Yirimadio : Une rixe entre marabout se solde par la mort d’un protagoniste

    1

    Qu’est ce qui a bien pu se passer pour qu’A. D. et B. C., tous deux marabouts, partageant la même cour et ressortissants du même village arrivent à s’entre-tuer ?

    Les faits ont eu lieu à Yirimadio, le samedi 11 mai dernier. B. C. est un marabout connu de tout le quartier et qui a une bonne clientèle. Il vit dans une cour commune, avec sa femme. Un jour, il fit venir et installer dans la cour, A. D., également marabout du même village que lui. Bien que marié, celui-ci est venu seul, le temps que les affaires marchent et lui permettent de faire venir sa famille.

    Pour des raisons que les voisins n’ont pas comprises jusque-là, le climat s’est vite détérioré entre les deux marabouts. Les insultes et les invectives volaient tous les jours, au point que B. C. en est venu à tracer une frontière dans la cour.

    Il menaçait régulièrement A. D. de le poignarder s’il s’avisait à franchir sa frontière. Celui-ci n’en tenait nullement compte et semblait le narguer.

    Ce 11 mai, le ton a monté, et B. C. a fini par mettre sa menace en exécution. Après avoir tué son ami, confrère et voisin, B. C. s’est rendu de lui-même à la police qui alerta la gendarmerie et les services de secours, et à leur arrivée, A. D. avait déjà rendu l’âme.

    Sira Diarra

     xxxxxx

     Torokorobougou :

    Le braquage se termine en prise d’otages

    3 bandits armés ont tenté, le vendredi dernier, de cambrioler en début d’après-midi, une épicerie à Torokorobougou. Devant la résistance des riverains, le cambriolage est devenu une prise d’otages.

    Pour une fois, la police a été prompte ce vendredi 17 mai à Torokorobougou. 3 jeunes, dont les deux arrêtés sont tous des Fall. Ils ont tenté de cambrioler, aux environs de 20 heures, une épicerie à Torokorobougou. Les populations, les clients, et les passants, témoins, ont opposé de la résistance. Un des cambrioleurs a ouvert le feu, blessant mortellement le gardien au ventre, et une dame au bras.

    C’est ce coup de feu qui alertera les éléments du 4ème Arrondissement qui se déporteront automatiquement sur les lieux.

    Les éléments de la BR ont pu appréhender un des cambrioleurs du nom de Mamadou Baba Fall, 25 ans.

    Dans la foulée, les informations ont fait état qu’un second qui serait armé d’un P.A s’était retranché dans une famille aux 300 Logements. Ainsi, avec le renfort des unités spécialisées (BAC, BSI, GIPN/FORSAT), le 4è Arrondissement s’est rendu sur les lieux pour procéder à une fouille minutieuse dans la famille indiquée et les environnants immédiats. Grâce à cette fouille, ils ont mis la main sur Abdou Fall âgé de 27 ans.

    Les deux bandits ont reconnu avoir tenté ce braquage. Le gardien blessé a succombé à ses blessures. L’enquête continue par le Commissariat du 4ème Arrondissement pour mettre la main sur le reste de la bande. L’équipe d’intervention a été saluée et encouragée par la population après l’opération soldée par un succès.

    Sira Diarra

     

    Commentaires via Facebook :

    PARTAGER

    1 commentaire

    1. ….LES MALIENS DOIVENT SE PRENDRE EN MAIN ET REFUSER L ISLAM ET LA FRANCOFOLIE LES DEUX CARREMENT ESCLAVAGISTES…..

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here