Assemblée générale des architectes : Diagnostic sans complaisance de la profession

0
Issiaka Tembely, président Ordre des architectes
Issiaka Tembely, président sortant des  Ordre des architectes

” L’architecte face au défi du changement climatique “, tel était le thème retenu pour l’Assemblée générale élective des Architectes du Mali tenue le samedi dernier au Grand hôtel de Bamako sous la présidence de M. Issaka Timbely, le président sortant qui est d’ailleurs candidat à sa propre succession. Il s’agissait, au cours de cette assemblée de faire un diagnostic sans complaisance de la profession. A la fin, les architectes se sont convenus du report de l’élection du nouveau bureau à une date ultérieure

Le Conseil de l’Ordre des Architectes du Mali a tenu le samedi 14 novembre 2015 dans la salle Benso du Grand hôtel de Bamako, les travaux de son Assemblée générale élective qui avait pour thème : ” L’architecte face au défi du changement climatique “. Une cérémonie a regroupé autour des architectes du Mali, tous les acteurs intervenants dans le domaine des BTP ainsi que leurs partenaires.

Le président sortant, M. Issaka Timbely, dans son discours, a invité les architectes, individuellement et collectivement, à un retour aux sources, à revisiter les fondamentaux de la profession. D’où un rappel aux différentes missions allouées à un architecte. Pour lui, un architecte est un artiste, un technicien exerçant une profession libérale qui, dans les règles de l’art, compose les édifices et les espaces vécus, en détermine les propositions, la structure et la distribution, en dresse les plans, rédige les devis, coordonne l’exécution des travaux et contrôle la conformité dans l’exécution.

Aujourd’hui, il est temps pour les architectes de faire un examen de conscience, c’est-à-dire s’interroger pour ne pas compromettre l’avenir de la jeune génération, a souligné le président dans son message. Avant d’appeler les architectes à faire des diagnostics sans complaisance dans ce secteur afin d’y apporter des solutions idoines. Pour cela, il a appelé l’union sacrée de tous les architectes afin de relever les défis qui ruinent la profession de l’architecte.

Il a aussi établi un lien de causalité entre le changement climatique et l’Architecte-Habitat. Il a noté dans ce sens que les impacts des changements climatiques auront des effets néfastes sur la santé, l’environnement, les moyens de subsistance économique en particulier pour les populations urbaines pauvres, les zones d’habitat informel et d’autres groupes vulnérables. Des situations qui toucheront non seulement les méthodes mais aussi les matériaux. D’où la nécessité d’anticiper et d’adapter à toutes éventualités.

Pour terminer, le président de l’Ordre des Architectes du Mali, M. Issaka Timbely, a mis l’accent sur le défi du moment, à savoir créer des Habitats prêts à affronter les impacts climatiques existants et futurs afin de limiter leur ampleur et leur gravité.

A sa suite, les partenaires et les sponsors ont, tour à tour, pris la parole pour saluer la tenue de cette Assemblée générale et présenter leurs produits et structures qui interviennent dans le domaine des BTP. Il s’agit, entre autres de l’AMANOM, les Ordres des Ingénieurs-conseils, des Urbanistes, des Géomètres, de l’Assurance Saham, de Razel, de la BSIC, etc.

Aux termes de cette Assemblée générale, les architectes ont décidé de reporter l’élection du bureau à une date ultérieure. Pour le moment, le président sortant, M. Issaka Timbely est seul candidat à sa propre succession.

 

Youssouf Sangaré

PARTAGER