Mali : les hommes de média outillés sur la Loi portant répression de la Cybercriminalité

0

Le ministre de la justice et des Droits de l’Homme, garde des sceaux, Mamoudou Kassogué, a présidé la cérémonie de  lancement des journées d’échange « Presse et Justice » et d’ouverture de l’atelier sur la cybercriminalité à l’intention des hommes de média. C’était le jeudi 08 juillet à la Maison de la Presse.

Maliweb.net –La présente cérémonie marque l’ouverture de la première journée  d’échange entre la presse et la justice. Le thème retenu est : « Outiller les hommes de la presse sur la loi portant répression de la Cybercriminalité ». L’objectif est d’expliquer et sensibiliser les hommes de média sur le contenu de la Loi portant Cybercriminalité.  Car pour le président de la Maison de la presse, Bandiougou Danté, le contenu de cette Loi demeure mal connu par les journalistes. « Les derniers emprisonnements des hommes de média sont liés à cette loi », a-t-il attesté.

Tout en rappelant que la justice et les médias sont les piliers de la démocratie, le Président Danté a invité les hommes de média à s’approprier le contenu des Lois de la République. Car on ne peut pas être « journalistes sans connaître les lois du pays », a-t-il assuré. C’est dans ce cadre qu’il a appelé ses confrères à suivre avec assiduité les différentes communications sur la Loi portant répression de la Cybercriminalité.

Le choix de cette thématique pour marquer cette première journée, n’est pas fortuit. Car selon le ministre de la justice et des Droits de l’Homme, garde des sceaux, Mamoudou Kassogué, l’évolution technique et technologique du monde d’aujourd’hui, devenu un véritable village planétaire domptant et l’espace, s’est révélée être un boulevard pour les activités criminelles de toutes natures, à travers souvent des bandes organisées pour défier la puissance de l’Etat. « Notre pays n’échappe pas à cette réalité d’un monde victime de ses propres prouesses techniques et technologiques (…) », a dit Mamoudou Kassogué.

Fléau des nouveaux médias digitaux, le ministre de la justice a indiqué que la cybercriminalité désigne toutes ces activités illégales menées à l’aide de la technologie. « Par les moyens dont ils disposent et, souvent, par leur organisation, les cybers délinquants constituent une réelle menace par la paix, la cohésion sociale et les bonnes mœurs de notre société », a-t-il assuré.

Pour le ministre Kassogué, la Cybercriminalité, dont les formes de manifestation sont aussi diverses que complexes, a malheureusement, infecté et affecté le secteur médiatique au point d’être un fléau qui le gangrène. « C’est en cela que les professionnels des médias doivent se mobiliser pour jouer pleinement leur rôle, aux côtés de l’Etat, afin de se soustraire des nids criminogènes entretenus et organisés par les cybers délinquants », a-t-il ajouté.

Pour cela, il s’agira de trouver les voies et moyens permettant organes médiatiques de mener les activités, à travers l’utilisation des plateformes offertes par les nouvelles technologiques, à travers l’utilisation des plateformes offertes par les nouvelles technologiques, mais dans un cadre beaucoup plus sécurisé pour eux-mêmes, pour leur usagers, pour les simples citoyens, en un mot, pour l’ensemble de la société.

Abdrahamane SISSOKO/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here