale et de Me Demba Traoré, Secrétaire à la communication du Parti.

Selon l’honorable Abdoul Malick Diallo, il y a eu incontestablement des bourrages d’urnes dans la commune nomade de Tessit où un taux de participation de 98% a été enregistré.  L’URD a pu envoyer des délégués dans neuf bureaux de vote. Il a expliqué que les résultats amenés par les délégués du Parti étaient de 512 voix pour l’URD et 2 574 pour le RPM. A la préfecture, l’URD a eu 170 voix contre 6 060 voix dans la commune de Tessi. Selon lui, les résultats des bureaux de vote ont été changés. « On avait 100 dans un bureau à minuit. A 6 heures du matin, on a 0 voix dans le même bureau », a-t-il souligné en précisant que « c’est le Commandant de la brigade de gendarmerie qui a amené les résultats à 14 heures au lieu du sous-préfet qui a disparu ».

« On ne peut pas comprendre que le nombre de votants soit supérieur à celui des inscrits », a déclaré Dr Beffon Cissé en donnant l’exemple d’un bureau de vote à Kôkô où il y a eu 299 votants contre 296 inscrits.  « Ce n’est pas parce qu’on est premier qu’on va se taire sur ces insuffisances », a fait savoir Me Demba Traoré.

« Nous sommes des républicains. Nous avons foi en notre justice. Nous attendons la cour avant de nous prononcer », a déclaré l’honorable Abdoul Malick Diallo en réponse à une question relative à un éventuel boycott du second tour par le parti de la poignée des mains.

Pr Salikou Sanogo a dénoncé ce qui s’est passée à Talataye où le scrutin a été empêché par les groupes armés. « Nous dénonçons l’incapacité du gouvernement à assurer un vote libre », a-t-il affirmé en condamnant les menaces contre l’honorable Diallo. Il a appelé les pouvoirs publics à punir les auteurs d’un tel acte.

Me Demba Traoré a annoncé que le parti a déposé une requête au niveau de la Cour Constitutionnelle pour l’annulation des opérations de vote dans la commune de Tessit.

B. Siby

PARTAGER