Abus de confiance/Escroquerie : De nombreuses entreprises du BTP victimes d’escroquerie de la part de l’honorable Mamadou Do Tounkara

    0

    Décidément la corruption, l’arnaque et autres formes de tromperie auraient monté d’un cran sous le régime d’IBK, venu pourtant pour lutter contre ces fléaux. Mêmes les honorables députés ne manquent pas de moyens pour spolier les paisibles citoyens. C’est le cas de Mamadou Do Tounkara, élu à Kita sous les couleurs du RPM, actuellement 1er vice-président de l’Assemblée nationale, qui a, au nom d’un marché fictif, dépouillé plusieurs entrepreneurs du BTP.

    Les faits remontent 2015, précisément entre février et juillet. En effet, le véreux députéa, au nom d’un marché chimérique financé par un fonds turc qui n’a jamais existé, escroqué plusieurs entreprises œuvrant dans le domaine des B TP au Mali. Selon nos sources, courant 2015, l’honorable Mamadou DO Tounkara, à travers une entreprise fantôme dénommée Doumbia –SARL, a contactéplusieurs entreprises du BTP pour un marché portant sur  la construction de 4000  kits scolaires au Mali, dont 2000 pour le seul  cercle de Kita, sa circonscription électorale. Ainsi, il fera croire aux entrepreneurs qu’il y eut appel d’offres et que c’est Doumbia SARL qui a gagné le marché. Pour inciter davantage les entrepreneurs à mordre à l’appât, il leur a fait savoir que les travaux sont financés par un fonds turc et que c’est le président IBK lui-même qui s’est rendu   en Turquie pour le  négocier. Toujours dans ses œuvres machiavéliques, le député et ses complices montreront une autre entreprise dé nommée SOCOGEC, qui appartiendrait à un Sénégalais, comme maître délégué d’ouvrage.

    Dans un premier temps, le député arnaqueur et ses entreprises fictives avait fixé le montant de 75.000.000F (soixante-quinze millions) par kit. Vue l’ampleur des travaux, cela n’a pas été du goût des entrepreneurs. Finalement ce montant sera revu à la hausse à 80.000.000F (Quatre-vingts millions). Ce montant suscita alors du l’engouement auprès des entrepreneurs.  Pour avoir le marché, il y a avait certaines conditions à remplir. Ainsi, les entrepreneurs devaient payer à un  notaire, le montant de 200.000F CFA par kit scolaire qu’il prétend réaliser. Pour cela un cabinet de notaire leur fut indiqué pour le paiement de cette somme. Une autre condition était que les 5% du montant de chaque kit scolaire  étaient y versés au compte de  Doumbia SARL, appuyé d’un  supposé ingénieur du nom de  Fadiala  Kéita. Ensuite chaque entrepreneur devrait se rendre dans les villages où il prétend réaliser ses travaux pour discuter avec le chef de village et ses conseillers. Ainsi, le marché était donné en fonction de ces différents Procès-verbaux (PV).En outre chaque entreprise devrait préfinancer  les travaux à hauteur de 20%.

    C’est ainsi que les entrepreneurs se rendirent dans les différents villages du cercle de Kita pour avoir l’aval du conseil villageois ainsi que l’indication du site sur lequel les travaux devaient être  réalisés.

    Beaucoup d’entreprisesavaient ainsi commencé à travailler  sur fonds propres. Si certaines avaient préfinancé les travaux à hauteur de 20% du montant total, d’autres sont allées jusqu’à 50%. Celles qui ont trainé les pieds étaient seulement à l’installation. Selon les informations, certains entrepreneurs avaient même érigé des châteaux. Et le projet avait suscité beaucoup d’espoir dans les différents villages. D’ailleurs le village de Tambaca avait donné son terrain de sport pour la réalisation du kit.

    Au moment où les entrepreneurs espéraient avoir de l’argent, quelle ne fut leur surprise et déception !Ils se rendirent compte qu’ils venaient d’être victimes d’escroquerie du député Mamadou Do Tounkara car le supposé fonds turc n’a jamais existé. Les pauvres entrepreneurs n’ont que leurs yeux pour pleurer car ayant englouti leurs fonds dans un marché fictif monté de toute pièce par le véreux député. L’honorableMamadou Do Tounkara et ses entreprises fantômes, Doumbia SARL et SOCOGEC font souffrir les entrepreneurs. D’autres ont été ruinés car ayant dépensé les maigres fonds dans le préfinancement des kits scolaires.

    Aux dernières nouvelles la SOCOGEC a complètement disparu des rues de Bamako. Le promoteur, un Sénégalais, serait rentré chez lui. Pour tromper la vigilance des gens, elle avait élaboré des cartes d’invitation pour faire part de la pose de la première pierre de la maison des jeunes.

    Nous allons  donner plus de détails dans notre prochaine parution.

    Ah escroquerie quand tu nous tiens !

    Affaire à suivre !

    Bryant Advantage. The Bryant Advantage probably has the most comprehensive study package that is well written using lots of analogies so it can be understood easily by new CCNA students as well as seasoned Cisco professionals. It is on par with the Cisco Press as far as price and another nice benefit is he also has a lab workbook too. We also sell the Bryant Advantage CCNA Lab Hardware Topology to compliment his lab workbook so you can follow through all the labs step by step.
    210-260 pdf
    But it is a solid solution. The next suggestion is the Cisco Press CCNA study guide. This is a more expensive solution and is written in technical terms and probably does not explain some of the concepts as clearly as the Sybex Guide.
    200-125 dumps
    We are providing the helping material in two ways which are • PDF • Practice Test Software PDF Exam – the first technique expected of applicants to prepare for CCNA Routing and Switching 200-125 Cisco Certified Network Associate, are hand notes that consist of full, comprehensive information about every CCNA Routing and Switching 200-125 Cisco Certified Network Associate area.
    300-115
    A candidate being able to correctly answer all of the questions encompassed in Cisco 200-125 dump is very likely to pass the exam with flying colors, so if I were you, I would jump at the chance to get a high score. 
    http://www.itcert-online.com/
    However, most of the time many questions asked in a preceding exam are somewhat repeated either in the same formulation or paraphrased.
    cisco
    We want to be very clear, just having routers, switches and a lab workbook is not enough to pass your Cisco exam.

    Moussa Diarra

    Commentaires via Facebook :

    PARTAGER