Insécurité à Kalaban-coura ACI : Un boutiquier abattu dans la nuit du dimanche 4 au lundi 5 octobre

    2
    Le colonel-major Salif Traoré interpellé
    Le colonel-major Salif Traoré interpellé

    L’insécurité à atteint son paroxysme à Kalaban-coura, en Commune V du District de Bamako. Un pied de nez au Colonel Salif Traoré, qui vient de prendre fonction au ministère de la Sécurité, en remplacement du Général Sada Samaké, qu’on accusait de manque de résultats?

    En tous les cas, presqu’aucune nuit ne se passe sans que l’on n’entende des coups de feu ou que l’on n’apprenne qu’une boutique ou qu’une maison a été dévalisée. Le dernier fait en date remonte à la nuit du dimanche 4 au lundi 5 octobre. Après une série d’attaques dans cette zone, les bandits vont atterrir ce jour là chez A. Yattara, boutiquier de son état.

    Armés jusqu’aux dents, les malfrats ne vont pas hésiter à lui tirer dessus. Sans doute devant son refus de voir dévaliser sa boutique. Il a été conduit à sa dernière demeure le mardi 6 octobre 2015.

    Si la promptitude de la police, qui a réussi à mettre la main sur l’un des bandits, doit être saluée, il convient également de signaler que l’enquête sur les vols qualifiés à répétition dans ce quartier doit être confiée aux services d’investigation de la Gendarmerie. Cela, au regard de la tournure qu’elle a prise.

    En effet, selon des informations précises, l’arme retrouvée sur le bandit arrêté, et qui pourrait être celle avec laquelle on a tiré sur le boutiquier, appartiendrait à un jeune policier. Comment l’arme de cet agent s’est-elle retrouvée dans les mains de ces malfrats, si ces informations se confirmaient?

    Ce dernier a-t-il servi de complice à ces bandits pour cette attaque, ou opèrent-ils ensemble depuis longtemps? En attendant, on peut dire sans risque de se tromper que cette affaire se présente comme un premier test de confiance pour le nouveau ministre de la Sécurité.

    Elle donne aussi l’occasion à la police de redorer son blason, terni par les sales besognes qu’elle mène à longueur de journée, aux yeux d’une bonne partie de la population. A suivre.

    Yaya Samaké    

    Commentaires via Facebook :

    PARTAGER

    2 COMMENTAIRES

    1. Helas, c’est ca Bamako actuellement (vols, Rackettes, menaces, assassinats etc…).
      J’espère que nos forces de securité ramèneront la quiétude très bientot.
      Que son ame repose en paix et mes sincères condoléances a sa famille.

    2. L’Inspection des Services de Sécurité et de la Protection Civile est la Police de la Police. Elle doit s’auto-saisir sans désemparer.

      VIVE LA REPUBLIQUE

    Comments are closed.