Spéculation foncière : Situation préoccupante à Fombabougou Plateau

0

L’Association Benkadi fait face à une souffrance sans précédent. Le sapeur-pompier Boubacar Diarra, Amara Kanté, semblants de géomètres, M. Sissoko, contentieux du maire de Moribabougou ;  M. Ballo ainsi que Drissa Koné, respectivement agent représentant des domaines et de l’urbanisme à la mairie de Moribabougou seraient les fauteurs d’énormes troubles, les plus hautes autorités en charge des affaires foncières et sécuritaires sont interpellées avant qu’il ne soit trop tard.

 Suite à la publication de l’article sur le contentieux foncier à Fombabougou Plateau opposant Mme Diarra Aminata Traoré à Issa Niaré “le mercredi 16 janvier dans l’Œil du Péon n°21 et dans Le Confident n°73 du mardi 22 janvier  2019”, l’Association Benkadi constituée d’innombrables victimes de spéculation foncière a vu renaitre l’espoir et s’est démarquée de son désespoir et mutisme tout en découvrant qu’il existe d’autres moyens pour faire face aux spéculateurs fonciers bien soutenus par certaines autorités spécialisées en réception des dessous de tables.

Selon l’Association Benkadi l’affaire opposant Mme Diarra Aminata Diarra à l’usurpateur Issa Niaré est une parmi tant d’expropriations foncières qui gangrènent la population de Fombabougou de jour à jour à cause d’une bande de spéculateurs en parfaite complicité avec certains agents de la Mairie de Moribabougou ainsi que des domaines et de l’urbanisme.

Certains parmi les spéculateurs tels que Drissa Traoré alias Mujao à cause de son extrémisme ainsi que Boubacar Diakité, ex-secrétaire général  de l’Association  Benkadi  qui a trahi l’Association pour se rallier aux spéculateurs savent tous qui sont les véritables propriétaires des différentes parcelles, mais refusent de dire la vérité par simple gourmandise.

Parmi les cas de de spoliation les plus flagrants  à  Fombabougou Plateau au-delà du cas de Mme Diarra Aminata Traoré, l’Association Benkadi témoigne la spoliation flagrante du terrain de Siaka Sabé par Drissa Traoré alias Mujao ; celles de M. Banou ; M. Kouma ; M. Damou Sacko ainsi que de l’imam Abdoulaye Diallo par un certain Bouba Diarra, agent de la protection civile, sapeur-pompier exerçant illégalement la fonction de géomètre à la fois ; celles d’Oumar Kafana et Daouda Tolo sont spoliées par Sidi Traoré ayant comme géomètre  Amara Kanté un agent de nettoyage se disant géomètre. Celles “2 parcelles”  de  Broulaye Bagayoko spoliées par Jean Dakouo, professeur de musique à l’Ecica au nom de Drissa Tangara. Également les parcelles de Lassi Doumbia sont détournées par le même Jean Dakouo à la solde de Drissa Tangara.

Selon les informations de l’Association Benkadi le pire est que le nomme Drissa Traoré alias Mujao a, en violation flagrante de la loi, démoli la construction de Siaka Sabé tout en l’entourant avec une clôture. Or tous les membres de Benkadi confrontés aux spoliateurs ont acquis leurs parcelles à l’issue des plans de morcellement légalement réalisés par la mairie de Moribabougou, le préfet du cercle de Kati et le sous-préfet de Kalabancoro courant 2011.

De cette date jusqu’en 2018 personne ne s’est présentée pour réclamer une quelconque propriété desdites parcelles. C’est dernièrement en 2018 que ces fossoyeurs se sont présentés tout en revendiquant arbitrairement la propriété des parcelles sous forme de 50 mètres carrés à l’intérieur desquels se trouvent les parcelles des membres de Benkadi.

Dans toute cette histoire, il s’avère qu’une décision illégitime et illégale prise par le maire Diarrah Diarra le 14 décembre 2016, annulant le plan de morcellement de la série FS de AQ pour empiètement aux concessions rurales FM du cercle de Kati dont le reste n’a pas été annuler car attribué au maire et à ses partisans. C’est pourquoi Drissa Koné et M. Ballo censés être les représentants de l’Etat auprès de la mairie pour pâlir à toutes les spoliations, seraient malheureusement à la base de tous ces problèmes qui prévaut à Fombabougou Plateau.

Et arbitrairement, contre toute justice, ces derniers seraient des soutiens indéfectibles aux spoliateurs en enfermant les membres de l’Association Benkadi pour donner le champ libre à leurs adversaires de faire des constructions illégales. Malgré les intimidations, attaques et emprisonnements dont ils sont victimes, les membres de Benkadi affirment qu’ils ne vont céder cette face à quoi ou qui que ce soit.

A suivre…

Dognoume Diarra

Source : Œil du PEON

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here