Carnage à Sobame Da, région de Mopti – Bilan provisoire : 95 morts et 19 portés disparus

10

95 morts et 19 portés disparus, plusieurs animaux abattus et des maisons incendiées, c’est le bilan provisoire, dressé par le gouvernement malien, de l’attaque perpétrée, le dimanche 9 juin 2019, contre un village de la commune de Sangha, dans la région de Mopti.

Dans la soirée du dimanche dernier, des hommes armés, soupçonnés d’être des terroristes, selon le gouvernement malien, ont mené une incursion dans le village de Sobame Da, situé dans le cercle de Bandiagara. Bilan provisoire: 95 morts, 19 portés disparus, plusieurs animaux abattus et des maisons incendiées. «En plus des pertes en vies humaines, tout est parti en fumée. C’est un véritable carnage », témoigne un ressortissant de Bandiagara.

Selon le gouvernement malien, des renforts sont actuellement déployés dans le secteur et mènent un large ratissage pour traquer les auteurs. Pour Mahamat Saleh Annadif, le chef de la Minusma, ce drame rappelle également et malheureusement que dans cette spirale de la violence, il n’y a pas les méchants d’un côté et les gentils de l’autre. «Tout le monde est responsable. Le seuil de l’intolérable est atteint et le temps d’un sursaut national s’impose », a déclaré le représentant spécial du secrétaire général des Nations Unies au Mali.  Antonio Gutterres, le secrétaire général des Nations Unies, dans un rapport adressé au Conseil de sécurité le vendredi dernier, avait tiré la sonnette d’alarme sur un « fort risque » d’atrocités dans les régions du Centre du Mali. Antonio Gutterres s’est dit «inquiet» par la montée des violences dans le centre du pays. «Si ces inquiétudes ne sont pas prises en compte, il y a un fort risque d’escalade qui pourrait aboutir à la commission d’atrocités», a indiqué le chef de l’ONU. Gutterres avait appelé le gouvernement malien à mener « plus d’actions contre les groupes extrémistes.»

Spirale de la violence

Les tueries des civils sont devenus monnaie courante dans le centre du Mali. Dans un rapport d’enquête publié le jeudi 6 juin dernier, la Minusma accuse les chasseurs traditionnels dozos d’être responsables de l’attaque contre le village de Koulogon Peul. L’attaque survenue le 1er janvier 2019 a fait une quarantaine de morts.

Le dimanche 26 mai 2019, à Macina, des hommes armés non identifiés ont attaqué le village de Soumouni, à 40 km de Macina dans la région de Ségou. Bilan : un mort et 5 autres blessées. Le lundi 27 mai 2019, trois individus à bord d’une moto tricycle en provenance de la foire de Diallassagou, dans le cercle de Bankass, ont été tués par des hommes armés. La mort de plus de 160 civils, le 23 mars, dans l’attaque contre le village de Ogossagou avait suscité une vague d’indignations à travers le monde.

Des groupes armés continuent à défier l’Etat dans le centre du pays. La décision du gouvernement malien de dissoudre les milices armées, après le massacre de Ogossagou, est restée sans effets. Le mouvement d’auto-défense Dan Nan Ambassagou, dans un communiqué en date du 26 mai dernier, a annoncé sa décision de sécuriser les populations par l’organisation de patrouilles pour mettre hors d’état de nuire les bandits qui tenteront de s’attaquer aux paisibles citoyens.

Au cours des trois derniers mois au Mali, Selon Antonio Guterres, il y a eu 245 atteintes à la sécurité, 333 civils ont été tués, 175 blessés, 145 signalements d’enlèvements de civils.

M.K. Diakité

Commentaires via Facebook :

10 COMMENTAIRES

  1. FAAROHW.LE SURSAUT NATIONAL VEUT DIRE QUE LE NATIONALISME MALIEN DOIT NAITRE MAINTENANT OU JAMAIS....VIVE LE NATIONALISME MALIEN DANS UN PANAFRICANISME ENGAGE SUR TOUT LE CONTINENT

    …cessez de pleurnicher et prenons des actions decisives avec les populations impliquees en milices d auto-defences…

    …LE SURSAUT NATIONAL NE VEUT PAS DIRE CHASSER BOUA OU MOUA OU MEME PAS TOUAH MAIS ETRE DES GENS SOLIDAIRES A BOU, MOUA OU TOUAH, CESSER D EXISTER EN TANT QUE L AUTRE QUI VOUS&NOUS HAISSENT MAIS EN NOUS SOLIDARISANT…

    DE TOUTES LES FACONS LES UNS ET LES AUTRES SAVENT QUE LE PEUPLE MALIEN EST DECHIRE EN MUSULMAN CHRETIEN ANIMISTE BLANCHATRE=NOIRATRE NOIR LETTRE ILLETRE NORD SUD EST OUEST ETHNIE OU TOUT COURT- MALIEN, …

    …LE SURSAUT NATIONAL VEUT DIRE QUE LE NATIONALISME MALIEN DOIT NAITRE MAINTENANT OU JAMAIS….VIVE LE NATIONALISME MALIEN DANS UN PANAFRICANISME ENGAGE SUR TOUT LE CONTINENT….

  2. Quand le MNLA a envahi le Mali apres s’etre arme en Libye et par le gouvernement de Sarkozy,ils ont emmenes avec eux ces djihadistes ,terroristes qui ont une idee diabolique de leur reliogion.Ils s’en prennent particulierement aux chretiens et aussi aux musulmans qui croient en la misericorde divine pour toutes les creatures de Dieu.Deux conclusions doivent etre tirees de cette situation.Ceux qui parlent de dialoguer avec ces djihadisters ,soldats de satan,se trompent.Ces gens ne respirent que la haine et tous leurs actes respirent la haine satanique.Il faut les pourchasser et les eliminer systematiquement.Ils sont contre l’etre humain,Le deuxieme point ,il s’avere certain que certains groupes du MNLA collaborent activement avec ces etres sataniques.Il est temps que l’armee desarme tous les anciens rebelles.Ceux qui resistent doivent etre abattus.C’est la regle dans tout Etat qui se respecte.
    La France doit realiser la gravite de l’acte de Sarkozy et les consequences devastatrices sur le Nation Malienne.Elle doit renoncer a ses plans d’aqnnexion de la region de Kidal et de ses ressources naturelles.Avec un changement radical de cette politique initie par l’actuel Chef d’Etat,le choc subi par les patriots et les Maliens en general pourrait etre moins senti.Autrement les consequences pourraient etre inattendues et le futur des relations France/Afriques incertain

  3. Honte à ce gouvernement dirigé par les peuls qui essaient de créer la confusion autour des auteurs de ce génocide des dogons dans le village Sobame Da. Appeler les auteurs du génocide par leur nom si vous n’êtes pas complice.

  4. C’est dommage et très dommage de voir de telle atrocité qui se déroule dans le mensonge, la tricherie, le vol en bandes organisées, l’impunité et l’injustice, la punition divine s’amorce contre notre pays car tout le monde rentre dans ces fléaux indiqués ci-dessus. C’est pourquoi, les plus grands philosophes du monde retiennent que chaque peuple mérite le dirigeant qui les dirige en tout lieu et en tout temps. Tant que les maliens n’auront pas compris qu’aucun pays ne peut se développer dans ces fléaux cités ci-haut, il faut donc que chacun fasse son auto-critique et se débarrasser desdits fléaux afin que soit engagé les véritables actes d’émergence de notre cher pays. Mais cette auto-critique est difficilement faisable compte tenu de la pression psychologique que cet exercice demande. Nous sommes dans une situation très cher grave car tout le monde préfère dire “c’est dans les autres pays que ce futur désastre peut se tenir et non chez nous”, c’est une grande tromperie, car avec des fléaux cités ci-haut tout est possible là où ces fléaux se tiennent.

  5. @ Peter…….. Tu penses que ce sont les autres qui viendrontfaire la sécurité à notre place….. Si les forces étrangères sont là depuis 6 ans et n’ont pu rien faire, que dire alors des forces nationales qui sont là depuis 1960 et ne foutent absolument rien????????????? Ton raisonnement est pathétique… Il faut savoir s’aider avnt de te faire aider par d’autres!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  6. La solution n’est pas providentielle!
    A présent les (i)responsables ne sont pas conscients, car ne sont pas directement concernés !

    ——————————–
    Boua whisky représente même l’échec et l’incompétence!

  7. Je prend pour responsable la France, Barkhane et la Minusma. Ils sont là ça fait presque 6 ans avec tous ces grands moyens de surveillance. Et encore leur mandat, c’est quoi venir nous blâmer ou nous accuser après chaque attaque. Ils sont là pour quoi faire ?
    Regardons un peu l’histoire. Ces gens sont au zaire, après au Congo depuis plus de 2 ans, jusqu’à présent ce pays n’arrive pas à retrouver la paix. Ils sont en Haiti, en Somalie, en Afghanistan etc..
    Ils viennent pas pour faire la paix, mais tout le contraire. Ils gagnent dans la guerre, dans l’instabilité des autres.

    • @Peter, et tes généraux? ils se battent sur quel terrain?
      ET tes responsables de la SE? que font ils ? Danser, arrêter les petits facebookeurs ? se substituer à la douane en interdisant du riz importé soit disant périmé?

      Moi, je dirai plutôt que la 1ère responsabilité est nos irresponsables d’autorités sans vision qui d’ailleurs ont fait appel à ces mercenaires du capitalisme!

      ——–
      qu’ils reposent en paix!

  8. Le recit funestre point du doigt lle laxisme de l’etat.
    Les lecons de la tragetie precedente qui a fait le tour du monde n’eont pas ete apprises.
    Lisez bien:”l’attaque a commencee a 15H pour finir a 3H du matin.Et l’armee? Les services de renseignements?Il a 3 mois tous les chefs miliataires ont ete demis de leur fonction, sauf lui Moussa Diawara, chet de renseignement.On se demande si ses renseignements servent a proteger le president ou le peuple.
    Dans cette lutte contre le terrorisme,la reussite depend a 70% des renseignements pouvant identifier les terroristes,bandits…
    Et puis l’etat a tenter d’interdire les motos dans certaines zones,peine perdue.Quelle loi est respectee au Mali?La logique voudrait que tout individu circulant a motos dans ces zones sensibles, apres des coups de semonce devient automatiquement une cible de l’armee.Pour proteger au moins la vie de nos soldats.
    Et d’ou viennent ces motos?Je connais des commercants a BKO qui ecoulent chaque mois pas moins de 1000 motos au centre.Et ces motos servent des moyens de deplacement aux terroristes et bandits pour aller egorger,bruler nos femmes,enfants au vieux.
    Tout se passe comme si la vie humaine n’a vraiment aucune valuer aux yeux de nos dirigeants tapis a Bamako,sinon comment comprendre?

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here