Environnement et assainissement : Débarrasser Bamako de ses déchets plastiques

2

Le projet « Bamako sans déchets plastiques » a été lancé officiellement ce samedi 08 juin 2019  par le ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable, HousseiniAmionGuindo, dans les locaux de la mairie de la commune VI du district de Bamako. C’était  en présence du maire de la commune VI, Boubacar Keïta, du chef dudit projet, Yacouba GarbaLanpo, de l’administrateur général de la Fondation Santé Environnement, Mohamed SaliaSogona…

Soutenu par la Fondation santé environnement, en partenariat avec d’autres organes  de lutte contre les déchets plastiques, ce nouveau veut ainsi en finir avec les déchets plastiques du district de Bamako à travers une nouvelle méthode.  Le maire Keïta a exprimé sa joie et sa volonté d’accompagner les initiateurs du projet pour l’atteinte des objectifs.  Avant d’indiquer: « la réussite de ce projet d’assainissement   ne peut pas être possible sans une parfaite adhésion de la population ».

Le chef du projet «Bamako sans déchets plastiques», Yacouba Garba Lanpo a indiqué que « le projet subdivisé en quelques phases  consiste  à faire une étude voire un diagnostic  pour savoir pourquoi la population ne respecte pas la loi adoptée en 2012 dans le cadre de la lutte contre les déchets. Nous avons mené une étude de perfection auprès des producteurs, populations, recycleurs et des commerçants », a-t-il expliqué.  Avant d’ajouter : « Les résultats obtenus dans cette deuxième phase ont permis de collecter certaines données et d’organiser voire de créer le dynamisme au niveau des recycleurs en place ». L’administrateur général de la Fondation Santé Environnement, Mohamed SaliaSogona de lancer : « zéro déchet plastique à Bamako ! Est-ce un rêve ? Osons rêver, mais osons aussi nous engager et nous investir avec détermination pour que ce rêve devienne une réalité ». A l’en croire : «le chemin est certes long et plein d’embûches, mais si chacun y mettait du sien, nous menons l’esquif au bon port ».

Quant au ministre Housseini AmionGuindo, il a remercié les initiateurs du projet avant de leur souhaiter bon vent. Il termine en leur assurant le soutien de son département ainsi que toutes les associations et personnes dévouées pour lutter contre ce phénomène.

LassiSanou

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. comrades communique from Julu Mandingo to all Ubuntu. What is needed is separation of plastic on basis of what is recyclable plus to what. Thereafter equipment should be purchased that allow plastic to be recycled to numerous useful plus marketable products that plastic may be recycled too including parts to various other goods. Suitable equipment may be purchased from Asia especially China.
    As for plastic that may not be recycled it should be burned outside city on one day per week as should all other burning be done. No burning of trash for sake of disposal should be done excess one set day of every week.
    Very much sincere,
    Henry Author(people of books) Price aka Obediah Ubuntu IL-Khan aka Kankan aka Gue.
    translationbuddy.com

  2. comrades communique from Julu Mandingo to all Ubuntu. Most plastic is capable of being recycled if properly separated. We must separate those plastics plus purchase equipment that allows us to recycle that plastic to other goods including furniture. This equipment is available in places like China plus elsewhere in Asia. We have only to order that equipment plus thereafter new industry is born in Mali that reduce presence of plastic. As for plastic that we will be unable to recycle in near future we like all Malians should designate one day each week we all make burn garbage. This will give noticeable cleaner air as we pursue equipment that will allow us to recycle what would be garbage.
    Very much sincere,
    Henry Author(people of books) Price aka Obediah Ubuntu IL-Khan aka Kankan aka Gue.
    translationbuddy.com

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here