Les spéculateurs fonciers dans le collimateur du ministre Alioune Berthé : Annulation de plusieurs décisions illicites de morcellement à Bamako et dans les régions

1

Des enquêtes en cours pour traquer les auteurs des malversations foncières 

Le ministre des Domaines et des Affaires foncières, Alioune Badara Berthé, vient d’enregistrer des résultats très encourageants dans le cadre de la lutte contre les spéculations foncières. En quelques mois seulement, il vient de faire annuler plusieurs décisions de morcellement jugées illicites aussi bien à Bamako que dans certaines capitales régionales. Il s’agit des décisions de morcellement faites sans un accord favorable du Gouvernement. C’est pourquoi, beaucoup de maires se trouvent être aujourd’hui dans le collimateur de Me Berthé dont les actions ont été fortement saluées par les populations. 

La nomination de celui qu’on nomme Me Alioune Badara Berthé au poste de ministre des Domaines et des Affaires foncières, le 5 mai 2019, dans le gouvernement de Dr Boubou Cissé, a été un grand ouf de soulagement pour beaucoup de citoyens maliens victimes des spéculateurs fonciers à Bamako et à l’intérieur du pays. Surtout que le département des Domaines et des Affaires foncières est aujourd’hui le plus sollicité à cause des innombrables problèmes fonciers. La dernière édition de l’Espace d’Interpellation Démocratique (EID) du mardi 10 décembre dernier en est la preuve. Le dossier sur le foncier était au centre des accusations comme lors des précédentes.

Heureusement que le ministre Alioune Badara Berthé est en train de trouver des solutions idoines à ce phénomène avec des actions concrètes, menées dans les règles de l’art. Aujourd’hui, beaucoup de victimes peuvent dire “Grand merci” au Ministre. Quelques mois seulement après sa nomination, Me Berthé est en train de montrer les preuves de sa compétence sans aucun bruit car loin de tout tapage médiatique.

En fait, Me Alioune Berthé veut tout simplement mettre de l’ordre, notamment dans les attributions foncières aussi bien au niveau de la capitale que dans les régions. Selon des sources crédibles, plusieurs décisions de morcellement jugées illicites viennent d’être annulées purement et simplement par le ministre des Domaines et des Affaires foncières. Cet acte a été fortement salué. “Vraiment, cet acte du ministre des Domaines et des Affaires foncières mérite d’être soutenu et encouragé par la population. C’est très rare de voir un ministre prendre une telle décision sans aucun bruit ou campagne médiatique. Donc, nous le soutenons à 100%”, nous a précisé une autre source.

S’agissant de l’annulation de ces décisions, il faut préciser que plusieurs maires dans le district de Bamako ont été obligés de revenir sur de multiples décisions de morcellement. C’est le cas du maire de la Commune III, Mme Djiré Mariame Diallo communément appelée “Ellen Johnson Sirleaf”, qui est très citée dans beaucoup de scandales à travers sa gestion.

Autres décisions prises par le ministre des Domaines et des Affaires foncières, il s’agit des champs et des espaces illégalement morcelés dans certains quartiers de Bamako, notamment à Missabougou, Sirakoro. Ils ont été remis en l’état. Sans oublier les espaces publics à Ségou, Markala et Sikasso…

C’est dire que toutes les plaintes déposées auprès du département des Domaines et des Affaires foncières ont très souvent eu une suite favorable. Voilà, pourquoi, un responsable de l’Association des Ségoviens à Bamako s’est réjoui après avoir obtenu l’annulation du morcellement d’une partie du cimetière de Darsalam à Ségou.

En tout cas, le ministre Alioune Berthé semble déterminé à aller jusqu’au bout de combat contre les prédateurs fonciers. Selon nos sources, il s’attaquera, dans les jours ou semaines à venir, aux auteurs des malversations foncières. D’ores et déjà, des enquêtes sont en cours au niveau de toutes les mairies des six communes de Bamako et de celui du District afin de traquer les fautifs.

Autre défi du ministre Alioune Berthé, c’est la réforme du code domanial qui permettra de mettre fin aux actions mafieuses des maires et aux malversations foncières devenues aujourd’hui de sérieux problèmes.

Pour services rendus à la nation, le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, vient de le décorer en l’élevant au grade d’Officier de l’Ordre national du Mali, par Décret N°2019 / 0909/P-RM du 19 novembre 2019. Il est décoré en même temps que d’autres ministres, notamment Boubacar Alpha Bah, Kamissa Camara, Safia Boly, Yaya Sangaré…

 El Hadj A.B.HAIDARA

 

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here