Scandale foncier la commune rurale de Pelengana : Dossier sous haute pression

0

Par miracle, Monsieur Fousseyni COULIBALY l’épicentre du plus grand scandale foncier dans la commune rurale de Pelengana a été arrêté à Bamako ce mois-ci avant d’être conduit à la gendarmerie de Pelengana.

Pour le commun des mortels, cette  arrestation permettra à coup sûr d’aller au-delà des allégations et se faire une idée concrète de l’étendue des dégâts, des implications et des complicités éventuelles. On comprend dès lors que l’évènement  a enflammé la toile. Les  victimes invitées par voie de presse à porter plainte se sont pressées à la gendarmerie.

Mais voilà que le retour manu militari  de celui qui se serait joué des politiques, des cadres et du simple citoyen, constitue à la fois espoirs  et inquiétudes.

Pour les victimes c’est l’occasion inespérée de rentrer dans leurs droits ou tout simplement  se faire rembourser.

De l’autre côté des éventuels complices joueraient à l’apaisement en dédommageant en catimini certains plaignants. Par ailleurs les mêmes sont entrain de solliciter l’implication certaines personnalités morales ou religieuses aux fins d’un règlement à l’amiable.

Ces sollicitations de ceux qui sont considérés comme des notabilités de la cite inquiètent les victimes et laissent cours à des interprétations les plus fantastiques .Du coup la tension monte dans l’opinion et les regards sont rivés sur le procureur près du tribunal de grande instance de Ségou

Les faits faut-il le rappeler remontent au début de l’année quand le scandale a éclaté sur les réseaux sociaux. M Fousseyni COULIBALY agent Voyer de la mairie de Pelengana  se serait spécialisé dans la falsification des écritures et dans la production de faux permis d’occuper établis au nom de la commune et portant la signature falsifiées de madame le maire. Conséquence ces centaines de faux permis circulent dans la nature et les victimes se compteraient par dizaines.

A chaud Madame la  maire de Pelengana s’estime trahie  trouve qu’elle a été victime d’abus de confiance de la part de  son agent-voyer.

L’argumentaire développé par la première responsable de la commune est loin de convaincre une partie de l’opinion. Certains n’hésitent pas  à mot couvert à indexer  des élus de   duplicité  pour ne pas dire une complicité. On en saura davantage quand M Fousseyni COULIBALY se mettra à table

BMS

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here