Environnement : la société de gestion forestière AHC reboise des hectares à Kayes

0

Le gouvernorat de Kayes, la direction régionale des eaux et des forêts et la  société de gestion forestière Abdoulaye Halidou Cissé ont procédé ensemble, ce jeudi 1er Août,  au lancement de la campagne de reboisement de la région de Kayes dans la première forêt classée du Mali, village de Paparah près de la ville des rails. Elle prévoit la production de deux millions de plantes et la plantation  des centaines hectares

Maliweb.net D’emblée, le directeur de cabinet du gouverneur, Meyssa Fané, a déploré l’avancement du désert  en indiquant que le Mali est  un pays enclavé et désertique sur les deux tiers de son territoire.  Toute chose qui est, selon lui,  à l’origine de la disparition des forêts et la faune.  D’après lui,  cette campagne de reboisement vise à embellir les agglomérations, conserver la biodiversité et de lutte contre la désertification.  « La campagne de reboisement  vise à sensibiliser les populations, en les faisant comprendre que  la disparition des forêts menacent l’équilibre écologique, dont les corollaires  sont la perte de la biodiversité et la l’accentuation des effets néfaste du rechaussement climatique », a insisté le représentant de l’exécutif de la première région, qui ajoute qu’elle permettra de  produire deux millions de plantes, la récolte de  cinquante noix de rôniers, la plantation de 1800 hectares toutes espèces  d’arbres confondues, la mise en œuvre de 50 plans aménagé approuvé par la région de Kayes.

C’est la forêt classée du village de Paparah qui a été choisie par les autorités régionales, première forêt classée du Mali, pour le lancement de la campagne sous le thème  « l’arbre  est le sceau de la vie  sur terre. Plantons-en pour le bonheur de la génération futur »

La direction régionale des eaux et forêt et la société de gestion forestière Abdoulaye Halidou Cissé  veulent planter, à travers cette campagne de reboisement,  de 200 hectares dont 150 dans le cercle de Kéniéba, 5 à Kayes  et 5 autres dans le cercle de Ségou ainsi que le district de Bamako et environ.

Planter pour protéger la biodiversité 

Le directeur de la société de gestion forestière Abdoulaye Halidou Cissé, «  nous possédons des milliers de  pieds d’arbres que nous allons mettre à la disposition des populations qui manifestent leur désir de reboiser leur environnement ». A l’en croire, la mission de sa société est de protéger l’environnement, en procédant à des campagnes de reboisements et de sensibilisation pour la protection de la biodiversité et la faune. Et de poursuivre que sa société récompense les communes qui ont su protéger leur environnement de la déforestation et les feux de brousse.  Pour ce faire, les communes  de Marédounayan, Sorédoumaya et Koursané, arrivées respectivement première, deuxième et troisième, ont reçu une somme symbolique chacune pour leur engagement  dans la conservation de la biodiversité de leur  environnement.  Pour la conservation des arbres déjà plantés, la société  a financé la réalisation d’un forage, recrutée du personnel pour le suivi de la préservation des plantes de la forêt classée de Paparah, située à deux kilomètre de la ville de Kayes.

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here